Décembre 2020 par Stéphane Cazat
4.56/5 (9 votes)

Test imprimante 3D MINGDA MD-16, familiale/éducative en déstockage

MA NOTE: 3/5

L’impression 3D doit pour moi être accessible à tous, y compris les plus jeunes et les familles. Les modèles proposés ne peuvent alors être trop compliqués ni en matière d’assemblage, ni en utilisation. Dans ce domaine, voici le test de l’imprimante 3D Mingda MD-16 qui revendique ce positionnement.

MAJ 13/12 : Création d’un groupe Facebook (équivalent forum) pour partager les questions, astuces, réglages, évolutions, .... autour des imprimantes 3D familiales à commencer par le MINGDA MD-16. Rejoignez le groupe.

MAJ 12/2020 : L’imprimante 3D MIGDA MD-16 passe en déstockage à un prix incroyable de moins de 90€ livrée entrepôt Europe. C’est le moment de s’équiper. J’ai réactualisé l’article. N’hésitez pas à commenter.

J’ai eu l’occasion de tester plusieurs imprimantes 3D revendiquant un aspect éducatif ou familial. Dans cette catégorie, la référence est la Qidi X-Maker qui allie simplicité, polyvalence, technique et aussi support pédagogiques.

Il faut compter maintenant avec un nouvel acteur : Mingda. Mingda fabrique des imprimantes 3D cartésiennes classiques mais il propose un modèle qui cible plus les familles et les plus jeunes d’après sa fiche technique : la MD-16.

Découverte en vidéo

J’ai souhaité vous publier sur ma chaîne Youtube une vidéo de test rapide de la Minga MD-16 de manière à ce que vous puissiez mieux saisir en quoi c’est une super affaire à son prix de déstockage.

JPEG - 95.8 ko

Un chouette emballage

Parler d’un emballage en ces termes n’est pas habituel mais là je l’ai trouvé génial. Le carton de l’imprimante 3D Mingda MD-16 est suremballée dans une caisse en bois ! Cette caisse fait penser à celles vues dans de vieux films et vous vous attendez à voir surgir Indiana Jones pour vous aider à la déballer.

JPEG - 129 ko
JPEG - 111.2 ko

L’imprimante est entièrement assemblée. C’est ici un premier point très positif pour le grand public et donc les familles. Pas de risque de faire des bêtises à assembler des composant ou brancher de quelconques câbles.

Bien complet niveau accessoires
Bien complet niveau accessoires

Bonne surprise, MINGDA fourni tout pour démarrer : spatule, cutter, prince, clé, carte mémoire. Il y a même une buse de rechange et une sonde de température. Il y a aussi un étonnant ruban adhésif dont je vous parlerais du rôle plus tard.
La documentation est fournie sur la carte mémoire SD.

JPEG - 242.5 ko

Cette documentation est assez complète mais je regrette qu’elle soit
1- En anglais
2 - Un peu trop technique considérant la cible large des familles.

Je vous la met en téléchargement

Documentation MIGDA MD-16
Documentation MIGDA MD-16

J’aurai aimé aussi avoir un folio de prise en main rapide.

Mais rien de spécial en regard d’autres imprimantes. J’explique très rapidement dans ma vidéo de test les fondamentaux : nivellement du plateau, réglage vis butée plateau pour éviter que la tête s’écrase dessus.

Une imprimante 3D Cartésienne compacte

Avant que de pouvoir imprimer, il faudra visser le porte bobine au dessus avec 4 petites vis ce qui n’est rien à faire.

La Mingda MD-16 se présente sous la forme d’un cube très compact de 300*350*395 mm.

JPEG - 46.3 ko

Toute en métal, elle pèse 13 Kg. L’ensemble respire la qualité. Les assemblages sont bon. Les coins sont arrondis.
Il y a des patins, etc ..

JPEG - 42.5 ko

La Mingda MD-16 existe en trois couleurs, bleu, rouge ou jaune livrée de manière aléatoire. La mienne est d’un beau rouge. Comment sera la votre est un suspens.

JPEG - 242.4 ko

Chaque côté est partiellement ouvert . J’aurai apprécié avoir un système pour fermer via des vitres en plexiglas de manière à pourvoir imprimer de l’ABS qui nécessite une température constante ou encore protéger l’accès. Il sera facile de se le fabriquer.

Le lecteur de carte SD sur la droite
Le lecteur de carte SD sur la droite

La connectique est située à droite, bien accessible. Il s’agit d’un lecteur de carte SD et un port USB-A. L’interrupteur principal est à l’arrière.

Une construction sérieuse

Extérieurement rien à dire mais également en ce qui concerne son organisation interne.

JPEG - 76 ko

Le câblage électrique est parfait. les câbles sont gainées dans ce qui ressemble à une chaine. les sangles sont bien tendues. Les axes métalliques sont doublés.

Un extrudeur Direct Drive
Un extrudeur Direct Drive

L’extrudeur est ici de type direct Drive qui a l’avantage de la simplicité pour l’insertion du filament et aussi la capacité comme vous le savez de mieux traiter les filaments souples type TPU. Il est de très bonne qualité avec une patte métallique pour aider à l’insertion.

La MD-16 est une imprimante compacte car sa technologie est de type cartésienne compacte. Le plateau ne bouge que de haut en bas sur l’axe Z et c’est la tête qui voyage sur l’axe des Y (profondeur) et des X (largeur). Cela pourrait faire penser à une core-xy mais il y a bien ici un moteur par axe.

Ici, c'est le plateau qui monte
Ici, c’est le plateau qui monte

Le plateau ne penche pas car il est très solidement arrimé au fond. En dessous se distingue les 4 vis de nivellement.

La MD-16 Vue de dessus
La MD-16 Vue de dessus

Il semblera de petite taille si on le compare au cœur du marché de l’impression 3D. La surface imprimable est de 160*160*160 mm contre généralement autour de 23*23*25 cm pour des modèles grand publics.
Mais ici le mieux est l’ennemie du bien.

Une taille raisonnable d’impression à des bénéfices collatéraux dans un usage éducatif ou familial.
Plus petites impressions veut dire

  • Moins de temps
  • Moins de risque de décollement
  • Plateau plus facile à niveler

Le ratio taille machine/impression est bon si je compare à la Qidi X-Maker qui pour une impression de 17 * 15 * 16 cm demande un caisson de 45 * 45 * 38 cm.

Rien de mieux que de se promener dès à présent dans les sites qui propose des modèles 3D Gratuits. Vous verrez qu’avec 16 cm de volume, il y a de quoi faire.
Je vous recommande Thinksverse, CULTS 3D, My Mini Factory, Youmagine ou encore Pinshape pour cela.

Pas de Buildtak

Étonnant ! MINGDA n’a pas souhaité installer une surface technique, Buildtak, au dessus de son plateau chauffant.
Il propose de placer des bandes de rubans adhésifs, d’où le rouleau fourni, sur le dessus du plateau chauffant.

Le ruban comme surface
Le ruban comme surface

Protéger son plateau de cette manière est désuet en 2020. Tous les modèles proposent des surfaces techniques pour favoriser le collage des pièges et un bon décollement.
J’aurai aimé avoir un un dessus magnétique réutilisable et flexible, facile à ôter sans devoir mettre les mains dans l’imprimante comme chez QIDI.

Mais bon. Au final cela est efficace. Les impressions adhèrent bien et se décollent facilement. Cela crée cependant un risque de léger défaut sur le dessous de l’impression à la jonction des bandes. Il faudra changer de temps en temps les bandes de revêtement.

Une interface tactile basique

A la mise sous tension, un éclairage LED est activé et les ventilateurs se mettent en route.

Pour le pilotage, vous avez accès à un grand écran de 3,5 Pouces couleur et tactile.
J’ai retrouvé les mêmes interfaces que celle de la Alfawise U50 ici en test. Il s’agirait donc d’une solution du marché que je n’ai pas pu identifier.

Une interface graphique pas très riche
Une interface graphique pas très riche

Ce n’est pas la plus ergonomique des interfaces tactiles ou encore la plus riche que j’ai rencontré.

Il n’y a ainsi pas de choix d’assistant pour le nivellement. Il faut débrayer les moteurs pour déplacer manuellement la tête sur les axes.

L’écran de préchauffage plateau et buse est peu explicite. Vous pouvez découvrir les quelques manipulations nécessaires via ma vidéo.

Dans les choix de menu est présent une option nivellement automatique qui laisserait présager la capacité d’évolution de la machine.
Rien n’est moins sur.

Astuce : les fichiers doivent être placés dans un répertoire « GCODE » et non pas à la racine de la carte.

Des impressions de bonne qualité

Avant de vous lancer dans l’impression il faudra niveler votre plateau et avant de procéder à ce nivellement il faudra ajuster la vis de fin pour l’axe Z.
Ce réglage préalable est habituel sur ce type d’imprimante compacte. Je l’avais par exemple expliqué sur mon test de la Flying Bear 4S. Il faut tâtonner pour trouver le bon point d’arrêt.

Pour vos premiers tests, trois fichiers tests sont fournis sur la carte mémoire. Ils s’impriment parfaitement et rasure sur la qualité finale.

Pour découper de nouveaux modèles, MINGDA référence un antédiluvien CURA ancienne version 15. Je vous recommande de télécharger la dernière version sur le site Ultimaker et de créer un profil manuellement pour la MD-16 à partir des information de la version 15.

Ajouter une imprimante dans CURA n’est pas compliqué mais pour une cible famille clé en main, j’aurai aimé avoir cela plus direct. QIDI propose par exemple son propre logiciel pour éluder cette complexité.

Les modèles que j’ai pu imprimer en PLA l’ont été de bonne manière. Ni décollement, ni défaut dans l’impression.

La montée en température buse et plateau est satisfaisante.

L’imprimante est fiable sans bug lors de l’usage.

A noter qu’il il n’y a pas de détecteur de filament ou de reprise d’impression après coupure d’alimentation ce qui aurait été un plus.

Les modèles fournis sur la carte s'impriment sans défaut
Les modèles fournis sur la carte s’impriment sans défaut

Niveau bruit, l’imprimante n’est pas plus silencieuse que les concurrentes malgré la promesse de la fiche commerciale.

Et pourquoi ne pas la faire évoluer ?

De fait après lecture d’un commentaire sur le bon plan de la Mindga, il est vrai qu’il serait parfaitement possible d’envisager de faire évoluer cette imprimante sur sa partie carte mère et interface utilisateur a petit prix.

Voici le dernier firmware que j’ai pu récupérer

Le dernier Firmware de la MD-16

Je vous ai démonté le dessous pour vous montrer comment cela est propre. Les câbles sont pour la plupart identifiés ce qui rendrait possible de changer la carte / écran par une version dernière génération.

JPEG - 3.7 Mo

Cela complétement du sens et je pense tenter l’expérience avec un kit Makerbase MKS Robin Nano V1.2.

Un kit coute environ 20€ avec carte mère et écran couleur tactile de même taille que celui de la MD-16. Cette carte est a même de supporter des TL SMOOTHER pour le silence ainsi qu’un module WIFI. Son interface utilisateur est de haut niveau et MAKERBASE propose un utilitaire pour configurer la carte pour correspondre à l’imprimante.

JPEG - 192.4 ko

Voici plus d’info après quelques recherches rapides

  • Carte mère Robin NAO 1.2 et écran TFT 3.5 à 22€ sur Aliexpress
  • Module Wifi à 5€56 sur la même boutique

JPEG - 157.9 ko

Le firmware ce cette carte Robin Nano V&.2 est géré via un GitHub.

reste ensuite a programmer la carte via le logiciel MKS TOOL. Voici une vidéo.

Voici une vidéo

Un potentiel mal valorisé

Cette imprimante 3D Mingda MD-16 conviendra a qui cherche une imprimante assemblée de taille compacte. Elle est simple à utiliser, juste un peu moins moderne que ce que j’aurais pu espérer.

A l’origine vendue 350€, elle n’aurait pas été recommandable face à la concurrence.
Mais MINGDA a revu sa copie.
Lors de l’initialisation de ce test, la marque la proposait à 200€. C’était ce qui a justifié la note de 3/5.

En cette fin 2020, cette imprimante est bradée à moins de 90€. Elle prends dès lors un 5/5 en rapport qualité prix.

MINGDA MD-16, l'acheter

En ce moment, il n'y a pas de bon plan actif sur Planète Numérique. Il y en a eu un précédemment et je vous engage à le regarder au cas il serait de nouveau actif : Encore moins chère, l’imprimante 3D MINGDA MD-16 tout métal et déjà assemblée à 87€22.

3/5 MA NOTE

MINGDA MD-16, LE VERDICT :

Dans le segment convoité des imprimantes 3D qui voudraient séduire les famille, la Mingda à l’attrait d’être tout assemblée avec un joli look et une taille compacte. Quelques aspects comme le dessus plateau et la documentation devraient cependant être améliorés pour être complètement légitime sur ce segment. Mais àn son prix de déstockage de 100€, c’est une belle opportunité de commencer dans l’impression 3D sans risque.

Les points forts
Tout assemblée
Bien finie
accessoires livrés
Le prix
A améliorer
Pas de buildtak
Manque documentation débutants
Notez ce test en cliquant une étoile: (4.56/5)
9 votes
Imprimante 3D enfant/Famille Imprimante 3D

Formulaire Erreur

Des coquilles, des informations à ajouter, ... ? aidez-moi en le signalant en cliquant le bouton ci-dessus



FORUM DU TEST : 2 QUESTIONS, AVIS, PROBLEMES, ...

  • Bourgaltroff 22 décembre 2020, 20:44

    Bonjour,

    J’ai reçu l’imprimante et j’en suis très satisfait mais suite à une fausse manip (extraction de la carte SD un peu rapide....) j’ai perdu le contenu de la carte et impossible de tout récupérer avec Recuva.
    Serait il possible de disposer d’un lien même temporaire avec une copie de la carte SD.
    Merci d’avance

    Répondre

  • Stéphane Cazat (Rédacteur) 13 décembre 2020, 09:22

    Création d’un groupe Facebook pour partager les questions, astuces, réglages, évolutions, .... de la MINGDA MD-16. rejoignez-nous http://www.facebook.com/groups/3dmingda/

    Répondre

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom