Zoom sur la carte d'émulation CD-i i2m
Le CD-i survit sur votre PC

Zoom sur la carte d’émulation CD-i i2m

ARTICLE PROBABLEMENT OBSOLETE

La logithèque CD-i, très riche (de l'éducatif au jeu d'action en passant par les films, photos, karaoké,...) ne peut être exploitée qu'au moyen d'un lecteur de salon dédiée... presque !

Les projets de créer un émulateur logiciel pour PC n’ont pas aboutis. En 1993, Philips présentait dans son catalogue grand public CD-i, un ensemble CD-i pour PC. Composé d’une carte d’émulation CD-i sur port ISA couplée à un lecteur CD-ROM Philips, cet ensemble permettait l’exécution de la logithèque CD-i sur un simple PC 386. Cette carte fut la première création de la société i2m et fut très peu distribuée.

La plupart des titres CD-i ont été développés sur des plate formes dédiées (un lecteur cd-i avec disque dur, un logiciel de création spécifique ...) mais rapidement, l’intérêt de développer un titre en environnement PC/Mac s’est fait ressentir. En 1996, la société i2m a mis sur le marché une carte d’émulation CD-i pour PC/Mac. Cette carte, la i2m Mediaplayback Professional, n’est pas moins qu’un lecteur de cd-i professionnel embarqué sur une carte au format PCI. Cette carte n’a été vendue que sur le marché professionnel et son prix, hors logiciel, était de 1000$.

 Les possibilités de la carte

Une fois insérée dans son port PCI, cette carte permet l’exécution de disques CD-i (y compris disques comportant de la vidéo numérique type VideoCD) sous environnement Windows 95/98.
Elle utilise toutes les ressources de l’ordinateur hote : les disques sont lus à partir du lecteur de CD-ROM de votre ordinateur (la compatibilité CD-i de ce lecteur est requise, ce qui est le cas de la majorité des lecteur CD-ROM) ; elle peut également accéder aux disques durs (ce qui permet par exemple directement exécuter un fichier « image » produit par un système auteur tel Showbuilder avant qu’il soit gravé).

La carte travaille par incrustation vidéo (overlay) sur votre windows. Il faut essayer plusieurs résolution/profondeurs de couleur avant que d’avoir une incrustation correcte (1024 * 768, 16 Million de couleur sur mon système).Selon la documentation, il est possible de sortir également l’image sur un moniteur/télévision externe, ce que je n’ai pas encore réussi à faire. La carte permettrait également de faire de l’acquisition vidéo !

La carte comporte un ensemble de connecteur à l’arrière : une sortie audio Jack pour brancher sur une entrée de votre carte son par exemple, une entrée Mini-Din pour brancher un périphérique CD-i (Souris, manette, pistolet,...), une prise type BNC (Sortie ou entrée vidéo ?), une prise moniteur (Sortie moniteur ?).

Il n’est pas obligatoire de disposer d’un périphérique CD-i pour utiliser la carte, un mode émulation de souris CD-i est présent dans le logiciel. Je conseillerai cependant d’avoir récupéré (ou construit) une manette/souris pour fiabiliser l’émulation.

Voici la brochure technique de la carte.

 L’installation

La procédure détaillée d’installation avait été publiée sur le site CD-i Professionnel. Vous pouvez télécharger ce fichier ici.

 En quelques mot ...

La carte se place dans un slot PCI. Lors du redémarrage de l’ordinateur, Windows trouve la carte et demande des drivers. La carte I2m ne nécessite pas de drivers particulier pour fonctionner. Ignorez la demande de Windows. La carte sera donc référencée par un «  ? » sous windows.

image 208 x 99

La procédure d’installation demande une modification manuelle du config.sys de l’ordinateur pour ajouter une exclusion mémoire au niveau du lancement de emm386. Cette exclusion correspondra à l’espace de travail de l’émulation CD-i. Mes essai ont portés sur un Windows 95 et Windows 98. Je ne pense pas que la carte puuisse être utilisée avecun Windows ME ou XP.

Reste à installer le logiciel, le lancer, et le paramétrer par son menu Edit, préférence.

image 468 x 231

 L’utilisation

L’application qui permet d’utiliser la carte i2m se nomme « CD-i Playback ». Lors de son lancement, la carte s’initialise (et éventuellement signale un problème si elle n’est pas correctement configurée : conflit, ...).

La carte fonctionne en 3 modes à ce que j’ai à ce jour déterminé

Le mode Preview permet de tester des fichiers images non gravés

Le mode CDRTOS permet d’être dans le système d’exploitation du CD-i. Il est possible d’ouvrir une fenêtre d’émulateur et de taper directement des commandes de système d’exploitation (l’OS du CD-i est le fameux OS-9)

Le mode CD-i permet d’exécuter des disques CD-i

Une fois inséré un CD, le titre du disque apparaît dans la barre de menu. Il est alors possible d’aller dans le menu Overlay pour demander l’incrustation. Si aucun disque n’est détecté, vous êtes en, présence d’un disque incompatible avec la carte :-(

Par une combinaison de touche (Ctrl + M), vous pouvez prendre le contrôle du curseur CD-i avec votre souris.

L’image incrustée est assez sombre et nécessite une augmentation de la luminosité sur votre moniteur.

 Et alors ?

Avec la carte d’émulation i2m, c’est un nouveau monde qui s’ouvre ou tout est à découvrir. De nombreux outils de création CD-i sont disponibles sur le site de l’ICDIA. Nous avons envoyé une carte au Webmestre du site Jorg Kennis :-) qui a trouvé les logiciels et manuel d’installation de la carte. J’ai testé l’outil Showbuilder avec succès. Showbuilder permet de créer des présentations type Powerpoint (photo et vidéo) pour un CD-i. Lors de la lecture sur CD-i, il est possible de recréer une nouvelle présentation.

Si vous souhaitez être une des très rare personne qui possède une carte i2m Mediaplayback, écrivez nous car nous avons des opportunités sur ces produits pour un prix très raisonnable (50 EUR environ).