Sanyo Xacti HD1000 (VPC-HD1000), caméscope haute (...)
Dès aujourd’hui, le futur du caméscope

Sanyo Xacti HD1000 (VPC-HD1000), caméscope haute définition, en test

ARTICLE PROBABLEMENT OBSOLETE


 Véritable Haute définition !

6 Résolutions de capture sont proposées sur le Xacti

  • Full HD 1920 * 1080 à 60 champs par secondes
  • HD-HR 1280 * 720 à 60 images seconde
  • HD-SHQ 1280 * 720 à 30 images seconde
  • TV-HR 640 * 480 60 images par seconde
  • TV-SHQ 640 * 480 30 images par seconde
  • WEB-SHQ 320 * 240 30 images par seconde

Un de vos premiers choix sera naturellement d’opter pour un des modes d’enregistrement, full HD 1080 ou ’seulement’ 720 ? Disons de suite qu’après différents essais nous avons de notre côté opté pour le mode 720 à 60 images secondes dans la mesure où la qualité de l’image mais surtout la fluidité est au rendez-vous.

Téléchargez ici une vidéo de démonstration Sanyo en 1920 de résolution.

Voici également 3 fichiers que nous avons capturés dans des conditions difficiles pour l’appareil (pluie).

En plus, ce mode est moins gourmand en espace mémoire que le 1080. Même si les cartes mémoire sont de capacité de plus en plus importante, il faut garder à l’esprit qu’une classique carte de 4 Go ne permettra que 42 mn d’enregistrement dans le mode Full HD 1080.
Ce temps passera à 56 min 25 s en mode 720/60 images, notre préféré, pour grimper à 1 h 22 min en mode 30 images. Ce dernier nous a cependant déçu (papillotement de l’image). V

 H264 n’est pas Divx

70 Mo la minute en mode 720/60, voici ce qui est raisonnable si on compare au format DV ou une minute pèse environ 230 Mo et ce en simple définition !

La prouesse est possible car le format de compression utilisé ici est le MPEG-4 H264 , appelé également MPEG-AVC ou MPEG-4 part 10 (voir notre dossier . Né bien après le MPEG-2 ou le MPEG-4 de base , le MPEG-4 AVC est un des formats de compression les plus performant du moment. Ce n’est pas pour rien qu’il a été retenu pour les films HD commerciaux ou encore la TNT haute définition.

C’est le standard du moment.

Les moyens de relecture de ce type de fichier sont de plus en plus immédiats.

  • Bien sur, vous pouvez connecter le caméscope à une TV HD via le câble HDMI ou composante.
  • Les fichiers vidéo peuvent directement être relus de la carte mémoire sur un ordinateur sous réserve qu’il ne soit pas trop ancien et qu’il dispose des bons codecs de décompression.

  • un disque dur multimédia de dernière génération (le fameux Popcorn Hour A-100 par exemple) ne fera qu’une bouchée de vos vidéos
  • Enfin, même la Playstation 3 reliera sur la TV vos fichiers et ce à partir de la carte mémoire simplement (modèle 60 go) !

Vous aurez peut être quelques difficultés à éditer ce type de fichier. Les solutions de montage commencent tout juste à proposer la gestion de cette compression avancée.

On apprécie donc d’autant plus les possibilités d’édition basiques accessibles directement sur le caméscope. Il s’agit de simple coupe et collage mais elles permettent d’optimiser l’espace en supprimant par exemple des parties de vidéo non souhaitées sans prise de tête.

 Appareil photo d’appoint

Sans être parfait, Le VPC-HD1000 est un produit de convergence entre vidéo et photo numérique.

Il permet de prendre des photos en 4 méga pixel maximum directement sur la carte mémoire. Un mode 8 mo est également proposé mais il nous semble en fait un enregistrement avec extrapolation ! 2 résolutions de capture maximales sont disponibles selon le mode d’enregistrement : 4/3 (2288 × 1712) ou 16/9 (2496 × 1408)

La qualité est acceptable et comparable à celle d’un appareil photo d’entrée de gamme. Les photos en intérieur sont, malgré le flash rétractable, un peu trop bruité à notre goût. Nous n’avons pas pour autant exploré tous les réglages disponibles susceptibles d’en améliorer la qualité.

Toutes les fonctions disponibles en mode caméscope le sont également en photo.
A commencer par le zoom optique 10x rare sur un appareil photo numérique ou encore le mode macro (plage de 1 cm à 1 m super macro).. mais attention au bougé.

Sanyo met en œuvre également une fonction à la mode : la reconnaissance des
Visages. L’appareil détecte le visage d’un sujet même lorsqu’il est légèrement éclairé
de l’arrière ou dans un environnement sombre et ajuste automatiquement la
mise au point et la luminosité.
On trouve également un retardateur à 2 ou 10 secondes.

Profitant des capacités vidéos haute définition, le mode rafale est assez surprenant puisque 7 photos peuvent être prise en une seule pression. Naturellement, le flash ne sera pas utilisable.

En filmant en résolution 720, vous pourrez en même temps à tout moment enregistrer une photo de 0.9 megapixel sur la carte mémoire. Cette résolution montera à 2 Mo en 1080.

Tout comme des appareils photos dédié, il sera possible de visionner un diaporama sur sa TV, en haute résolution bien sur avec transitions. Zooms et rotation seront également disponibles.

Nous finirons de parler de ce domaine en signalant qu’il est possible d’extraire une image fixe de la vidéo en photo à tout moment ce qui prend un sens quand la vidéo est en haute définition. IL sera également possible de réduire la taille d’une image en la réenregistrant à une résolution inférieure.

Pour l’impression, l’appareil est compatible Pictbridge. Il sera donc possible de raccorder une imprimante directement sur le port USB de la base sans besoin d’ordinateur pour imprimer un index des prises de vue ou une photo particulière.