TEST XIAOMI XPRINT, l'imprimante Photo Smartphone ... (...)

TEST XIAOMI XPRINT, l’imprimante Photo Smartphone ... pour Chinois


Côté compagnons de smartphones, il faut compter avec les mini imprimantes photo portables . Elles transforment vos souvenirs numériques en réalité papier. Présent sur tous les fronts, Xiaomi ne pouvait rester insensible à ce marché. De nouveau il trouve la solution via un partenariat et voici la XPRINT, une mini imprimante Bluetooth destinée à concurrencer les Polaroid, JUJIFILM, HP, Photobee et autres KODAK pour ne citer que les plus connus.

Les mini imprimantes pour smartphones existent depuis des années. Avec l’équipement croissant des ménages, ce marché de niche représente un beau volume.
Une poignée de marque s’est fait spécialiste de ces imprimantes portatives : LG, FUJI, HP, POLAROID, Kodak, Photobee. Le marché est juteux avec des imprimantes vendues entre 100 et 200€ et surtout des consommables qui atteignent parfois 1€ la mini photo.

Une taille médiane
Une taille médiane

Annoncé à moins de 60€ avec des consommables à 30 centimes, la XPRINT XIAOMI arrive en trublion.

 Le prix de la nouveauté

En réalité, ce n’est pas 60€ qu’il faut débourser pour la Xiaomi XPRINT mais 95€ au minimum, prix vu lors d’un bon plan Gearbest. C’est assez courant dans les périodes qui suivent les lancements de payer plus pour avoir une exclusivité. Le papier m’est revenu à 12€ environ les vingt pages via Aliexpress ce qui est dès le lancement raisonnable.

Une boite basique
Une boite basique

La boite de l’imprimante instantanée pour smartphone Xiaomi est tout ce qu’il y a de plus basique niveau design. A l’intérieur vous trouvez l’imprimante, un câble USB micro et une mini documentation en Chinois (ici en anglais).
Il faut donc utiliser, comme les compétiteurs, un chargeur USB personnel pour remplir la batterie de 650 Mah.

L’imprimante Xiaomi XPRINT est une petite brique blanche 133 x 80 x 27mm qui pèse 237g sans le tiroir et 268g avec. En comparaison d’une Fuji Intex ou d’une HP Socket elle est de taille médiane.

L'insertion du papier/tiroir
L’insertion du papier/tiroir
Le papier/ruban est livré en cassette
Le papier/ruban est livré en cassette

Pas de papier ? Si heureusement. Une recharge de test est fournie de 10 feuilles. Elle est déjà placée dans l’imprimante.

C’est une cartouche en plastique qui contient le papier et le ruban d’impression. Le procédé de type Sublimation Thermique est proche de ce que propose canon sur ses imprimantes Selphie depuis des années. Plus récemment c’est la petite marque Photobee qui a relancé ce type d’impression.

Hp ou Polaroid utilisent eux une autre technologie à base de papier Zink qui contient directement le pigment. Quant à Fuji, autre leader du marché, il utilise un mode argentique qui rappelle les Polaroid d’antan.

La Xiaomi XPRINT imprime des photos de la taille d’une carte de visite (86 x 54 mm), idéales pour placer dans un portefeuille ou dans un montage de scrapbook.
Il y a une petite marge qui sert d’amorçage comme chez Canon. Le papier se découpe proprement.

La cartouche s’insère via un tiroir latéral.

Un seul bouton et un voyant
Un seul bouton et un voyant

L’imprimante dispose d’un bouton d’allumage. Il sert aussi de demande de jumelage Bluetooth avec une compatibilité NFC.
Un port USB micro sert à la charge.

La charge via USB, un voyant et un trou de reset
La charge via USB, un voyant et un trou de reset

L’usage du Bluetooth est bien plus pratique que le Wifi direct de certains compétiteurs (Photobee, Fuji).

 La mauvaise surprise

Papier chargé, imprimante sous tension, ne reste plus qu’à installer l’application Xprint de l’APP Store ou du Google Play store selon votre Smartphone.
La page de l’application, en chinois, laisse présager qu’elle n’est pas internationalisée

Le pire est à venir.

Pour utiliser cette application XPRINT, il faut créer un compte. Compréhensible puisqu’il y aura possibilité de stocker des mini vidéo dans le cloud. Sauf que pour créer ce compte, il faut un numéro de téléphone … chinois !! Aucun autre moyen de se connecter n’est offert.

C’est inhabituel et inacceptable pour un produit qui nous ai proposé. J’ai immédiatement signalé le problème à plusieurs boutiques et reçu l’information que Xiaomi/Xprint travaillerait sur une version internationale de l’application.
Toujours rien mi-juillet.

En attendant, sauf à connaitre du monde en Chine, Macao, Hong Kong qui pourra vous donner son numéro puis le code de confirmation en moins de 60 secondes, l’imprimante Photo Xiaomi est inutilisable.

J’ai pu, via une connaissance de connaissance, activer l’application et continuer mes tests. OUF.

 Une application minimale

L’application d’impression XPRINT n’est pas la plus riche que je connaisse. Elle est assez basique dans ses fonctions.
Il faut un peu tâtonner au début pour comprendre ce qui est derrière les idéogrammes chinois mais comme l’ergonomie de l’application respecte les standards, vous devenez rapidement autonome.

L'interface principale

En haut de l’écran principal, un bouton permet d’accéder à l’appareil photo. Le principe est de mettre dans le viseur une photo imprimée par la XPRINT. Une vidéo remplace alors l’image fixe de la photo.

GIF - 2 Mo

C’est ce que permet le mode AR, premier choix de la liste. Choisissez une vidéo puis une photo et elle sera imprimée avec cette fonctionnalité digne d’un journal de Harry Potter.

Le second mode, illustré par un paysage, est celui que vous utiliserez le plus régulièrement. Après avoir sélectionné une photo sur votre Smartphone, vous pouvez en demander l’impression directement ou faire quelques retouches préalables. Rotation, zoom ou application d’effets basiques sont possibles.
C’est le minimum syndical.

Le mode rotation
Le mode rotation
Quelques effets basiques
Quelques effets basiques

Globalement en regard des compétiteurs il manque deux possibilités :

  1. Celle d’imprimer d’autres sources que son fil photo local, par exemple Instagram ou Google Photo.
  2. Celle de pouvoir personnaliser ses impressions avec du texte, autocollants et autres cadres.

En attendant une mise à jour de l’application, Rien n’empêchera d’utiliser en amont un autre programme pour télécharger ou retravailler ses photos.

Le mode Photo d'identité

Le dernier mode est orienté photo d’identité avec possibilité d’imprimer plusieurs photos sur un même papier. Il y a huit formats et des masques en superposition pour y placer un visage. Rien n’empêche de sortir un autre type d’image que des portraits.
Dommage de ne pas pouvoir imprimer différentes photos.

 Et la qualité ?

Une fois l’impression demandée, l’imprimante reçoit les données puis imprime.
Le papier fait plusieurs passes, calibrage, dépôt du jaune, du magenta puis du cyan et enfin dépose d’un film de protection. Grace à ce film la photo se trouve protégée contre des agressions type rayures, humidité, chaleur.
C’est la même technologie que la petite imprimante smartphone CIAAT PhotoBee.
L’impression est de type sublimation thermique avec 16.7 million de couleurs. La tête d’impression est signée Kyocera. Elle est de résolution 300 dpi.

Test comparatif de qualité d'impression. Le mode sublimation thermique de la Xprint arrive en tête
Test comparatif de qualité d’impression. Le mode sublimation thermique de la Xprint arrive en tête
L'impression en plusieurs passes et couleurs
L’impression en plusieurs passes et couleurs

Le temps d’impression est de l’ordre d’une minute.

Si la qualité est inférieure à celle d’une imprimante jet d‘encre, elle est meilleure que ce que propose Kodak ou LG avec du papier Zink. Les couleurs sont vives et une couleur ne prends pas démesurément le dessus sur les autres.

Je n’ai pas pu déterminer pendant ma série de test combien de cliché l’imprimante peut imprimer une fois chargée. Ce devrait être plus qu’une cartouche de 20 photos. L’avantage est que l’imprimante photo Xiaomi peut se recharger via une powerbank.

 Frustration

Vous l’aurez compris, malgré ses qualités intrinsèques et le prix de cette imprimante Xiaomi/consommables, la Xiaomi XPRINT n’est en ce juillet 2018 pas recommandable à l’achat. Le problème d’authentification sur l’application de pilotage qui oblige à disposer d’un numéro de téléphone chinois est un blocage incontournable.

J’étais habitué à devoir utiliser des applications ou interfaces utilisateurs non traduites mais en l’espèce j’ai failli ne pas pouvoir tester ne serait-ce qu’un minimum.

Xiaomi, ou plutôt son partenaire qui conçoit cette imprimante, n’en est pas responsable. L’imprimante est à cette date uniquement proposée pour le marché Chinois. C’est la responsabilité des boutiques en ligne de s’assurer que le produit est un minimum utilisable sur nos marchés. Aussi la responsabilité de tout blogger d’éviter de promouvoir un produit inutilisable.

Je vais suivre toute évolution logiciel de la petite Xiaomi XPRINT et si l’application vient à apparaître en Anglais avec des créations de compte pour nous français, je ne manquerais pas de revisiter la note et vous la trouver en bon plan.

Les Plus
Qualité d’impression
Bluetooth et pas Wifi
Prix
Les Moins
Impossible à utiliser sans numéro de téléphone Chinois
Application non traduite
Application basique

Imprimante Photo XIAOMI XPRINT

2

En conclusion

Encore un bon produit de l’écurie Xiaomi que cette mini imprimante pour Smartphone Xprint. L’impression en sublimation thermique est dans le monde des mini imprimantes portables ce qui se fait de mieux.
Sauf qu’elle n’est pas encore pour nous en raison d’une limite d’utilisation de l’application réservée aux utilisateurs chinois.