TEST smartphone UMIDIGI Z Pro, double caméra Bokeh et 10 (...)

TEST smartphone UMIDIGI Z Pro, double caméra Bokeh et 10 coeurs X27

J'attendais avec impatience le Z PRO, le tout dernier smartphone de chez UMI, ou plutôt dois-je dire UMIDIGI, le constructeur Chinois ayant récemment changé sa marque.

UMI/UMIDIGI est une marque bien connue sur notre site avec des tests de ses derniers flagships, le UMI PLUS et avant le UMI SUPER.

Ce test porte sur le smartphone UMIDIGI Z PRO et non pas le UMI Z. Il importe en quelques mots de bien différencier ces deux smartphones car ils partagent le même nom et beaucoup de caractéristiques.

JPEG - 253.9 ko

Le Z et le Z Pro sont tous deux des smartphones 5.5 pouces. Ils ont le même écran 5,5 Full HD Sharp, le même dernier processeur 10 cœurs Helio X27, la même mémoire vive de 32GO et stockage 64GO, le même capteur d’empreinte, le même capteur Selfie.

Ce qui différencie les deux derniers smartphones de marque, c’est la partie photo arrière.

Le UMIDIGI Z pro à gauche, le UMI Z à droite
Le UMIDIGI Z pro à gauche, le UMI Z à droite

Le UMIDIGI Z PRO du test propose un double capteur photo , nouveauté popularisée par le dernier iPhone 7 plus. Les capteurs 13 mégapixels sons des SONY IMX258. Le UMI Z normal monté un capteur Samsung S5K3L8 de 13 mégapixels.

Autre petite différence : la couleur du châssis. Le UMIDIGI Z PRO propose une couleur exclusive Prime Black, un noir mat tirant sur le gris anthracite.
Il est signé à l’arrière UMIDIGI alors que le Z est toujours avec l’ancienne signature UMI. Ils est assez sensible aux traces de doigts.

Ce test du UMIDIGI Z PRO vaudra donc, hors capteurs photo, pour un test du UMI Z.

Une vidéo Youtube est publiée sur la Chaine Youtube de Planète Numérique pou le voir d’une autre fàcon en coplément de cet article.

Abonnez-vous pour être informé.

 Un packaging métal

UMI a toujours travaillé ses emballages. Le nouveau Z Pro ne déroge pas à la règle et est livré dans une boite tout métal qui me sera arrivé dans mon cas un peu cabossée.

L'emballage du UMIDIGI Z PRO
L’emballage du UMIDIGI Z PRO

A l’intérieur, suffisamment protégés, se trouvent le Smartphone, une documentation, un extracteur de SIM, un chargeur charge rapide universel 5 à 12 volts Pump Express et un câble USB-C de belle couleur rouge.

JPEG - 30.6 ko

Physiquement, pas de révolution en regard du UMI PLUS. Le constructeur garde un look classique assez plaisant. La perception à la première prise en main est qualitative. Malgré son grand écran, le poids reste contenu, 174 grammes, soit moins qu’un Apple iPhone 7 plus. Sa taille est de 154 x 76,6 x 8,7 mm soit inférieure légèrement à celle d’un iPhone 7 Plus (158.2 mm * 77.9 mm * 7.3 mm).

JPEG - 22.4 ko

Le châssis est entièrement en aluminium.
Les côtés du smartphone sont incurvés, tout comme l’écran qui est dit 2.5d.
Les boutons, en métal, sont placés sur la partie droite.

Une connectique USB-C
Une connectique USB-C

UMIDIGI n’abandonne pas la prise casque analogique disponible en haut. Quant à la prise USB, elle est en bas et de type USB-C.

Sur les UMI Plus et Super, j’avais constaté que cette prise USB-C était très profonde rendant l’usage de certains câbles USB du marché problématique. C’est aussi le cas sur UMIDIGI Z PRO mais sans que cela ne pose de problème avec des câbles universels.

Le standard USB-C permet de sortir des signaux audio et vidéo, ce que je n’ai pu formellement tester. Le seul adaptateur USB-C vers USB/VGA que je possède n’aura pas fonctionné. Je doute de cette possibilité du UMIDIGI.

 Des composants de marque

L’écran du UMIDIGI Z PRO est une dalle 5,5 pouces FULL HD. elle est signée Sharp IGZO. Cette marque/technologie est devenue, dans le monde des smartphones Chinois de bonne gamme, une référence depuis des années.

Une diode de notification
Une diode de notification

Sans étonnement, la luminosité est bonne et la colorimétrie agréable. Les angles de vision sont bons.

Au sommet de cet écran, UMI positionne un module photo Selfie de 13 mégapixels, un capteur de luminosité mais aussi diode de notification Harlequin. UMI propose le choix MIRAVISION qui permettra d’ajuster la température de couleur à votre goût.

Pensez à protéger l’écran du UMI DIGI Z PRO avec un film ou un verre 9H car la dalle apparaît sensible aux rayures.

J’ai constaté une moindre réactivité de la couche tactile est sans que ce soit rédhibitoire.

Le capteur d'empreinte est intégré dans le verre
Le capteur d’empreinte est intégré dans le verre

Sous la dalle, directement incrusté dans le verre, se situe un bouton home et le capteur d’empreinte. Il est plutôt bien réactif avec un taux d’échec très raisonnable. Le léger retour haptique permet de pallier l’absence d’enfoncement de ce bouton.

La gestion des boutons virtuels
La gestion des boutons virtuels

Les boutons retours et détails traditionnellement situés de part et d’autre du bouton Home sont invisibles mais bien présents. UMIDIGI offre le choix de gérer ces boutons sous forme physique mais aussi virtuelle. De petits logo apparaîtront alors sous l’écran.

 Un double capteur Photo Sony

C’est le moment de retourner le UMI pour découvrir ce qui rend le Z PRO si différent : son double capteur photo. Les deux objectifs sont situés en haut à gauche, accompagné par un flash simple. Ils ressortent légèrement du châssis et sont de même focale.

Le UMIDIGI Z PRO est de couleur noire
Le UMIDIGI Z PRO est de couleur noire

Contrairement à Apple et l’iPhone 7 Plus, les deux objectifs n’offrent pas de zoom différent. Un des capteurs photo est géré en couleur et l’autre en noir et blanc. Étrange à la première lecture mais en fait pertinent car le noir et blanc permet une analyse d’image et des post-traitements plus performants.

Le double capteur du UMIDIGI Z PRO
Le double capteur du UMIDIGI Z PRO

Le processeur Helio X27 Mediatek offre cette possibilité de double gestion couleur/noir et blanc. Selon le fondeur, cette architecture multiple permet la capture de trois fois plus de lumière qu’un capteur simple, ce qui réduit les problèmes de bruit numérique et augmente de fait la qualité des photos.

JPEG - 53.2 ko

Le traitement qui nous intéressera plus particulièrement est l’effet Bokeh. Ce mot apparu en fin des années 90 représente le fameux flou artistique d’arrière-plan qui permet de faire ressortir un élément ou une personne.

L’effet s’évalue en temps réel à l’écran mais il s’agit bien d’un traitement en postproduction. Les deux images sont enregistrées et il est sera possible par ensuite de modifier le flou arrière, voire de faire des détourages et montages au doigt.

L’effet fonctionne UMI mais loin d’être parfait. Certaines zones restent en dehors de la zone de mise au point. UMIDIGI va devoir améliorer son algorithme de traitement d’image mais de belles photos sont possibles.

Je vous ai trouvé une vidéo de comparaison entre l’iPhone 7 plus et le Umidigi Z Pro qui permet de mieux comparer les deux appareils sur cet effet Bokeh.

Les deux capteurs photos montés sur le Umi Z PRO sont à théoriquement qualitatifs. Il s’agit de capteurs SONY IMX258. Les photos produites sont acceptables avec quelques problèmes de bruit numérique et de netteté. Les couleurs sont naturelles.

Le UMIDIGI Z PRO constitue un bond qualitatif en regard du UMI PLUS sans que ce soit impressionnant.

L’application photo proposée par UMIDIGI est riche, voire un peu brouillon.

L'application Photo. En bas l'effet Bokeh temps réeel
L’application Photo. En bas l’effet Bokeh temps réeel

La zone supérieure propose un classique réglage du flash et mode HDR mais elle offre aussi des raccourcis vers un mode de prise de vue Supernight et un mode livephoto qu’on aurait plus attendu avec les autres modes (panorama, vidéo, pro photo, facebeauty, bokeh, mono) disponibles par ailleurs en bas de l’application.

Il y a donc d’autres innovations que l’effet Bokeh qui sont proposées et que l’on trouvera surement sur d’autres smartphone utilisant le Helio X27 et un double capteur. Il y a ainsi un mode LivePhoto, de nouveau connu via Apple depuis son iPhone 6S. Il consiste à capturer avant et après la prise de vue des images en vidéo. En appuyant sur l’image, elle s’anime. ce sont de fait de petites vidéo 3GP qui sont enregistrées.

L'aplication photos propose des effets et détourage
L’aplication photos propose des effets et détourage

Le double capteur offre aussi la possibilité de visualiser des photos avec un effet 3D juste an bougeant son smartphone ou en déplaçant au doigt la photo.
Le mode Super nuit est également intéressant pour des prises de vue en basse lumières. Les informations d’image des deux capteurs sont combinées ce qui améliore la qualité finale.

Enfin le mode Noir Et Blanc ne sollicite que le capteur arrière spécialisé.

Pour la partie vidéo, le capteur permet de capturer jusqu’en 4K avec une bonne qualité.

Exemple de photo
Exemple de photo
une photo avec effet Bokeh
une photo avec effet Bokeh

Le capteur photo avant pour les Selfies est bon. Il s’agit d’un capteur Samsung S5K3L8 13 mégapixels, une résolution rare pour un smartphone.

 Un nouveau proc Helio X27

Plus un processeur a un haut chiffre, plus il doit être performant. Chez Mediatek, la dernière génération porte le nom de Helio avec ici la déclinaison X27 aussi appelé moins poétiquement MT6797X.

Un score Antutu performant
Un score Antutu performant

Le Helio X27 est un processeur 10 cœurs à architecture modulaire car il combine 2 Cortex A72 @ 2.6GHz, 4 Cortex A53 @ 2GHz et 4 Cortex A53 @ 1.6GHz. Il est encore peu présent sur le marché car en dehors des UMIDIGI Z et Z pro, seul LeEcoo et son Le Pro 3 l’utilise.

Le circuit graphique est un quatre cœurs Mali T880 MP4 @ 875MHz comme sur la précédente génération X25.

Comparaison des processeurs Helio
Comparaison des processeurs Helio

Le X27 se distingue du dernier X25 principalement par sa technologie EnergySmart Screen qui ajuste l’affichage en fonction du contenu est de la luminosité ambiante.
Tout ceci est épaulé par un gros 4GO de mémoire.

La performance mesurée via Antutu de mon modèle est de 98000 points. Ce score est très bon dans la famille Mediatek, notamment en gestion 3D. J’ai ressenti que le firmware a des possibilités d’optimisation car la fluidité n’est pas bluffante. Il a tendance à un peu chauffer avec des jeux 3D gourmands.

L'interface utilisateur du UMIDIGI Z PRO
L’interface utilisateur du UMIDIGI Z PRO

UMIDIGI équipe son dernier smartphone de la version d’Android 6 Marshmallow avec les derniers patchs de sécurité du 5 février 2017. C’est décevant que le constructeur n’ait pas encore mis à disposition la dernière version 7 Nougat.

Pas grand-chose à dire en matière de couche utilisateur car UMI livre une édition Android nue, quasi STOCK avec juste quelques changements au niveau du look des icônes d’application. Le système est presque 100% francisé avec accès au framework Google complet dont le Playstore.

 GPS ? Il marche bien !

Si le UMI Super et dans une moindre mesure le UMI PLUS avaient été décriés pour leur GPS peu performant, ce n’est plus le cas avec le UMI Z PRO. Le module, compatible GPS, A-GPS et GLONASS accroche rapidement et j’ai mesuré de nombreux satellites derrière mon pare-brise athermique.

Le GPS fonctionne bien
Le GPS fonctionne bien

Niveau réseau 4G, la performance est également au rendez-vous. Le Smartphone Chinois capte 3 des principales bandes 4G du territoire, c’est à dire la 800 MhZ, 1800 MhZ et 2600 MhZ. Il n’y a aucun souci à attendre quel que soit votre opérateur (lire le guide Smartphones Chinois et 4G. Le UMI Z Pro est un modèle qui supporte une double SIM.

Les communications audio sont de bonne qualité.

Le Wifi, compatible 2.4 Ghz et 5 GhZ fonctionne parfaitement avec cependant une tendance à surconsommer la batterie à cet instant.
Rien à signaler de mauvais du côté Bluetooth que ce soit en mode main libre et en audio sans déconnections.

A signaler l’absence de circuit NFC qui avec la multiplication des solutions de paiement sans contact aurait pu être attendu sur un modèle dit haut de gamme.

 Une sortie audio acceptable

Niveau audio, les haut-parleurs situées tout comme l’iPhone sous le châssis sortent un son de puissance et qualité convenable. Le son manque un peu de rondeur lié à une absence de basse. La sortie casque est de bon niveau.

 Une autonomie moyenne

La batterie est annoncée à 3780 Mah avec un mécanisme de charge rapide Pump Express. Avec les annonces de Mediatek concernant la technologie EnergySmart Screen, j’aurai pu attendre une autonomie dépassant la journée.
Le UMIDIGI Z PRO peine à tenir une journée en usage mixte. Le constructeur devra optimiser l’usage de sa batterie pour rendre son smartphone plus attractif possible.

Le Wifi apparaît dans certains cas surconsommer la batterie quand l’appareil est en veille. Pour la charge rapide, elle apparaît ne pas fonctionner encore pleinement vu qu’il faut plus de 2 heures pour recharger complètement le UMI Z PRO.

 4 étoiles d’encouragement

Avec le Z PRO, UMIDIGI monte en gamme en regard de sa précédente génération avec notamment une vraie nouveauté avec le double capteur appareil photo. Pour le reste, le fabricant Chinois réutilise la recette qui a fait le succès de ses précédents appareil en mettant en avant l’usage de composants de marque (batterie Sony, mémoire Samsung, écran Sharp, ...) et cette fois un GPS pleinement fonctionnel.

Mais un smartphone c’est aussi un bon matériel et aussi un bon logiciel. UMIDIGI va devoir démontrer qu’il est à même de continuer à optimiser son Z PRO en déployant une version Android 7 nougat, optimiser la performance batterie ou encore celle de son algorithme Bokeh.

Merci à Gearbest d’avoir permis le test de ce dernier smartphone UMIDIGI. La boutique propose en permanence les meilleurs prix sur cette marque et je vous engage à suivre le billet BON PLAN dédié aux UMI Z/Z PRO pour les attraper au meilleur prix. A date d’écriture de ce test, comptez 200€ environ pour le UMI Z Pro et 165€ pour un UMI Z. Si vous ne connaissez pas Gearbest, consultez le guide d’achat

Les Plus

Qualité de fabrication
Bon Appareil photo

Les Plus

Batterie à optimiser
Ecran sensible aux rayures

UMIDIGI Z Pro

4

4 étoiles, très bon!

En conclusion

UMIDIGI se positionne plus que jamais comme un des fabricants Chinois de smartphone sérieux et innovant. Le Umi Z PRO n’est pas révolutionnaire en général mais il démontre que le double capteur photo est en passe de se démocratiser. Nous sommes tous des photographes artistes !