il y a 2 mois par Stéphane Cazat
4.92/5 (12 votes)

Test Artillery Genius, l’imprimante 3D Cartésienne qui bouscule la concurrence

MA NOTE: 4/5

Ce test de la toute dernière imprimante 3D Artillery Genius est toujours en cours mais j’ai été tellement séduit depuis que je l’ai reçu que je veux pas attendre trop avant que de partager car elle elle est en effet proposée à un prix jamais en ce moment.
Alors en quoi l’usage du mot « Enthousiaste » dans le titre est justifié ? En avant pour le test de cette nouvelle imprimante Artillery Genius.

J’y vais tout de go : cette imprimante 3D est la meilleure imprimante cartésienne (modèle à portique XYZ) dans les tailles médianes (23 * 23 * 25) qui m’est passé entre les mains à ce jour. Elle rejoint en haut de mon hit-parade mon autre coup de cœur 2020, la Flsun Q5 DELTA qui, elle, est un modèle de type DELTA.

Cette imprimante 3D Artillery Genius surpasse d’excellents modèles comme l’Alfawise U30 PRO ou la dernière Anycubic MEGA S (en test à ce même moment). Elle écrase des modèles comme la Alfawise U50 qui en son temps m’avait séduit, mais qui aujourd’hui m’apparaît plus que dépassée.

JPEG - 108.5 ko

Depuis deux ans, j’ai eu 15 imprimantes 3D entre les mains . D’un test à l’autre, j’ai élevé mes exigences et j’ai perdu de l’indulgence.

J’en prendrais pour illustration le montage. Il m’apparaissait comme une fatalité de recevoir les machines en kit et devoir passer du temps à les assembler avec une documentation souvent indigente comme pour la Alfawise U50. Je comprenais l’aspect économique lié à la réduction de la main d’œuvre et du volume en transport.

Ce paradigme vole en éclat avec la Artillery Genius et la Anycubic Mega S de même tarif. vendues entre 200 et 250€, ces imprimantes sont à la fois compactes pour le transport, mais ne demandent que 10 minutes d’assemblage !

Un montage à la portée de débutants

Avec la Genius, , Artillerie propose un assemblage basique sans piège. L’assemblage est élémentaire. Il consiste à insérer le portique sur le bloc principal et le solidariser par 4 vis de chaque côté. Il faut ensuite brancher les connecteurs électriques du portique. Il n’y a aucun piège.

Deux gros morceaux à assembler
Deux gros morceaux à assembler
Le portique s'intègre sur le bloc bas
Le portique s’intègre sur le bloc bas

Les pièces sont super bien protégése dans le carton. Aucun risque d’endommager le matériel pendant le transport. C’est un problème récurrent quand des pièces sont déjà assemblées.

Très bien protégée pour le transport
Très bien protégée pour le transport

Le carton contient :

  • Le châssis principal (plateau, carte mère, alimentation, moteurs Y, ...)
  • Le portique (moteurs X/Y, tête, ...).
  • Un manuel
  • Une trousse avec des outils et pièces de rechange
La trousse fournie avec pièces de rechanges
La trousse fournie avec pièces de rechanges

La trousse griffée de la marque est une bonne idée.
Dans les pièces de rechange, se trouvent une nappe 24 pins, deux roues VSLOT , une LED, un câble USB et une clé USB de 1GO.

Regret. J’aurais apprécié que Artillery donne une bobine de filament, une pince et une spatule.

Un Support Bobine sympathique

Le support bobine se place au dessus de l’imprimante. Il s’installe simplement.

Le porte bobine est malin

Ce support est malin : la bobine se pose simplement sur des petits rouleaux sans devoir être placée sur un axe. Elle roule ensuite comme une roue de hamster et le filament se déroule de manière fluide.

Contrairement à la grande sœur Artillery Sidewinder X1, le système de la GENIUS 3D permet un réglage de largeur avec une vis de blocage.

La Genius dispose d’un détecteur de fin de filament. facile à manipuler.

Un châssis Alu et plastique

une fois montée, les différences avec d’autres modèles d’imprimantes équivalentes apparaissent.

Une fois complètement assemblée, la Genius est compacte.
Elle mesure 430 * 390 * 510mm (590 avec le porte bobine).
Son poids est de 8,9Kg.
C’est un modèle d’imprimante 3D de taille intermédiaire qui rivalise avec les Afawise U30/U30PRO/U50, Creality ENDER, Fliyng Bear 4S, Anycubic MEGA S, ... Elle permet d’imprimer des pièces jusque 220 x 220 x 250 ce qui couvre de très nombreux besoins. Pour imprimer plus grand, la grande sœur Artillery Sidewinter X1 pourra être envisagée. Elle est très proche niveau technique avec une possibilité d’impression de 30 * 30 * 40 cm.

La Artillery Genius face à la Anycubic Mega S
La Artillery Genius face à la Anycubic Mega S

Si d’apparence, la GENIUS est classique avec un bloc principal et un portique, elle mélange métal et plastique.
Ce plastique jouent un rôle hybride contribuant à l’esthétique mais aussi la protection de certaines parties comme le bloc tête ou les poulies sur l’axe Z.

Le haut du portique est en plastique
Le haut du portique est en plastique

Le constructeur n’hésite pas à utiliser ce plastique en matière principale pour le haut du portique. C’est un choix qu’il faudra évaluer dans le temps mais il me parait solide. Le remplacer par un profilé alu serait de toute façon très simple.

Une belle finition
Une belle finition
Le câblage plat est intéressant mais attention à l'usage
Le câblage plat est intéressant mais attention à l’usage

J’aime bien cette matière/couleur qui rends un peu moins austère l’imprimante. Une imprimante 3D cartésienne est en effet bien moins « sexy » qu’une DELTA.

Pour des logiques d’intégration invisible du câblage, Artillery à fait le choix d’utiliser une nappe plate.

Cette nappe court le long des axes Y et Y. Cette conception certes esthétique mais décriée. Il y a un risque de déconnexion car ce câble n’est pas pincé sur sa broche. Le câblage interne, de la carte mère vers la tête, est plus complexe car il passe par un adaptateur vers cette nappe plate.

La tête tout en un
La tête tout en un

J’ai eu l’opportunité de démonter à la fois la tête ainsi que le dessous du châssis pour accéder à la carte mère. Les pièces sont bien accessibles et en cas d’incident, il sera possible de les remplacer.

Un bon niveau technique

La Artillery Genius propose des prestations inhabituel à ce niveau de prix. Pour information, à date de publication, la Artillery Genius est proposée en bon plan sous les 240€ : La super imprimante 3D Artillery Genius, Silencieuse, Dual Z, Direct Drive, Ultrabase, stock Allemagne à 241€34.

Artillery met en œuvre un double axe Z c’est à dire qu’il y a deux moteurs sur le portique avec leu vis sans fin. Ce système DUAL Z assure une parfaite horizontalité des couches et grande stabilité. Il faut que les axes soient parfaitement alignés, ce qui a été mon cas à la livraison.

Extrudeur Direct Drive titan
Extrudeur Direct Drive titan

L’extrudeur est de type Direct Drive type Titan.
Le filament est donc tiré directement vers la tête et non pas poussé par un extrudeur distant. Ce type d’extrudeur précis est optimisé pour les filaments souples comme le TPU.

La LED en action

L’avantage de ce bloc est d’être tout en un avec corps de chauffe, ventilateurs et même une LED RGB à côté de la tête. Cette LED indique par son changement de couleurs la montée en température ou encore la fin de l’impression.

Un bloc complet ne coûte que 30€ en import. Il est conçu de manière à pouvoir être interchangeable facilement, par exemple si vous voulez utiliser l’imprimante avec une buse de plus grosse taille. De quoi justifier d’en avoir une d’avance.

Dans les petits détails, le constructeur pose une chaussette silicone sur sa buse Volcano pour ventiler le filament en sortie sans refroidir la buse.

Sous le doigt, le connecteur Bl Touch
Sous le doigt, le connecteur Bl Touch

La petite Artillery Genius est évolutive pour recevoir un BL Touch, c’est à dire une possibilité de niveler le plateau automatiquement. Artillery a prévu un connecteur directement sur le bloc tête pour aider à cet ajout.
Ce n’est pas le cas sur la Artillery X1.
C’est malin de nouveau.

Pour activer cette option, il faudra faire aussi évoluer le firmware.

Seule faiblesse relevée sur les forum, le risque de casser le levier de l’extrudeur. Faite donc attention en le manipulant.

Un plateau à chauffe rapide qui colle bien

Le plateau sélectionné par Artillery est, bien entendu, chauffant. Le constructeur propose un revêtement de type ultrabase. Les impressions collent parfaitement et ne se déforment pas. Surtout attendez bien que la pièce soit refroidie pour la décoller sans forcer.

Le plateau est de qualité
Le plateau est de qualité

Fin du fin, le plateau chauffe en 220V ce qui est rare. Il monte en température à très haute vitesse. Le maximum des 110 degrés s’obtient en 2mn10 seulement.
Il est bien isolé électriquement pour éviter tout risques.

Dessous, le nivellement mécanique du plateau est assuré par de grandes molettes ce qui facilite l’opération. Les ressorts jaunes utilisés sont de haute qualité, encore un petit détail qui rassure.

Un des contacteurs induction
Un des contacteurs induction

Innovation, les contacteurs d’arrêt (« end stop ») sont de type induction et non pas mécaniques. Sans préjuger de l’intérêt majeur de cette technologie, elle est de nouveau une démonstration de l’avance de la Genius sur la concurrence.

Si je devais trouver un défaut à la Genius, ce serait le fait que le dessus du plateau n’est pas amovible. Si vous deviez le remplacer, il faudrait le décoller de sa fixation.

Un firmware cohérent

Chaque partie de la Artillery Genius a été bien pensé à la mesure de la connectique. L’imprimante fonctionne au choix avec une clé USB (livrée) ou une carte mémoire MicroSD. Les prises/lecteurs sont intelligemment placés au-dessus à l’avant gauche de l’imprimante donc facilement accessibles.

Un positionnement du lecteur USB/Carte facile d'accès
Un positionnement du lecteur USB/Carte facile d’accès

Elle dispose aussi d’une prise latérale USB pour la raccorder à un Octoprint.

Le pilotage se fait via un écran tactile couleur 2.8 pouces relativement ergonomique. Les choix, proches de ceux que j’avais rencontrés lors de montest de la Flying Bear 4S, sont clairs et complet. Vous y trouvez assistance au nivellement du plateau, changement de filament, ajustement température. Il manque des possibilités d’ajustement de l’axe Z pendant l’impression.

JPEG - 143.3 ko
Sous le capot
Sous le capot

La carte mère de la Genius est de référence Makerbase MKS GEN-L. C’est une carte 8 bits qui ne démérite pas malgré sa performance a prori modeste. Une partie de la gestion est prise en compte par le Firmware de l’écran (détection fin filament, reprise impression après coupure secteur).

Le firmware standard est de base Marlin 1.1.9. Plusieurs versions sont disponibles via la communauté. Elles apportent entre autres la gestion du BLtouch ou encore une montée en version Marlin 2.

Les écrans du Firmware
Les écrans du Firmware

La fonction WIFI dans les menu n’est pas supportée de manière matérielle. Il faudrait souder un composant (ESP8266 ?) sur l’électronique de l’écran ce qui n’est pas documenté.

J’ai prévu de tester ces firmwares et ajouter un BLtouch dans mes tests à venir.

La mise à jour de la carte MKS nécessite malheureusement de débrancher la carte mère de l’écran car il entre en conflit avec le port USB. Ce choix est un peu lourd.
Le firmware de l’écran est lui indépendant et peut être modifié juste en utilisant la carte MicroSD.

Le silence est d’or

Parmi toutes les améliorations, il y en a une qui est invisible à l’œil mais pas à l’oreille : le silence. La Genius est l’imprimante cartésienne la plus silencieuse que j’ai testé.
Les moteurs pas à pas sont silencieux et les différents ventilateurs sont discrets tant au niveau de la tête que du bloc alimentation.

Le ventilateur de la machine, bien silencieux
Le ventilateur de la machine, bien silencieux

Il est possible de rester à proximité de l’imprimante alors qu’elle imprime et donc la mettre dans une pièce de vie avec une nuisance acceptable.

Un support réel

Toutes ces évolutions n’auraient aucun sens si par ailleurs l’imprimante 3D Genius ne se comportait pas bien en impression. Mes premiers résultats au sortir du carton ont été engageants et au niveau des meilleures imprimantes de cette gamme.

La seule pièce de test
La seule pièce de test

La clé USB ne contient qu’un petit modèle 3D qui représente en cube le logo de la marque.

Sauf que j’ai rencontré un dysfonctionnement. L’imprimante ne chauffait plus au niveau de la buse. J’ai d’abord cru à un problème de la cartouche de chauffe mais de fait, cela s’est révélait que c’était la nappe plate qui va à la tête. Une pièce fournie en rechange. j’avais vérifié pourtant qu’elle n’avait aucun contacteur endommagé mais cela n’est pas aussi visible que je pensais.

Je verrais le bon côté des choses :

  • J’ai découvert l’existence d’un support officiel avec possibilité de placer des tickets. C’est rarement le cas. Ils ont réeellement cherché à m’aider en me donnant les pistes de recherche.

De nouvelles pièces pièce m’ont été envoyées par le support ainsi que par le vendeur sur Gearbest que j’avais sollicité en parallèle et qui est sérieux. C’est un crash test réussi mais j’ai perdu 10 jours.

En parallèle, j’ai fait aussi des recherches pour les pièces détachées pour la Genius pas chère et pu confirmer que ce n’est pas un problème.

Cela m’a pour l’instant empêché de faire ma vidéo Youtube pour vous présenter l’imprimante et ses attraits.

Je vais continuer mes tests avec de nouveaux filaments type bois ou PETG et compléterais mon test au fil des prochaines semaines.

Sur la clé USB, Artillery explique comment paramétrer Repetier-host et le trancheur SliCr sur son manuel. La clé contient aussi d’autres logiciels comme Cura.

Aller plus loin

Disposer d’une communauté prête à vous aider ou enrichir votre expérience ou encore trouver des possibilité d’acheter des pièces détachées à bon prix est important.

C’est le cas côté Artillery avec un site de connaissance de référence que nous avons la chance d’avoir en France : docarti.fr. Vous y trouverez toutes les informations pour aller plus loin y compris l’installation d’un nouveau firmware pour votre Genius ou votre Sidewinder X1.

Pour l’achat de pièces, il y a des possibilité en France, en Europe et à l’import Chine.

Une machine pleine de qualité

Vous l’auriez compris, même si mon test n’est pas finalisé, la Artillery Genius est une imprimante séduisante.
Elle propose tout ce qu’on attend d’un modèle d’imprimante 3D pour bien démarrer en 2020 avec innovation, simplicité et silence.
Elle donne un coup de vieux à la concurrence.

Elle a quelques défauts comme sa nappe ou son levier d’extrudeur mais la communauté propose des améliorations à imprimer pour limiter ces soucis.

La Artillery Genius est proposée à 239€94 livraison Stock France dans le cadre de la période « Mid Year Sales ».

Bon plan Artillery Genius

Si vous cherchez à acheter ce produit au meilleur prix, je vous engage à lire mon bon plan en cours : La super imprimante 3D Artillery Genius, Silencieuse, Dual Z, Direct Drive, Ultrabase, stock Allemagne à 241€34

4/5 MA NOTE

Artillery Genius, LE VERDICT :

L’imprimante 3D Artillery Genius 3D est une belle surprise en cette mi 2020. Sans être vendue plus chère que la concurrence, elle propose tout un ensemble de caractéristiques modernes qui en font le meilleur choix du moment dans cette taille intermédiaire.

Les poins forts

Quasi prête à l’emploi
Silencieuse
Double Axe Z
Plateau Ultrabase
Usb ou Carte
Lampe LED
Évolutive Bl Touch
Chauffe Rapide
Communauté en devenir
Extrudeur Titan
Système Porte Bobine
Excellent prix
Véritable support client

A améliorer

Déconnexion Nappe plate
Pas de Spatule ni Pince livrées
Notez ce test en cliquant une étoile: (4.92/5)
12 votes
Imprimante 3D Filament Artillery Imprimante 3D

Formulaire Erreur

Des coquilles, des informations à ajouter, ... ? aidez-moi en le signalant en cliquant le bouton ci-dessus



FORUM DU TEST : 1 QUESTIONS, AVIS, PROBLEMES, ...

  • JEK 23 août, 20:16

    Salut
    Juste un mot pour te féliciter pour ce pre-test. Je veux me lancer dans la 3D et cette imprimante m’intéresse. Je trouve que tu as couvert tout les sujetS attendus. Cool

    Répondre

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom