1er mars par Stéphane Cazat
4.62/5 (8 votes)

Test imprimante 3D Flying Bear GHOST 4S, elle mérite le détour !

MA NOTE: 4/5

Dans ma quête pour vous trouver une imprimante 3D performante et économique , je me suis intéressé et commandé pour test la dernière Flying Bear 4S, un modèle carrenage métal à plateau fixe avec de belles prestations sur le papier comme un circuit Wifi pour envoyer vos fichiers dessus sans effort.

To our international readers, you can find an english version of the Flying Bear 3DPRINTER review on planetroid.com.

Mon histoire avec la Flying Bear 4S commence par un malentendu. Je pensais vu les photos qu’elle serait livrée tout assemblée comme ma Qidi Tech X-Maker.

Les imprimantes 3D à filaments ne se ressemblent pas toujours
Les imprimantes 3D à filaments ne se ressemblent pas toujours

Mais à la vue de la hauteur du carton à la livraison, j’ai compris mon erreur. C’est un modèle à assembler pour partie.

Une imprimante pré assemblée
Une imprimante pré assemblée

Au déballage, j’ai eu la bonne surprise de voire des pièces bien identifiées à commencer par la visserie et aussi la fourniture d’accessoires et même pièces de rechange. Pince coupante, spatule bien aiguisée, bobine de fil, tête de chauffe, tube téflon supplémentaire, ... voici qui rassure. Le manuel de 30 pages est en anglais.

En avant le Mécano
En avant le Mécano
CaractéristiqueFlying Bear Ghost 4S
Technologie dépôt de matière fondue, extruder simple
Assemblage 2 heures
Volume de construction 255*210*210mm
Diamètre Buse 0,4 mm
Vitesse Max 150 mm/s (recommandé 60)
Hauteur Couche 0.05-0.3
Type Filament ABS / PLA / TPU/HIPS/WOOD
Température Buse 260° max
Plateau Chauffant 110° max
Capteur Fin de filament Oui
Protection coupure courant Oui
Ecran 3.5 pouces couleur tactile
Voltage 24V
Type alliage d’aluminium
Lecteur Carte MicroSD
Connecteur USB / WIFI
Système Marlin
Dimension 392*342*420mm
Poids 15Kg
Logiciel fourni Cura
Prix 280€ en bon plan

J’aime beacoup ma X-Maker est une très bonne imprimante mais la taille d’impression possible de 17 * 15 * 16 cm est souvent trop petite pour mes modèles.
La Flying Bear Ghost 4S avec un volume de construction de 255*210*210 mm est plus polyvalente.

J’aurais commandé l’imprimante 3D Flying Bear chez Gearbest en bon plan autour de 280€ de plus en provenance Europe donc rapide.

Un montage assisté par vidéo

La Flying Bear 4S est donc un modèle à assembler pour sa partie haute.
Ne cherchez pas dans le manuel les étapes de montage !
Le constructeur a décidé de privilégier un tutoriel de montage vidéo sur sa chaîne Officielle Flying Bear YOUTUBE.

La Flying Bear 4S est compacte
La Flying Bear 4S est compacte

Le montage en lui même est découpé en neuf vidéos. Il y a ensuite d’autres tutoriels pour le nivellement du plateau.

Utiliser la vidéo est une bonne idée qui rend le montage accessible à tous. Décrire par une simple image certaines opérations aurait été illusoire.
Que les autres fabricants en prennent de la graine.

Il n’y a pas de piège même si certaines étapes sont plus délicates que d’autres. A ce propos à la fin de la première vidéo 2, ne serrez pas, voire ne posez pas pas le fond de l’imprimante car dès le début de la vidéo 5 il faudra qu’il soit retiré.

Participer à l’assemblage de son imprimante 3D est une opportunité de mieux comprendre son fonctionnement.

Une bonne prestation

L’imprimante 3D FlyingBear Ghost 4S se présente dans un caisson tout en métal semi cloisonné. L’avant et le dessus restent ouverts.

Relativement bien isolée de l’extérieur, il dévient possible d’envisager l’impression de petites pièces en filament ABS avec la FlyingBear Ghost 4S.
Le filament ABS demande une meilleure régularisation de l’air ambiant.

Les axes de déplacement
Les axes de déplacement

Ici, c’est le plateau qui se déplace sur l’axe Z et non pas la tête. Cette tête de même va bouger sur l’axe Y et on parle alors d’imprimante Cartésienne CoreXY.
Les avantages sont moins de vibrations et un format plus compact car le plateau ne se déplace pas.
La conception générale est sérieuse y compris dans les détail comme une tête d’impression protégée par une chaussette silicone.

L’extrudeur est de type Bowden, c’est à dire situé hors de la tête.

Le placement de la bobine, extrudeur et détecteur de filament à l'arrière
Le placement de la bobine, extrudeur et détecteur de filament à l’arrière

De technologie BMG Duadrive, reconnue pour sa précision, cet extrudeur est placé à l’arrière de l’imprimante avec en dessous le système de détection de fin de filament et à sa droite le porte bobine.
Ce placement général à l’arrière force à tourner l’imprimante en cas de changement de fil ce qui est moyennement ergonomique.

Un écran tactile ergonomique

Un écran couleur de bonne taille, 3,5 pouces, est placé en façade de l’imprimante. Il est tactile avec une interface riche en fonctionnalités comme une visualisation de la pièce à imprimer.

Le firmware est ergonomique
Le firmware est ergonomique

Je vous recommande de vérifier et mettre à jour au besoin le firmware de votre machine ce que j’ai fait sur la mienne. De nouveau, tout est indiqué sur la chaîne Youtube de Flying Bear via une vidéo dédiée. Il faut télécharger le firmware (version 3.0 à cet instant), le placer sur la carte et redémarrer l’imprimante.

J’ai du le faire un peu forcé en fait pour reprendre le contrôle de l’imprimante après un test du menu calibrage de l’écran tactile. C’est un choix proposé dans un des menus que je vous déconseille de lancer si votre écran n’a pas de décalage tactile.

Quelques recopies d'écran de l'interface utilisateur
Quelques recopies d’écran de l’interface utilisateur

Le firmware de la Flying Ghost 4S est de type Marlin, ce qui ouvre a terme des possibilités d’amélioration via la communauté.

Comme vous pouvez le voire dans les recopies ci-dessous, les écrans sont colorés et pour une grande partie traduits en Français. Vous y trouvez les possibilités habituelles de préchauffer le plateau/tête,se déplacer sur les 3 axes, mettre à niveau le plateau, charger/décharger le filament etc.. avec bien entendu capacité de choisir un fichier et se suivre son impression.

La prévisualisation du modèle 3D à l'écran est amusante
La prévisualisation du modèle 3D à l’écran est amusante

J’aime de pouvoir visualiser une miniature de l’objet à imprimer y compris dans le navigateur de fichier pour la sélection.

une communauté à la rescousse

Une fois chargé le filament, il est possible de choisir sur la carte mémoire livrée un modèle à imprimer. Je regrette que Flying Bear ne fournisse qu’un unique fichier exemple, un ensemble écrou/vis.

Le modèle 3D fourni sur la carte
Le modèle 3D fourni sur la carte

Pour aller plus loin, il faut donc passer par l’étape ordinateur en récupérant des fichiers à convertir sur les sites de modèles 3D. Je vous recommande Thinksverse, CULTS 3D, My Mini Factory, Youmagine ou encore Pinshape pour cela.

Thingiverse est un site de référence pour trouver des modèles 3D gratuits à imprimer
Thingiverse est un site de référence pour trouver des modèles 3D gratuits à imprimer

Niveau logiciel de conversion (Slicer), j’avais l’habitude qu’un fabricant en mette un sur sa carte mémoire. Que nenni ici. Sur la documentation, Flyng Bear vous enjoint de télécharger le classique CURA dans sa dernière version 4.4.

Pour ce qui est de la configuration du logiciel CURA, Flying Bear la détaille sur la documentation y compris sur la saisie des commandes Start et End G-CODE. Fournir des petits fichiers de config en ligne ou sur la carte aurait été bienvenu.

Pour la partie configuration Wifi, elle passe par le téléchargement d’un Plugin FlyingBearIntegration dont le lien est mis sur le manuel sous forme de QRCODE.

L’ensemble est aussi détaillé via une vidéo sur la chaîne YOUTUBE Flying Bear.

Mais j’ai trouvé bien plus rapide !

La marque FLYING BEAR dispose d’une communauté en Russie avec ici une page de référence Alexgyver.

J’y ai téléchargé un pack configuration CURA.
J’ai décompressé ce pack dans le répertoire de donnée de CURA situé sous C :\Users\AppData\Roaming\cura\4.4. Plusieurs fichiers sont ajoutés/mis à jours.

En surbrillance, les répertoires modifiés par le Pack
En surbrillance, les répertoires modifiés par le Pack

Une fois le package installé, relancez CURA et vous trouverez l’imprimante Flying Bear 4S dans les imprimantes connues. Des optimisations ont de plus été intégrées par cette communauté pour optimiser, par exemple, la sortie du filament en début d’impression.

L'interface de CURA après dépôt du pack
L’interface de CURA après dépôt du pack

La petite touche de fun est même d’avoir la représentation du plateau dans CURA avec le logo Flying Bear.

Ce package permet aussi de faire fonctionner l’impression en WIFI sans prise de tête.

La configuration WIFI
La configuration WIFI

Lancer une impression via son WiFI directement du Slicer évite la manipulation de la carte MicroSD.

Une fois la découpe terminée, un envoi à l'imprimante est proposé

L’envoi et le démarrage de l’impression se demande dans l’interface principale de CURA après découpe.
Il est même possible de piloter et d’envoyer des commandes à distance via l’onglet Surveiller de CURA.

Le contrôle de l'imprimante à distance
Le contrôle de l’imprimante à distance

Un nivellement sensible

La Flying Bear 4S assemblée

Il est habituel de devoir niveler son plateau et ce généralement de manière mécanique via 4 vis avec l’aise d’un assistant. C’est le cas sur la Flying Bear 4S avec le besoin préalable d’ajuster l’arrêt du plateau.

Le réglage du plateau
Le réglage du plateau

Il s’agit que le plateau stoppe à une hauteur qui permette aux vis sous le plateau de faire l’ajustement final en +/-
Il m’aura fallu tâtonner pour trouver ce point d’équilibre. A partir de cet instant, mes impressions ont été quasi toute réussies. Je me
limite à des modèles qui demande toujours moins d’une journée d’impression. La vitesse est conseillée autour de 60 mm/s.

Le plateau chauffant de la Flying bear 4S est en verre sans trop de déformation. Le verre ne peut pas être ôté du plateau ce qui pourtant est pratique pour décoller hors imprimante des objets.
La surface est destinée a maintenir les impressions. Il faut savoir choisir sous Cura le type de support pour éviter des décollements en fin d’impression.

Le plateau est naturellement de type chauffant avec une montée en température relativement rapide dès que le plateau est chaud (moins de 1 mn pour atteindre les 200°).

Une fois l’impression lancée, le bruit est bien maîtrisé. Il est possible d’ajouter des TL Smoother pour fluidifier encore plus les mouvements et améliorer l’impression.

En cas de rupture de câble ou panne de secteur, l’imprimante vous averti et propose de continuer l’impression.

Quelques impressions avec la Flying Bear 4S
Quelques impressions avec la Flying Bear 4S

J’ai fait de très nombreuses impressions en testant mes différents filaments PLA de différents type allant du or au transparent en passant par le bronze ou des types bois. Je suis satisfait du résultat considérant que je n’ai pas cherché à optimiser la vitesse ou la température de chauffe pour un filament particulier.

L'impression 3D facile et ludique
L’impression 3D facile et ludique

J’ai aussi réussi à faire des impressions en ABS mais uniquement sur des pièces de petite taille comme le chat Chinois sur la photo. Les autres tentatives de grandes pièces se sont soldées par des échecs liés au décollement.

Dans mon TOP imprimante 3D de 2020

J’aurai mis au final un peu de temps à dompter l’imprimante Flying Bear 4S moi qui m’imaginais la sortir du carton et pouvoir imprimer immédiatement.
Mais cette phase de montage bien didactique m’aura servi pour mieux la maîtriser.

Niveau logiciel, Flying Bear devrait faire le même effort pour rendre la vie plus simple à un utilisateur non averti. Paramétrer manuellement CURA est source d’erreur. J’espère que les liens et informations données dans ce test, notamment le pack de configuration vous aideront à ne pas perdre de temps.

J’apprécie de pouvoir envoyer mes demande d’impressions en Wifi qui sont quasi sans échecs depuis que j’ai installé le pack CURA proposé par la communauté.

L’imprimante Flying Bear 4S est maintenant ma préférée. Je sais que je saurais encore en obtenir plus via des petites optimisations. J’ai aussi été rassuré en voyant que l’on trouve à petit prix des pièces de rechanges.

Flying Bear 4S, l'acheter

En ce moment, il n'y a pas de bon plan actif sur Planète Numérique. Il y en a eu un précédemment et je vous engage à le regarder au cas il serait de nouveau actif : imprimante 3D Flying Bear Ghost 4S, très complète avec WIFI à 271€ stock France (testé).

4/5 MA NOTE

Flying Bear 4S, LE VERDICT :

L’imprimante 3D Flying BEAR 4S est un modèle très complet qui fait partie de mes recommandations 2020. Elle propose un bon volume de construction, une impression qualitative et une liaison WIFI très pratique.

Les points forts
Polyvalente
Wifi
Complet (accessoires, pièces rechange)
Prix
A améliorer
Contenu de la carte
Notez ce test en cliquant une étoile: (4.62/5)
8 votes
Imprimante 3D Filament Imprimante 3D

Formulaire Erreur

Des coquilles, des informations à ajouter, ... ? aidez-moi en le signalant en cliquant le bouton ci-dessus



Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom