Test Action Camera XDV V3 low-cost, fausse 4K mais (...)

Test Action Camera XDV V3 low-cost, fausse 4K mais excellente HD !

Ces dernières années l'utilisation de ces petites caméras d'action s'est fortement développée grâce à la marque Gopro, pionnière dans le secteur.nA la base, utilisée principalement dans la capture d’événements sportifs personnels, l'action cam s'est peu à peu généralisée pour accompagner dorénavant l'utilisateur dans sa vie quotidienne. En vacances, en ballade, fixée au bout d'une guitare ou sur une casquette, ces petits appareils ont envahi le marché.

Il y a deux ans je m’étais fait prêter une gopro Hero 3 silver. Le fait que la caméra n’avait pas de vrai écran et seulement deux boutons m’avait beaucoup gêné, m’en servant principalement pour filmer mes pérégrinations de snorkeling.

La qualité de l’image cependant m’avait vraiment surpris, entre fidélité des couleurs et fluidité absolue, j’avais ramené des souvenirs impressionnants de mes vacances.

 Un prix étonnant

Le prix des Gopro reste pour moi cependant totalement rédhibitoire , et suivant le bon plan de Stéphane, je me suis laissé tenter par cette petite XDV aux caractéristiques alléchantes vu le prix annoncé, moins de 35€ dans mon cas achetée lors d’un précédent bon plan.

  • Capteur CMOS Sony IMX179 16 mégapixels, en fait du 8 mégapixels natif
  • Ecran couleur
  • Objectif grand angle 170°
  • Chipset Allwinner V3
  • Résolutions : 4K à 30 i/s, 2.7K à 30i/s, 1080P en 60i/s ou 30i/s, 720P à 120, 60fps ou 30i/s
  • Wifi avec pilotage via l’application XDV sous Android et Ios
  • Batterie 900 mAh
  • Nombreux accessoires.

Rêve ou réalité ?

 Livrée complète

La caméra m’a été livrée par la boutique dans les quinze jours après la commande, et est arrivée dans une sobre boîte.

JPEG - 45.7 ko

Pas de marque particulièrement apposée sur la boite sauf la référence XDV qui apparaît plus comme générique. De nombreuses caméras sport 4K premier prix partagent le même hardware (Allwinner V3, Sony IMX179) et software que la action cam de ce test.

C’est le cas par exemple de ce modèle proposé chez Tomtop avec de plus une télécommande.

Dans mon cas il y avait à l’intérieur de la boite.

  • La caméra
  • 1 boitier étanche
  • 1 batterie 900 mAh
  • 1 câble usb vers microUSB
  • 1 adaptateur électrique USB mais aux normes anglaises, dommage !
  • Un lot de diverses fixations et accessoires.

JPEG - 22.9 ko

Il n’y a pas de carte SD fournie et il faudra donc en acquérir une (la caméra gère jusqu’à 64G). En l’absence de mémoire interne, pas de capture vidéo possible.

Pour ma part, j’ai pris sur Gearbest une MIXZA 64G de classe 10 à 22 euros.

 Plus simple qu’une GOPRO

La caméra XDV propose un boîtier sans originalité, amis aussi sans surprise, qui reprend la forme popularisée par les premières GOPRO.
La caméra est extrêmement légère, toute en plastique mais bien assemblée, elle est agréable en main.

La caméra ne possède pas de filetage en dessous comme les YI pour la placer sur une perche directement mais un accessoire est livré pour la maintenir hors de son boîtier.

JPEG - 56.5 ko

La face avant a un revêtement touché doux, alors que les tranches de côté et dessous sont en plastique plus bas de gamme. Vous aurez droit sur le flanc latéral gauche à une prise micro usb ainsi qu’à une micro HDMI, juste au-dessus de la fente pour loger la carte SD.

Un écran couleur de 2 pouces est présent à l’arrière.
Il n’est pas tactile et de qualité moyenne notamment concernant les angles de vision. Sa résolution est de 320x240.

JPEG - 50.7 ko

La navigation se fait par quatre boutons :

  • Le bouton power situé sur la face avant sert pour allumer et éteindre l’appareil, ainsi que pour sélectionner les différents menus.
  • Le bouton OK placé sur le dessus de la caméra, permet de lancer l’enregistrement, ainsi que de confirmer les choix.
  • Les boutons haut et bas permettent de naviguer dans les menus ainsi que d’activer un zoom jusque 4x ou encore le Wifi. Ils se trouvent sur le flanc latéral gauche, de même que le petit haut-parleur.

JPEG - 52.8 ko

La caméra s’allume rapidement en restant appuyé sur le bouton Power, avec un carillon assez désagréable dû à une saturation du petit haut-parleur interne, le souci sera réglé en baissant le volume.
Ce bouton en façade permet de changer de mode directement sur la caméra. On pourra aussi le faire via l’application Smartphone.
Quatre modes sont présents : capture vidéo, capture photo, ralenti et lecture.

JPEG - 34.2 ko

Les menus sont en français. Une petite documentation en anglais est fournie pour l’utilisation mais, par chance, beaucoup de réglages sont auto explicites.

  • La première page concerne les paramètres généraux vidéo avec le choix de la résolution, la capture en ralenti, en boucle, ...
  • La seconde concerne la photo avec configuration de la résolution, du retardateur, ...
  • La troisième les réglages approfondis de vidéo (balance des blancs, etc...) ainsi que l’activation du WIFI
  • La dernière rassemble les généralités de l’appareil (langue, date, version,...).

JPEG - 35.6 ko

L’écran n’est pas tactile mais je n’ai pas trouvé de difficultés particulières à manœuvrer avec les quatre boutons de commandes.

Un mode « dash cam » permet lorsque l’on démarre la voiture d’allumer instantanément la captation vidéo sur la caméra (à condition qu’elle soit connectée par usb) et de l’alimenter mais je ne l’ai pas essayé.
A savoir également que si vous raccordez cette caméra sur votre PC en USB, elle réagira comme une Webcam.

L’appareil est équipé de deux diodes situées en bas à gauche à l’arrière de l’écran.
Celle du dessous est bleue en continue pour indiquer que la caméra est en marche. Elle clignote lors de l’enregistrement. Celle en dessus est rouge se met à clignoter lorsque la batterie devient faible. Elle reste fixe lorsque l’on connecte la caméra au PC et lorsqu’elle est en charge.

Il y a également une diode orange située sur le dessus de la caméra à côté du bouton OK et qui reste allumée lorsque la connexion WIFI est active.
Elles ne sont pas très puissantes. Une diode en façade pour signaler l’enregistrement serait plus adaptée. Lors de la capture l’écran couleur s’anime avec un signal d’enregistrement.

 Qualité vidéo, la bonne surprise … en HD

Les essais d’enregistrement avec la petite caméra SPORT ont été réalisés en 4k, 2.7k et 1080p afin de comparer les divers rendus.

Vous pouvez vous rendre compte des différences sur les quatre échantillons que j’ai filmé, avec en trois plans de coupe les modes 4K30 i/s, 2,7K30 i/s et 1080p 60 i/s.

Pour information, les vidéos ont été ré-encodées en 1080p mais on peut voir les différences entre les trois modes.

JPEG - 93.5 ko

Autant tuer de suite l’idée que vous pourrez utiliser cette Action CAM pour shooter de la vidéo en ULTRA HD 4K. Même si le capteur SONY Sony IMX179 est suffisant pour capter une image de résolution 4K, le processeur Allwinner V3 est, de par ses spécifications, incapable de gérer de la 4K (la spécification). Il peut capter de la vidéo en FULL HD seulement. Toute 4K ou 2.7K n’est dès lors qu’une interpolation. Même si le résultat peut apparaitre meilleur, autant le faire en post production ou laisser votre TV faire cet upscalling.

Pour faire de la vraie 4K, il faut s’orienter vers une caméra proposant un chipset gérant la résolution 4K, un Ambarella A12. Le premier prix sera alors à 100€ pour un premier pallier et plutôt 190€ en prenant la référence du marché en rapport qualité prix, la YI 4K ici en test.

Donc on oublie l’argument 4K, commercial, pour ne considérer la capture en full HD. C’est ici la bonne surprise. J’ai été bluffé par la fluidité et la qualité de l’image du mode 1080p à 60 images seconde !

Je ne suis pas un spécialiste de la vidéo et je tiens à le préciser, les pros de l’image y verront probablement des choses à redire dans la restitution, notamment une image assez froide (la balance des blancs est réglée sur auto, on pourra donc probablement améliorer ce point manuellement). Mais cela ne m’a pas gêné, la fluidité et la luminosité étant pour moi le plus important pour le rendu vidéo en terme de réalisme.

De mon point de vue, c’est beau, extrêmement réaliste, tant en pleine lumière qu’en intérieur ou le soir, un véritable plaisir à regarder.

Le mode 1080p à 30 images par seconde est aussi satisfaisant, mais pour pouvoir notamment exploiter des ralentis efficaces je suis resté à 60 i/s.

La caméra m’a accompagné notamment lors de sessions de snorkeling, j’en ai ramené des vidéos superbes.

Le côté grand angle ne plaira pas à tous, car il courbe les lignes droites qui ne passent pas par le centre de l’image (le fameux effet « fisheye »), mais c’est le principe même de ce type de caméra sport que d’avoir une focale très courte et un angle de vision large, ce n’est donc pas inhérent à la XDV en particulier. Vous
De ce que j’ai pu voir comme vidéos sur le net prises par d’autres action cam, les courbes avec la XDV ne sont pas plus déformées que les concurrentes.

A ce prix, bien entendu pas de stabilisateur électronique intégré, ce qui lorsque la caméra est fixée n’est pas gênant mais il y a forcément des à-coups lorsque l’on marche avec par exemple.

Pour information, la XDV capture des films de 15 minutes maximum. Pour une captation continue de 1 heure par exemple, la caméra produira quatre films de 15 minutes.

En terme de rendu sonore, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Le son est monophonique, assez étouffé et servira surtout de piste témoin.
Il ne faudra pas en demander plus au petit haut-parleur interne, qui fait à minima le job.

Je ne vais pas m’attarder sur le mode capture photo dont le rendu est médiocre, proche de celui d’un smartphone dont on partage ici le même capteur. Je préfère largement récupérer des captures d’écran venant des vidéos. Le résolution maximum annoncée est de 16 mégapixels mais c’est en fait 8 mégapixels natifs interpolés. De nouveau aucun intérêt à pousser la résolution au-delà ce qui créera de plus gros fichiers.

 Une petite autonomie

La gestion de la batterie est pour moi le point faible de cette caméra. Autant en capture vidéos continue j’ai pu mesurer écran éteint 1h15 (et 14 secondes très exactement !) autant ce temps se réduit fortement lorsque l’on filme en plusieurs fois, le pire étant de visionner directement sur la caméra, l’écran consommant beaucoup d’énergie. L’écran couleur disparaît après un temps paramétrable dans les réglages. Une pression sur le bouton supérieur lors de l’enregistrement le fait réapparaître.

JPEG - 563.1 ko

J’ai constaté si l’on compte se servir plusieurs fois de l’appareil dans un temps donné qu’il valait mieux ne pas éteindre la caméra entre deux films, car ce genre de manipulation est extrêmement énergivore.

La jauge de batterie en plus est assez trompeuse. Dès lors qu’elle perd sa première barre (il y en a trois), le temps restant devient aléatoire, mieux vaut toujours partir avec une batterie pleine, ce qui paraît du reste assez évident.

J’ai réglé la mise en veille de l’appareil au bout de 5 minutes d’inactivité, cela permet de le « réveiller » sans avoir à le redémarrer.

La batterie, une 900 mAh 3,33Wh Li-ion 3,7 Volts se trouve facilement sur les sites marchands et j’en ai pris une deuxième pour 4 euros.

J’ai pu mesurer le temps de charge entier à environ 1 heures 40 partant de la batterie complètement vide.

 XDV : l’application Smartphone

On a beau être face à une caméra premier prix, la prestation est complète avec l’existence d’une application gratuite pour smartphone, Android ou Apple IOS. Elle porte le nom de XDV et elle gère des caméras de plusieurs fabricants.

Elle permet de connecter la caméra à son smartphone via WiFi, et de visualiser en temps réel ce qu’il filme, tout en pilotant l’appareil à distance.

JPEG - 42.7 ko

On peut également y choisir le mode time lapse, mode que je n’ai curieusement pas trouvé dans les menus internes de la XDV.

Personnellement j’aime beaucoup cet effet qui permet de prendre par exemple une image toutes les dix secondes, et de regarder ensuite le rendu en accéléré, comme une sorte de résumé temporel.

C’est très pratique lors d’un montage d’un spectacle sur une scène par exemple, ou les passages de voitures ou des gens dans une rue, effet souvent utilisé dans les films grand public

Par contre, impossible de rallonger la durée de chaque time lapse, limitée à 8 secondes. Un peu court ! Mais je suis probablement passé à côté du bon réglage, je vais essayer de résoudre cette issue...

J’ai lu ici et là sur le net que le wifi décrochait vite, cela n’a pas été mon cas, je l’ai testé jusqu’à 10 mètres et je n’ai jamais perdu le signal.

 Accessoires à gogo

La caméra XDV que j’ai acheté est fournie avec tout un lot d’accessoires forts pratiques, dont le caisson parfaitement étanche (à ce propos j’ai constaté sur la partie métallique inférieure qui tient le plastique, des traces de rouille après 15 jours intensifs sous l’eau dans l’océan).

JPEG - 23.7 ko

Il est fourni également un support en plastique qui se clipse sur l’arrière de l’appareil et qui a sur le dessous une fixation compatible avec la plupart des accessoires GOPRO. Je me suis par exemple acheté une petit poignée grip fort pratique.

On trouvera également dans la boîte un support pour fixer la caméra sur les guidons de vélo/moto ainsi que sur une casquette ou un casque.
Je ne sais pas à quoi servent les autres accessoires, les plus chevronnés d’entre vous y trouveront probablement leur bonheur.

 Une caméra sport pour tous

Pour faire simple, je ne me sépare plus de la XDV depuis que je l’ai déballé !
Légère, simple d’utilisation, délivrant une image lumineuse et hyper fluide à condition de rester en mode 1080p 60i/s , je l’emmène partout, tant pour le sport que pour des promenades, elle me sert même dans le cadre de mon travail.

Clairement je ne vois pas pourquoi il faudrait dépenser plus si on ne cherche pas à capturer en mode UltraHD 4K. Maintenant les fabricants ne devraient pas communiquer sur la capture 4K 30i/s sur ces modèles car il s’agit d’interpolation logicielle.

En éludant sa fausse compatibilité 4K, elle mériterait 4 étoiles car elle n’a pas de grosse lacune, si ce n’est l’autonomie et une captation sonore vraiment anecdotique.
Vous trouverez plusieurs bons plans en cours sur des caméras sport 4K sur le site. Si vous isolez un modèle d’Action Cam 4K avec un processeur Allwinner V3 et un capteur Sony IMX179, vous aurez la quasi-certitude que ce sera un modèle équivalent à celui de ce test.

Posez vos questions dans le forum sous le test.

Les plus
Qualité d’image en Full HD
Assemblage sérieux
Application Smartphone
Accessoires
Le prix
Les moins
4K par interpolation
Faible autonomie
Son médiocre

Caméra 4K V3

3

3 étoiles, pas mal!

En conclusion

Dans la jungle des cameras sport premier prix, la XDV Sur base Allwinner V3/Sony Exmor Imx179 est un très bon choix à condition de capturer en FULL HD au maximum et oublier la promesse 4K.