Test du drone DJI Mavic pro, caméra 4K, la référence (...)

Test du drone DJI Mavic pro, caméra 4K, la référence qualité prix

Il y a encore peu l'acquisition d'un drone haut-de-gamme apparaissait comme inaccessible car trop compliqué et cher. C’est sans compter l’innovation permanente qui a fait que ces machines volantes sont devenus super intelligentes, pour se faire plaisir sans stress, et aussi de moins en moins chères à produire et à distribuer. Le Mavic pro de DJI ici en test est l'illustration parfaite de cette tendance de démocratisation. Alors pourquoi pas pour vous ?

Ce test du MAVIC PRO n’a pas la prétention d’être celui d’un expert en drone. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai longtemps considéré ces appareils sous un angle aéromodélisme avant que de découvrir ces superbes vidéos vues du ciel en 4K postées sur YouTube en me disant « pourquoi pas moi ». Cet article de test est une découverte qui servira à rassurer et passer le cap pour des débutants. Je le ferai évoluer avec le temps notamment sur une partie capture vidéo. N’hésitez pas à poser vos questions.

Je vous propose de regarder tout d’abord ce que vous pourrez faire avec votre drone MAVIC PRO par une vidéo histoire de rêver un peu.

Les modèles DJI de la gamme PHANTOM ne me convenait pas en raison de leur encombrement majeur rendant compliqué leur déplacement. Puis DJI a sorti en fin d’année 2016 le MAVIC PRO, un drone pliable au top de la technique et de l’image qui enfin peut être emmené partout. Lancé à 1290 €, le MAVIC PRO est maintenant accessible en bon plan sous la barre des 750€ en import via les boutiques Chinoises. Un choix d’achat logique en circuit court à considérer que DJI est une société 100% Chinoise basée à Shenzhen, la même ville que Gearbest.

JPEG - 49.4 ko

A propos de la garantie. La garantie DJI s’exerce dans le pays d’achat donc ici la Chine. Le drone est très léger donc dans le cas peu probable où vous auriez un souci technique, vous devrez le renvoyer avec un port au coût maîtrisé (moins de 30€). Vous pouvez souscrire à l’assurance casse optionnelle DJI CARE (119€) car j’ai lu plusieurs témoignages qu’elle permettrait une exécution de la garantie en France en plus de proposer des échanges standards à moindre coût en cas de maladresses hors garantie.

 COMBO ou pas ?

Si vous venez à envisager un achat, il faudra d’abord vous poser la question de la version de Mavic PRO à commander. Je ne parle pas de la nouvelle édition MAVIC PRO Platinium tout juste annoncée mais du choix à faire entre un produit standard ou en pack appelé Fly More COMBO.

JPEG - 38.1 ko

C’est cette version complète comprenant des accessoires annexes (batteries supplémentaires, housse, ... ) que la boutique Gearbest m’a donné l’opportunité de tester. Je la recommande vu le bonus prix en regard du prix des accessoires. Voici la news bon plan associée à cet achat : Drone DJI Mavic Pro, pliable et 4K, version standard 728€, PRO COMBO à 916€24 [testé 5 étoiles]

Je l’ai reçu 15 jours après la commande directement par mon facteur, sans frais annexe. Un risque de frais type douane est toujours possible mais dans les faits heureusement exceptionnels sauf à faire l’erreur de choisir un port express via DHL ou équivalent. Certaines boutiques import stipulent régler les frais à l’envoi directement.

 Tout pour démarrer

Je n’avais jamais vu de près le fameux drone Mavic pro avant de le recevoir. En voyant la taille du carton du combo j’ai cru que l’envoi était incomplet !
Et non. DJI a simplement optimisé ses emballages à l’extrême et le kit Mavic pro COMBO tient dans trois cartons bien emboîtés.

Tout pour démarrer
Tout pour démarrer

Le premier contient le MAVIC replié avec sa batterie montée, la télécommande radio avec un câble smartphone lightning prémonté, deux câbles USB (micro et USB-C) pour cette même télécommande si vous n’avez pas un Apple, le chargeur secteur, une paire d’hélice et une mini documentation multilingue avec français.
Il y a donc tout le nécessaire pour démarrer.

La pack COMBO
La pack COMBO

La seconde boite dans le cas de la version combo, apporte en plus deux batteries, un adaptateur pour charger jusque quatre batteries, un adaptateur allume cigare, un autre pour transformer une batterie en Powerbank, et enfin deux jeux d’hélice.

La pochette du Mavic Pro
La pochette du Mavic Pro

Le dernier carton contient la housse de transport, simili cuir avec dragonne. Vous pourrez y ranger le drone, sa télécommande et quelques accessoires. Le chargeur n’y trouvera pas sa place.

 Du PRO, pas du JOUET

Le drone Mavic pro est étonnant, voire bluffant niveau conception. Il appartient à la famille des quadricoptères. DJI a réussi le prodige de concevoir un drone pliable sans compromis et solide.

une taille minuscule pliée
une taille minuscule pliée

Sa taille fermée n’est que de 198 * 83* 83 mm avec un poids hyper réduit de 734 grammes. Son encombrement replié est moindre que celui du petit frère SPARK tout juste lancé qui lui n’a pas les bras rétractables et qui fait moins robuste de par les matériaux utilisés.

Le quadricoptère déplié
Le quadricoptère déplié

Les hélices des bras à l’avant ne sont pas assemblées. Un détrompage de couleur permet de savoir sur quel bras les monter. Il n’est pas obligatoire de les démonter pour le replier/transporter.

La batterie 3 cellules 3,830mAh assure environ 22-25 minutes de vol
La batterie 3 cellules 3,830mAh assure environ 22-25 minutes de vol

La batterie est au-dessus. Elle se retire simplement. Sa capacité est de 3,830mAh et elle offre un peu plus de 20 minutes de vol constamment. Elle se recharge en un peu moins d’une heure.

Les bras servent de pied qui le protègent lors du décollage. Le faire décoller à la main, voire atterrir est possible mais est une technique d’expert non prévue par le constructeur.

Des LED sont présentes. Elles signalent le statut de l’appareil via des couleurs ou des clignotements expliqués dans la documentation (préchauffe, absence GPS, perte de télécommande, ...).

Le MAVIC PRO est bardé de capteurs pour aider à son pilotage.

Deux caméras et deux capteurs ultrasons au dessous
Deux caméras et deux capteurs ultrasons au dessous

Au-dessous se trouvent deux capteurs ultrasons ainsi que deux capteurs optiques monoculaires. Ils servent à prévenir les collisions et assister l’atterrissage.

La caméra dans sa cloche de protection, au-dessus les deux capteurs anti-collision.
La caméra dans sa cloche de protection, au-dessus les deux capteurs anti-collision.

L’avant de la machine comprend aussi deux capteurs monoculaires pour éviter des chocs frontaux.

Le drone MAVIC pro de ce test n’est pas pour autant infaillible. Il ne saura pas détecter un obstacle en mouvements latéraux ou en marche arrière.

Impossible de ne pas parler de ce qui sera pour beaucoup d’entre vous la raison d’acheter le MAVIC PRO : à savoir la caméra 4K à même de prendre des photos et vidéo extraordinaire. C’est une GOPRO Volante.

La caméra est stabilisée sur 3 axes
La caméra est stabilisée sur 3 axes

La caméra est montée sur un système de stabilisation 3 axes. Elle apparaît frêle à première vue car très mobile une fois libérée d’une pièce plastique qu’il faudra remettre avant transport.

La caméra 4K et sa protection plastique de calage pour le transport
La caméra 4K et sa protection plastique de calage pour le transport

La tête est protégée par une cloche transparente. Il est possible de la conserver en vol mais avec des risques de réflexion de lumière.

Une prise micro USB est prévue à gauche de l’appareil. A droite derrière une trappe se trouve un micro-SD pour placer la carte d’enregistrement vidéo. Une carte SANDISK 16GO de qualité est fournie. A côté de la carte se situe un interrupteur pour choisir un mode de pilotage via la télécommande radio fournies (5 km, 65 km/h) ou via du Wifi avec un smartphone uniquement avec des sticks virtuels (moins de 80 mètres, vitesse max 14 km/h).

Un smartphone 5.5 pouces dans les mâchoires.
Un smartphone 5.5 pouces dans les mâchoires.

La télécommande radio fait penser à une manette de jeu avec deux joysticks à 4 axes, 8 boutons et une molette :

  • Les joysticks serviront à monter/descendre/glisser/tourner.
  • Deux boutons à l’arrière sont des raccourcis vers ce que vous souhaiterez dans l’application de pilotage
  • Deux au dessus prendront des photos ou vidéo
  • trois en façade permettent d’allumer la télécommande, de mettre en pause ou de nouveau paramétrer une action
  • La mollette servira à orienter la nacelle de la caméra

Elle se recharge en environ 2 heures et permet d’user 3 batteries de drones en équivalent longévité.

La télécommande RF est très complète.
La télécommande RF est très complète.

Le pilotage peut être assisté par votre Smartphone, ou une tablette. Ils se glissent entre deux mâchoires qui se déploient sous la télécommande. Un grand smartphone et même une tablette 8 pouces type iPad pourra passer. Dans ce dernier cas, l’achat d’un câble USB plus long que ceux livrés est nécessaire.

 Patience pour la mise en route

Quel que soit votre excitation et envie à la réception de l’appareil, vous ne pourrez pas voler immédiatement. Il faudra en vrac recharger les batteries du Mavic PRO et de la télécommande, télécharger l’application DJI GO 4 sur votre Smartphone, créer un compte DJI, faire le jumelage ou encore accepter les mises à jour de firmware.
Et une fois cela fait, vous passerez par une phase de calibrage de l’IMU puis du compas de votre Drone.

Tout cela je l’ai fait avec l’assistance d’une connaissance pour éviter les erreurs.
J’ai ensuite cherché comment vous l’expliquer simplement et parcouru les différents tutoriaux Youtube autour du Mavic. J’ai isolé celui de Alex Cipriani qui explique admirablement bien comment procéder.

 Lancez-vous !

Une fois cette phase de mise de préparation terminée, ne vous reste plus qu’à vous lancer dans le pilotage avec un maître mot : pratiquez, pratiquez, pratiquez ! L’application DJI GO 4 propose un mode simulateur pour faire ses premières armes mais elle est assez limitée et demande que votre drone soit allumé. Allez-y très doucement et comprenez bien DJI GO 4. Cette application sert à la fois au pilotage, aux paramétrages ainsi qu’au montage sommaire des vidéos prises par votre MAVIC PRO.

Je vous recommande tout d’abord de lire la documentation officielle en Français pour tout savoir sur le drone Mavic, sa télécommande mais aussi et surtout l’application DJI GO 4.

L'application DJI GO 4
L’application DJI GO 4

En pilotage, vous aurez via cette application un retour visuel temps réel de ce que voit la caméra du Mavic PRO avec une information de sa position sur une carte reçue via le GPS du drone. La hauteur, la vitesse, statut de l’appareil, niveau de batterie, autonomie, GPS, capacité d’enregistrement etc sont constamment disponibles. Vous pourrez faire décoller ou atterrir/revenir votre drone automatiquement à sa position de départ directement.

Les réglages sont ultra-complets et concernent tout autant la navigation que la radio commande, la qualité de transmission HD, la gestion de batterie...

Naturellement, il y a une partie complète concernant la capture vidéo et photo. N’attendez pas plus de simplicité que sur une caméra GO PRO ou un appareil photo de bon niveau. Là aussi il faudra apprendre. Vous pourrez ajuster les iso, vitesse d’obturation, exposition, taille et nombre d’image, ...

Je n’ai pas trouvé de tutoriel vidéo de la dernière version DJI GO 4 mais seulement de la précédente version DJI GO assez similaire et je vous engage à la regarder.

L’intérêt d’un drone comme le DJI MAVIC PRO en comparaison de modèle d’entrée de gamme est d’avoir accès à des aides au pilotage. Le MAVIC PRO via DJI GO 4 propose un ensemble de modes de vols.

  • TAPFLY : vous tapez directement sur la carte là où le drone doit se rendre
  • ACTIVETRACK : une fois sélectionné un objet ou un individu à l’écran, le drone va automatiquement le suivre avec plusieurs stratégies possibles pour le mode de prise de vue (trace, projecteur, profil).
  • GESTE pour provoquer des mouvements ou capturer des selfies avec des mouvements de vos mains
  • TREPIED pour des prises de vue hyper stabilisée à petite vitesse
  • SUIVI DU TERRAIN pour voler à une altitude constante mais dépendante des reliefs.
  • MODE CINEMA qui adoucis tous les mouvements physiques du drone y compris lors des freinages ! Attention.
  • POINT D’INTERET pour faire des rotations automatiques autour d’un élément.
  • FOLLOW ME pour se faire suivre automatiquement via la recherche du signal de la télécommande radio.
  • WAY POINT pour tracer un parcours et le faire reproduire
  • COURSE LOCK qui permet de tourner la caméra sans que le drone ne change de direction.

Tous ces modes ne seront pas utiles à tous et pour bien les comprendre, une bonne vidéo est de nouveau plus explicite que du texte pour les comprendre.

 Du plaisir sous contrôle

L’application DJI GO 4 contient une carte qui référence les zones de vols autorisées et vous avertira, voire vous interdira, de décoller. Un drone comme le MAVIC PRO n’est pas un jouet. Il y a des lois et des règles de bon sens à respecter comme présentées simplement dans cette vidéo.

L’important est de ne jamais paniquer. Dans tous les cas si vous relâchez les commandes, le drone se mettra en position géostationnaire. Une pression sur le bouton RTH (Retour Maison) le fera revenir automatiquement à son point de décollage avec une altitude de sécurité.
Si vous n’avez jamais piloté de drone, acceptez le mode débutant qui vous ne le fera pas le perdre de vue. Le pilotage à vue est une chose mais envoyer son drone à plusieurs kilomètres avec uniquement le retour vidéo sur la télécommande est un exercice stressant.

Quand vous pilotez votre drone, mettez le smartphone en mode avion pour ne pas être perturbé pendant le vol.
Le vol en intérieur est possible mais doit être fait avec prudence (pas de détecteur au-dessus).

Voici deux trucs que j’ai eu la chance d’apprendre au contact de passionnés pour protéger votre investissement.

  • Indiquez votre numéro de téléphone via une DYMO sur le drone. Si il est perdu vous serez heureux qu’on vous contacte.
  • Investissez 25€ dans le dronekeeper mini. Ce petit objet se colle sur le drone via velcro et il bipera très fort avec lumière si il détecte un arrêt (atterrissage forcé), idéal pour une recherche dans les hautes herbes.

Vous voici partis pour de très longues heures de passion.

Le DJI MAVIC PRO ainsi que le DJI SPARK n’ont jamais été aussi abordables. Je vous engage à regarder les bons plans récurrents dans les boutiques Import pour acheter ces produits DJI MAVIC PRO standard ou COMBO ou SPARK.

A vous de jouer.

Les Plus

Très compact
Performant
Bon prix en import

Les moins

beaucoup de réglages

Mavic Pro Combo

5

5 etoiles, excellent!

En conclusion

Que ce soit pour une envie de pilotage ou pour capture des vidéos à couper le souffle, les drones ont le vent en poupe. Le MAVIC PRO en est la parfaite illustration. L’arrivée de ce modèle dans les boutiques import chinoises avec de grosses réductions contribue à la démocratisation de ce formidables caméra volantes.


Réductions spéciales nouveaux client en ce moment @Gearbest