Test enregistreur DVD de salon Philips DVDR75
Du choix d’un enregistreur de DVD de salon

Test enregistreur DVD de salon Philips DVDR75

ARTICLE PROBABLEMENT OBSOLETE

A l'heure du tout numérique, le format VHS de nos bon vieux magnétoscope tend à devenir obsolète. Destiné à moyen terme à remplacer définitivement le magnétoscope, les graveurs de DVD de salon ont pourtant mis du temps à se faire une place auprès du grand public. Arrivés sur le marché il y a déjà 2 ans, c'est cet automne qu'a réellement débuté l'explosion du marché des enregistreurs de salon. Proposé alors à un coût important (aux alentour de 2200 € pour les premiers - DVDR1000 Philips par exemple -), la baisse des prix (on trouve maintenant les entrées de gammes à moins de 500 €...) et la multiplication des offres ont fait de l'enregistreur de salon l'un des produit numérique les plus en vogue de ces fêtes de fin d'année...

Article publié dans le cadre
du second concours de contribution
Auteur : Martin
(voir les autres contributions du concours)

Les enregistreurs présentent des fonctions similaires à n’importe quel magnétoscope (enregistrement, programmation, etc...) mais ont le grand intérêt d’utiliser le DVD comme support, bénéficiant ainsi de tous ses intérêts : image de haute qualité, accès directe aux plage, images inaltérable dans le temps, etc...

 Fonctionnalités

(voir le tableau 1 pour des informations détaillées) :

  • En complément des entrées vidéos classiquement présentes sur tout enregistreur vidéo (prise péritel, entrée composite, S-VHS et audio) certains lecteurs proposent une entrée DV en façade. Très pratique pour directement transférer ses vidéos sur DVD à partir d’un caméscope numérique.
  • Certains modèles proposent aussi un disque dur de grande capacité (>80 Go) qui servira de stockage avant éventuel gravure sur DVD (PANASONIC-DMRE100 et PIONEER-DVR5100).
  • Le format et la qualité d’enregistrement peut être défini à l’avance, de manière à ce que de 2 à 6h d’enregistrement puisse être stockée sur le DVD (2h, qualité optimale ; 6h, qualité équivalente au VHS).
  • Enfin, plus la peine non plus de passer par l’ordinateur et les logiciels d’authoring pour la création de menus, l’enregistreur le créer lui même en fonction du contenu du disque...

 Les supports

Comme pour les graveurs de PC, les fabricants proposent la norme DVD- comme la norme DVD+, avec une représentation identique des deux formats (cf tableau) sur le papier.
Sony est pour l’instant le seul à proposer un graveur multi-format (SONY-RDRGX3S), à l’instar de ses graveurs informatiques (DRU-510AK).

Dans la vie de tous les jours, le format +R est devenu de facto une référence dans nos salons grâce à l’offre Philips, abondante et au meilleur prix. Les qualités du format +VR (celui utilisé pour l’enregistrement temps réeel) dépassent celles du -VR avec, par exemple, l’absece de besoin de finalisation sur les disques +RW avant leur relecture sur un autre lecteur DVD.

Tableau 1. Listing non exhaustif des enregistreurs présents actuellement sur le marché et leur caractéristiques.

Référence Support Disque Dur Multi zone Entrée DV/S-Vidéo/composite Déc Dolby Digital Lecture DVD Audio Sorties numériques Péritel RVB YUV autre Prix constaté
HB-DVDDR900 DVD+R, DVD+RW Non NC Oui/Oui/Oui NC Non 1 optique-1 coaxiale/Oui/Oui/
Oui
357,88 €
PHILIPS-DVDR70 DVD+R, DVD+RW Non Oui Non/Oui/Oui Non Non 2/2/Oui/Non 426,75 €
PHILIPS-DVDR75 DVD+R, DVD+RW Non Oui Oui/Oui/Oui Non Non 2/2/Oui/Non 455,86 €
JVC-DR-M1 DVD-R, DVD-RW, DVD-Ram Non Oui Oui/Oui/Oui Non Non 2/2/Oui/Non 581,95 €
PIONEER-DVR3100S DVD-R, DVD-RW Non Oui Oui/Oui/Oui Non Non 1 optique. 1 coaxiale. 1/Oui/Non WMA 581,95 €
SONY-RDRGX3S DVD±R , DVD±RW Non Non Oui/Oui/Oui Non Non Optique et coaxiale/Oui/Oui/Non 601,34 €
LITEON-LVW5001 DVD+R, DVD+RW Non Non Non/Non/Oui Non Non Optique/Oui/Non/Non 368,55 €
TOSHIBA-DR1 DVD-R, DVD-RW, DVD-Ram Non NC Oui/Oui/Oui Non Non 1 optique-1 coaxiale/Oui/Oui/Non 484,95 €
PANASONIC-DMRE100 DVD-R, DVD-Ram Oui 80 Go NC Oui/Oui/Oui Non Oui Oui/Oui/Oui/ Non Carte SD et PC card 1 131,94 €
PIONEER-DVR5100 DVD-R, DVD-RW Oui 80 Go NC Oui/Oui/Oui Non Oui Oui/Oui/Oui/Non 1 047,55 €
PANASONIC-DMRE50 DVD-R, DVD-Ram Non Oui Non/Oui/Oui Non Non 1 optique/2/Oui/Non 426,75 €

 Au coeur du PHILIPS-DVDR75

 Présentation matérielle

Le DVDR75 accuse une dimension de L x H x P : 435 x 760 x 335 mm pour un poids net de 4 kg. Un poids plume au regard du permier modèle de la firme, le DVDR1000 !

Le colis contient

  • Télécommande + 2 piles R06/AA
  • Mode d’emploi
  • Câble secteur
  • Câble péritel complet
  • Câble audio
  • Câble vidéo
  • Câble RF antenne

Mais pas de DVD Vierge.

La connectique du DVDR75 , premier point de choix d’un enregistreur est relativement complète.

A l’arrière se trouve

JPEG - 10.4 ko
  • Péritel 1 : CVBS, S - Vidéo/RVB sortant
  • Péritel 2 : CVBS, S - Vidéo/RVB entrant décodeur : Le DVDR75 peut enregistrer directement à partir d’une source RVB sur son entrée péritel, ce qui garantie la meilleure qualité d’image possible.
  • Sortie S-Video : Hosiden (4-pins)
  • Sortie Vidéo : Cinch (jaune)
  • Sortie Audio G/D : Cinch (blanc/rouge)
  • Sorties Audio num. : 1 coaxiale (mais pas de sortie optique !
  • Entrée Antenne : Coaxiale 75 Ω (type IEC)
  • Sortie RF TV : Coaxiale 75 Ω (type IEC)
  • Secteur : Standard (type IEC)

La façade elle comporte

JPEG - 15.1 ko
  • i. LINK : IEEE 1394 (4-pin) : Vous pouvez connecter votre camescope DV ou Digital 8 et transférer en numérique vos enregistrements sur DVD.
  • S-Vidéo : Hoshiden (4-pin)
  • Vidéo : Cinch (jaune)
  • Audio D/G : Cinch (blanc/rouge)

L’entrée DV est le « détail » qui différencie le DVDR75 du DVDR70.

La télécommande de 37 touches est fonctionnelle.

JPEG - 6.8 ko

 Installation et réglage des chaînes

Installation facile et automatique. Si vous avez un téléviseur compatible, le DVDR75 vous propose de récupérer automatiquement les réglages des canaux de celui-ci par un système « easy link ». Sinon, aucun problème.... Possibilité par la suite de trier et classer les chaînes mémorisées.

JPEG - 12.9 ko

 Enregistrement

A partir du menu illustré ci-dessous, il est possible :

  • de choisir le format d’enregistrement dont dépendra ainsi la qualité et la capacité d’enregistrement sur le DVD (du mode M1 au mode M6, voir plus loin) (photo 6.)
  • de paramétrer un chapitrage automatique toutes les 6 min lors de l’enregistrement continu d’un film ou d’une émission par exemple
  • d’activer le filtre « sport » en fonction du programme enregistré proposant ainsi une correction de l’image (qui n’est pourtant pas très visible...).

6 modes d’enregistrements sont proposés : M1, permettant d’enregistrer 1 heure sur un DVD, M2 à 2h, M2x à 2.5h, M3 à 3h, M4 à 4h, M6 à 6h

JPEG - 14.4 ko

Apres chaque enregistrement, l’appareil remet à jour rapidement le menu du disque, affichant ainsi une petite vignette par séquence, en en précisant la chaîne, la date, l’heure et le format d’enregistrement. La toute dernière vignette étant une vignette virtuelle représentant le temps d’enregistrement disponible dans le format d’enregistrement sélectionné précédemment. L’image de la vignette et son nom sont modifiables.

 Qualité d’image après quelques essais

  • M1 : excellente et particulièrement adaptée à de l’enregistrement DV
  • M2-M3 : très bonne
  • M4 : correcte
  • M6 : qualité VCD, peut être même un peu mieux

 Enregistrement / Programmation

Possibilité de programmer les enregistrement à l’avance bien entendu (fonction show-view activable).

Remarque : il est possible de programmer différentes plages d’enregistrement avec éventuellement des formats d’enregistrement différents.

Possibilité d’enregistrer immédiatement la chaîne sélectionné par le tuner de l’appareil. Si l’appareil est déjà allumé, seulement 2 à 3 sec sont perdues entre le moment ou le bouton « rec » est enfoncé et le début de l’enregistrement, ce qui est comparable à ce que propose les magnétoscope VHS. Par contre, il faut patienter une dizaine de sec au minimum à l’allumage.

Cet enregistrement immédiat peut ensuite être arrêté manuellement mais également de façon programmé par tranche de 30 min (ce réglage ce fait une fois l’enregistrement en cours).

 Edition / manipulation des vidéos enregistrées

De multiples options sont disponibles, et très facile à effectuer. Si vous possédez un enregistreur Mini-Disc toutes ces opérations vos seront extrêmement familières.

  • insérer un marqueur de chapitre
  • occulter des chapitres
  • diviser un titre
  • choisir l’image indexée relative à chaque enregistrement sur le menu (par défaut c’est la première image qui est indexée)
  • modifier le nom d’un enregistrement (par défaut, sont indiqué la date, la durée du fichiers.. cf photos suivantes), ainsi que le nom du disque.
JPEG - 17.7 ko
JPEG - 22.1 ko

 Finalisation des DVD+R

Un enregistreur de salon est principalement utilisé avec des disques réenregistrables. Il est cependant possible d’utiliser des disques enregistrables une fois. Contrairement au DVD+RW, ceux-ci devront être finalisés en fin d’enregistrement pour être lisibles sur un autre lecteur.
(Cela rappelle exactement le fonctionnement du graveur de CD audio qu’avait sorti Phillips en 1999). Ce comportement sur des disques enregistrable est général (- ou +, quelque soit les marques).

Ensuite, le DVD passe sans aucun problème sur un Kiss DP 450 par exemple. La navigation entre les chapitres du ménu généré automatiquement ne pose aucun problème.

 Aperçu du DVD créé sur un PC

Un DVD enregistré sur le Philips est parfaitement relu sur PC. La structure du DVD crée répond au standard +VR.

A la racine du DVD nous retrouvons 2 dossiers

  • Un dossier Vidéo_RM contenant des informations dédiées à l’enregistreur.
  • Un dossier Vidéo_TS contenant les fichiers VOB créés lors de l’enregistrement. (Noter que dans le cas présent, il s’agit d’une vidéo d’1h10 pour laquelle la fonction de chapitrage automatique a été désactivée... et pourtant les fichiers .VOB on été découpé en part de 411 Mo...)

NDLR : Il est possible de rééditer le DVD ainsi crée sur son PC (modification du menu directement par exemple) ou encore récupérer la vidéo MPEG-2, de très haute qualité pour la réutiliser en montage. Il est également possible d’enregistrer par la prise firewire de votre ordinateur directement sur le DVDR75 (ou autre). Pour ces manipulations « expertes », vous pouvez vous reporter au livre DVD, TRUCS DE PRO par Planète Numérique qui propose un chapitre dédié à l’utilisation de graveur de salon DVD et les échanges possibles avec un ordinateur.. Voir la rubrique Livres

JPEG - 19.1 ko

 Remarques, problèmes divers rencontrés

Ii faut parfois 30 sec à l’enregistreur pour éjecter un DVD.

 Avis général

  • Appareil très bien fini, complet
  • Utilisation facile
  • Image de très bonne qualité
  • Peut également remplacer une carte d’acquisition SECAM de haute qualité ou encore en Fire-wire, le transfert des fichiers vers le PC s’effectuer ainsi par simple copie du contenu du DVD vers le disque dur.
  • Prix correct

Un Achat à recommander !

Voir aussi :

Concultez également le site de référence du standard DVD+R/+RW : http://www.dvdplusrw.org