il y a 1 mois par Stéphane Cazat
4.97/5 (2 votes)

Test imprimante 3D résine Creality HALOT-ONE. Est-ce le moment le moment de craquer ?

  Imprimante 3D & Graveur laser Imprimante 3D Résine Creality

Dans le monde de l’impression 3D, il y a d’un côté les imprimantes FDM qui utilisent du filament et de l’autre celles qui fonctionne avec de la résine Liquide. Si la première et la plus connue, la seconde se démocratise à grande vitesse avec de nouvelles machines à la fois économique et rapide. Illustration avec la HALOT-ONE de chez Creality, un modèle à moins de 150€ qui vous permettra d’imprimer en haute résolutions des figurines et bien plus.

La Creality HALOT-ONE est la seconde imprimante 3D utilisant la résine que j’ai l’opportunité de vous tester. Autant dire que je n’ai pas encore la même expérience qu’avec les modèles utilisant du filament. Le test de la ANYCUBIC Photon Mono avait été pour moi une révélation face à une technologie et des procédures pour préparer et finaliser des modèles que je ne connaissais pas. C’est donc moins novice que j’ai envisagé ce test de la HALOT-ONE, la dernière imprimante résine d’entrée de gamme niveau tarif, mais pas niveau fonctions, de chez le leader Creality.

L’impression 3D Résine démystifiée

Il s’agit presque de science-fiction quand on considère que ces imprimantes 3D transforme un liquide, en l’occurrence ici de la résine, en un objet solide via de la lumière.

Si dans le cas des imprimantes à filament, c’est une tête qui dépose de la matière en se déplaçant précisément, c’est la lumière qui durcit couche par couche un liquide en un seul passage dans le cas des imprimantes à résine. Le nom de cette technique est la Stéréolithographie via un procédé de polymérisation.

En d’autres termes, un plateau plonge dans la résine et il s’arrête juste au-dessus d’un fond transparent avec l’écran au-dessous. Cet écran s’allume avec l’image de la forme à durcir et il est traversé par une source lumineuse. Le plateau se relève alors puis redescend pour la couche suivante. Les modèles 3D sont donc imprimés la tête en bas.

Dans les technologies grand public, Cette image est crée via un écran LCD avec ne source lumineuse en dessous. Les modèles pro utilisent une matrice DLP ou directement pilotent un laser.

Les imprimantes résine 3D grand public sont de type LCD (Source Creality Blog)
Les imprimantes résine 3D grand public sont de type LCD (Source Creality Blog)

La Stéréolithographie a des avantages et limites qu’il importe de signaler en préambule ce test pour mieux comprendre.

En avantage

  • La vitesse. Dans cette technologie, une couche est « imprimée » en une seule exposition quelle que soit l’occupation de l’espace. Le temps d’impression dépend donc du nombre de couche, pas plus et vous pouvez remplir le plateau sans contrainte de temps pour imprimer en une fois plusieurs modèles au besoin. Seule la consommation de matière va évoluer.
  • La finesse et la précision d’impression. Les détails sont extraordinaires et sans comparaison avec ce qui est possible de faire avec une imprimante FDM (jusque 8 fois meilleure). Cette technologie est utilisée depuis longtemps pour les implants dentaires.

Il y a aussi des limites à cette technologie, ou du moins aspects à bien intégrer

  • La préparation des modèles est un peu plus complexe que pour une impression FDM au début (supports/orientation/vidage/trous).
  • Les résines les plus utilisées sont des produits chimiques à manipuler avec précautions. Gants et lunettes sont nécessaires pour éviter tout problème. Il faut penser à aérer la pièce pour évacuer les émanations.
  • Le modèles, après impressions, doivent être nettoyés par une solution d’alcool isopropylique et séchés au soleil ou sous une lampe UV.
  • La résine reste un consommable encore un peu cher si vous envisagez de produire des pièces de grande taille.

La gamme Creality HALOT-ONE en bref

Creality est la marque qui a le plus contribué à la démocratisation de l’impression 3D avec une gamme d’imprimante best-seller à filament FDM telle la série CR-10 et ENDER.

La gamme Creality HALOT
La gamme Creality HALOT

Tout naturellement, Creality a élargi son catalogue avec des imprimantes à résine. Sa nouvelle gamme HALOT a été mise sur le marché en avril 2021. Cette série comporte trois modèles : la HALOT-ONE de ce test en grand public, la HALOT-SKY avec une meilleure résolution et taille d’impression pour les semi pro et la HALOT-MAX pour de plus grands volumes à un prix inaccessible.

ModèleRésolutionVolume d’impressionPrix habituel
Halot-One 1620 * 2560 127*80*160mm 180-200€
Halot-Sky 3840 x 2400 192 x 120 x 200mm 750€
Halot-Max 3840×2400 293*165*300mm >2200€

La série d’imprimante 3D HALOT profite de nombreuses améliorations en regard des précédentes générations.

  • Une impression plus rapide. Cette nouvelle série utilise des écrans monochromes pour la polymérisation. Ils laissent passer plus de lumière ce qui se traduit par un temps d’exposition réduit pour chaque couche considérant qu’une impression en compte rapidement plus de 1000. Ces nouvelles imprimantes sont 5 fois plus rapide que les précédentes générations qui utilisent des écrans couleurs génériques type tablette. Les écrans monochromes ont de plus une plus longue espérance de vie.
  • Une grande finesse de détail. Ces écrans maintenant des hautes résolutions, 2K ou 4K, qui rendent l’impression de détail à un niveau incroyable. L’écran de la HALOT-ONE annonce 1620 * 2560 de résolution avec une précision de couche de 0.05mm.
  • Une meilleure homogénéité. Creality a développé un nouveau système de réflexion/réfraction de la source lumineuse pour mieux la distribuer et assurer une polymérisation homogène.
  • Un plus grand volume. Il reste toujours incomparable en regard d’une imprimante à filament mais il augmente sur les nouvelles générations. La reality Halot-One permet d’imprimer des modèles de volume 127*80*160mm. De quoi imprimer des figurines de belle taille sachant que souvent elles sont imprimées en plusieurs morceaux.

Il y a d’autres améliorations sur la série HALOT comme une carte mère plus rapide, une gestion via WIFI et surtout un système de filtration pour limiter les émanations toxiques.

Clé en main

Rien à assembler
Rien à assembler

Creality livre son imprimante quasi prête à l’emploi avec :

  • Une clé USB. Elle contient le logiciel de découpe, un exemple ainsi que quelques vidéos que je vous conseille de visionner dès réception.
  • Une mini documentation en anglais
    -*Un pinceau dont je n’ai pas trouvé l’intérêt
  • Une spatule pour décoller les impressions. A savoir que les impressions résines collent beaucoup sur le plateau.
  • Des clés BTR pour niveler le plateau
  • Un film de remplacement (FEP) pour le film en dessous du bac
Les accessoires
Les accessoires

J’aurai apprécié d’avoir des gants et un masque de fourni ne serait-ce que pour insister sur cette partie risque à ne pas négliger. De même un mini bidon de résine pour se lancer serait un plus.

La vue générale de la HALOT-ONE
La vue générale de la HALOT-ONE

La Creality Halot-One est une machine de 221mm(L)* 221mm(L)* 404mm(H). La finition et les matières sont de très haut niveau et la machine respire la qualité.

UN grand écran en façade sous utilisé
UN grand écran en façade sous utilisé

L’alimentation est interne pour encore plus de praticité.

Une conception hyper solide
Une conception hyper solide
A l'arrière, le système de ventilation / refroidissement
A l’arrière, le système de ventilation / refroidissement
Un seul axe, le Z, sur une imprimante de ce type
Un seul axe, le Z, sur une imprimante de ce type

La machine est habituelle dans son apparence avec

  • Un couvercle transparent qui filtre les UV utilisé par la polymérisation. Ce couvercle n’a pas de sécurité qui stoppe l’impression si vous le soulevez en fonctionnement.
  • Un bac amovible
  • Un écran tactile en façade
  • Un unique Axe Z avec une vis sans fin

Il n’y a rien à assembler qui ne soit ensuite quelque chose d’amovible comme le plateau, le bac ou le couvercle.

La connectique de la Creality HALOT-ONE comprend une prise USB pour insérer une clé USB, une prise USB pour raccorder directement à un ordinateur (usage rare) et enfin une liaison WIFI. Cette dernière permet en théorie d’envoyer des modèles vers l’imprimante, suivre l’avancement d’une impression ou encore injecter un nouveau firmware. Cela n’est pas encore suffisamment stable pour considérer cette fonction comme un avantage de la gamme.

Un logiciel trop jeune

Creality met à disposition avec son imprimante un logiciel de découpage maison : Halot Box.

Le logiciel Creality HALOT BOX
Le logiciel Creality HALOT BOX

La version actuelle à date de mon test est la B2.0.10.3 beta avec ce suffixe « beta » qui n’est pas très rassurant. Et en effet en l’espèce le logiciel a des bugs comme de mon côté un crash lorsque je cher à faire un trou dans la structure pour évacuer la résine. Dommage car par ailleurs ses fonctions sont limitées mais suffisantes pour débuter.

Chitubox, un des logiciels préférés de la communauté, n’est pas compatible pour des raisons obscures. Il semble que Creality ne veut pas l’autoriser.

Lychee Slicer en alternative
Lychee Slicer en alternative

Il existe une unique alternative avec Lychee Slicer, une application commerciale qui existe aussi en version limitée gratuite. Ce logiciel est puissant mais aussi un peu complexe pour des débutants Surtout ne pas utiliser les support « Fin » qui ne sont pas assez solides et cassent lors de l’impression sur la Halot-One.

Il existe de nombreux sites qui proposent des modèles au format STL à imprimer directement. Certains sont spécifiquement pensés pour des imprimantes à résine.
Les passionnés de figurines peuvent ainsi trouver des impressions intéressantes gratuites. Pour les plus belles pièces, il faudra payer quelques €. C’est ce que j’ai fait pour mener à bien ce test de la Creality HALOT-ONE.

La figurine Black Widow telle qu'elle pourrait être après peinture
La figurine Black Widow telle qu’elle pourrait être après peinture

J’ai choisi une impression d’une grande figurine du personnage Marvel Black Widows qui m’aura permis de bien la prendre en main.
La préparation d’un modèle via le Slicer passe par quelques étapes standards :

  1. Mettre la pièce à plat le maximum car moins le modèle sera haut, plus rapide sera l’impression en raison du nombre de couches qui diminue.
  2. Lui donner un angle de minimum de 15° de manière à ne pas trop faire coller la pièce au plateau et aider à l’évacuation de la résine via cette pente
  3. Placer des supports pour faire tenir la pièce au plateau
  4. Creuser la pièce pour limiter l’usage de la matière
  5. Créer au besoin un trou d’évacuation pour sortir la résine qui pourrait être piégée dans votre objet.

Un usage assez simple

Pour imprimer, il faut pour le plus simple insérer la clé USB sur laquelle le logiciel de découpe a exporté votre fichier.

Via l’écran tactile, il faut alors alors sélectionner ce modèle via un navigateur de fichier.

La sélection de fichier
La sélection de fichier

Deux images sont montrées à l’écran avec un temps estimatif et le progrès en nombre de couche. Il s’agit de deux fois la même image ce qui ressemble à un bug. Je pense qu’une devrait présenter de manière dynamique la forme de la couche en cours et l’autre l’impression finale. Les images sont un peu petites.

L'écran de suivi de l'impression
L’écran de suivi de l’impression

Globalement, l’interface est mal pensée : le nombre de couche est écrit en trop petit, il n’y a pas le temps écoulée, ...

Peu de choix dans les menus
Peu de choix dans les menus

Le firmware est assez simpliste
Vous pouvez :

  • Déplacer le plateau sur l’axe pour le nivellement ou retour Home
  • Ajuster des paramètres comme le temps d’exposition de la couche initiale et les suivantes, vitesse, ….
Les paramètres dans l'imprimante
Les paramètres dans l’imprimante
  • Mettre à jour le Firmware
  • Associer à l’application smartphone via un QRCODE

De temps en temps ou à la première mise en service il faut ajuster la planéité du plateau (nivellement).

L'ajustement du plateau
L’ajustement du plateau

Pour cela il faut dévisser ses quatre vis latérales du plateau de manière à donner de la course et placer une feuille de papier sur l’écran.

Via un des écrans vous le faite descendre et quand il est posé sur la feuille, vous pouvez resserrer les vis.

Le bac se place facilement. Le film plastique PET se remplace à faible prix
Le bac se place facilement. Le film plastique PET se remplace à faible prix

Reste à placer le plateau et le remplir de résine. Il y a un marquage avec différents niveaux.

Un résultat toujours aussi étonnant

La Creality Halot-One a beau être l’entrée de gamme chez le constructeur, les résultats obtenus sont de très haut niveau. Ils sont aussi bon que ceux de ma Anycubic Photon Mono de même génération.
J’ai apprécié le système de filtration de l’air qui limite la mauvaise odeur et bien entendu les émanations nocives. C’est un vrai plus. en regard des compétiteurs.

Les pièces de test sur la carte mémoire
Les pièces de test sur la carte mémoire

Il faut environ 10 secondes par défaut pour imprimer une couche de 0.05mm entre le temps d’exposition et les mouvements de l’axe Z. Vous comprendrez dès lors pourquoi il est important d’incliner les modèles. La hauteur fait le temps.

Les modèles 3D résine sont imprimés la tête en bas
Les modèles 3D résine sont imprimés la tête en bas

Il faut attendre que la pièce émerge de la hauteur du bac pour savoir si l’impression des premières couches s’est bien passée car le bac n’est pas transparent.

Il faut attendre pour savoir si l'impression est correcte
Il faut attendre pour savoir si l’impression est correcte

C’est une contrainte de ces imprimantes que de devoir attendre 1h30 heures et constater que les supports de la pièce ont cassé par exemple.

Pour retirer le modèle, il faut débloquer la tête et utilise la spatule pour décoller la pièce. Utilisez du sopalin pour essuyer et vous proférer les mains.

Comme indiqué précédemment, j’ai utilisé l’imprimante Creality Halot-one pour imprimer une vraie figurine de belle taille et pas uniquement des miniatures de 3 cm comme la plupart des tests. Si ces autres impressions permettent de juger de la qualité des détails, elles ne mettent pas assez à l’épreuve l’imprimante.

Les grandes figurines s'impriment en plusieurs parties
Les grandes figurines s’impriment en plusieurs parties

Il m’aura fallu quasi une semaine pour imprimer toutes les différentes parties de ma figurine Black Window en raison du nombre de pièces et des différents échecs. Ceux-ci ont été principalement dû à Lychee Slicer qui place par défaut des supports trop fins qui s’arrachent lors de l’impression.

Lychee a l’avantage de pouvoir ajuster le taux de remplissage d’une pièce. Si pour un petit modèle vous pouvez l’imprimer plein, ce n’est pas souhaitable pour une grande figurine. La résine coûte trop cher pour ne pas chercher à l’économiser. Avec Lychee vous pouvez évider votre modèle et creuser ensuite des trous pour que la résine s’écoule.

Ma figurine Black Widow
Ma figurine Black Widow

Aussi ma figurine devait être imprimée avec un support. Il m’aura posé beaucoup de problème car sa taille était importante et imprimable en trois partie. Je l’ai retravaillé en épaisseur grâce à 3D builder de Microsoft que je vous conseille pour des petits ajustements.

Autre piège. vérifiez le fond du bac après chaque impression. Il peut y avoir des résidus collés sur le film transparent qui font causer des échecs par la suite.

Au final mon impression résine Black Widow pèse 700 grammes et j’aurai vidé 2,5 litres avec mes échecs soit 50€. C’est extrême mais formateur. Je serai plus vigilant sur mes prochains grands modèles.

Dans tous les cas, je suis satisfait et le prochain challenge sera la peinture. Pour l’instant, je n’ai mis qu’une couche blanche spéciale de préparation car il n’est pas possible de peindre en acrylique à même la résine.

Un plaisir 2.0

L’impression résine n’est pas en concurrence avec celle qui utilise du filament. Si vous vous orientez sur ces nouvelles imprimantes 3D, ce sera pour des projets créatifs en premier lieu.
Il y a de plus en plus de personnes qui les utilisent pour des bijous ou des pièces de décoration.
Et bien sur, ces modèles sont idéales pour les passionnés de figurines pour mettre sur leur bureau de gamer ou pour ceux qui historiquement auraient utilisé du carton, des fils de fer ou un peu de plomb pour leurs créations.

Figurines Warhammer
Figurines Warhammer

Entre les modèles prêts à imprimer sur internet et ce que vous pourrez adapter/créer il n’y a plus de limite pour se faire plaisir.

J’ai utilisé une seule sorte de résine jusqu’à présent sachant qu’il y en a de différents types. Il s’agit de couleur, de formulation avec par exemple des résines à eau, mais aussi de propriétés mécaniques.

Et pour le prix ?

Les imprimantes 3D résines n’auront jamais été aussi peu chères en bon plan.

L’imprimante Creality Halot-One de ce test est l’imprimante 3D LCD Résine nouvelle génération la moins chère du moment.

J’ai cherché avant que de publier mon test et je l’ai trouvé à un prix imbattable : vous pouvez vous équiper de la Creality Halot-One pour simplement 146€ chez TOMTOP, livraison Europe tout compris via le code réduction YFYCHO.

Elle détrône ma Anycubic Photon Mono sans pour cela être moins performante. Au contraire, j’aime son système de bac avec le film FEP qui se change de manière économique ainsi que son système de ventilation.

A ce prix, c’est un 4/5 en note rapport qualité prix que je lui donne avec une perspective de 5/5 quand les problèmes logiciels de HALOT BOX seront corrigés.


Imprimante 3D résine Creality HALOT-ONE, LE VERDICT :

L’imprimante 3D résine CREALITY HALOT-ONE se pose comme le meilleur rapport qualité prix de cette fin 2021. A moins de 150€ en bon plan, elle propose de la définition 2K avec un écran LCD monochrome rapide. Plus que jamais, cette technologie s’offre au grand public et les amateurs de figurines peuvent se réjouir.

Les points forts
Facile à utiliser
Conception robuste
Filtre air
Résolution HD
Super prix
A Améliorer
Fiabilisation logiciel Slicer
Ecran sous exploité
Notez ce test en cliquant une étoile: (4.97/5)
2 votes

Formulaire Erreur

Des coquilles, des informations à ajouter, ... ? aidez-moi en le signalant en cliquant le bouton ci-dessus



Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom