Pandora's KEY 7 en TEST, la Borne Arcade Retrogaming (...)

Pandora’s KEY 7 en TEST, la Borne Arcade Retrogaming 2177 jeux 3D évolutive


Et de trois en matière de test de borne arcade retrogaming avec en cette fin 2018 la dernière version de la série des consoles pandora’s, la pandora’s Key 7 disponible sous différents noms et formes. La promesse ? jouer sur votre TV à une collection incroyable de jeux 2D du passé mais aussi maintenant des jeux 3D avec la bonne surprise de pouvoir ajouter ses propres ROM. La borne arcade grand public ultime ?

« L’odeur de mon pays était dans une pomme … ». J’aime ce poème de Lucie Delarue-Mardrus qui illustre comment quelque chose peut vous replonger dans votre passé. C’est le cas des consoles de retrogaming qui dès le jingle de chaque jeu me font frémir et me propulsent dans mon enfance.
Mais le rétrogaming est aussi intéressant pour toutes les générations avec des jeux faciles à comprendre qui ne vous engagent généralement que pour des minutes plutôt que des jours.

 La famille des Box Arcade Pandora

Il y a presque un an, je partageais un test de la Console Retrogaming Pandora’s Box 5S 999 jeux. Sans être parfaite, cette borne arcade compact reste un excellent choix d’autant que son tarif reste très intéressant en bon plan.

Ce marché de la console retrogaming intéresse et progresse régulièrement de manière déstructurée. Ainsi Pandora’s n’est ni une marque, ni une plateforme technique. A l’origine de ces consoles se trouvent des sociétés Chinoises qui se copient toutes sans complexe avec des produits plus ou moins stables.
Et attention aux déceptions comme j’en ai eu avec la Borne Arcade Android 1760 Jeux.

JPEG - 58.3 ko

Dans le cas de la PANDORA’S KEY 7 de ce test, il importe de distinguer l’apparence de la console de son électronique. La Pandora’s KEY 7 existe sous plusieurs formes sous le nom Pandora’S BOX 7, Pandora’s Box 3D, Pandora’s Box X ou encore Pandora’s Treasure 3D. Pour reconnaître qu’il s’agit de la mêle génération, la référence au nombre de jeux, 2177, pourra être utilisée.

Les bornes Pandora ont généralement cette forme plus classique
Les bornes Pandora ont généralement cette forme plus classique
Une Pandora 7 portable
Une Pandora 7 portable

Les box Arcade Pandora’s KEY ou BOX se présentent généralement sous la forme d’une platine monobloc double joueur en métal avec un dessus plexiglas. Ce n’est pas le cas de celle que j’ai choisi chez Gearbest qui elle consiste en deux blocs séparés ressemblant à deux gros joysticks arcade reliés entre eux.

 Une console pour deux

JPEG - 86.5 ko

La console est livré bien emballée avec une alimentation externe, un câble USB-A vers USB-A et un câble type série. Il y a également deux boutons de rechange ainsi qu’un petit manuel.

Boîtier plastique avec ventouses
Boîtier plastique avec ventouses

Chacun des deux blocs arcade mesure 32 * 21 * 6 cm environ. Au-dessus se trouve une manette à 8 positions ainsi que 11 boutons : 6 rouges, deux bleus et trois noirs.

Sur le premier joystick, les boutons noirs en haut donnent accès à START et COIN. Sur le second joystick le bouton COIN devient un bouton PAUSE/QUITTER. Vous aurez donc compris le problème sous-jacent : il est difficile de jouer avec un seul joystick.
Il faudra envisager de recâbler

Les boutons de couleur bleue n’ont pas d’usage en mode console Arcade. A priori, ce sera exploitable quand la Pandora’s Key 7 est utilisée comme une manette externe sur un ordinateur ou console. Le câble USB-A vers USB-A est prévu à cet effet.

La liaison entre les deux blocs
La liaison entre les deux blocs

Je pensais que les châssis des boîtiers seraient en métal avec un dessus plexiglas comme mes autres Pandoras. Ce n’est pas le cas. Ma Pandora’s KEY 7 propose un châssis en plastique. Pour assurer un maintien acceptable sur une table, la machine est équipée de quatre ventouses en dessous. C’est moins stable que la Pandora’s 5S.

Le boîtier principal contient l’électronique de la console avec l’ensemble de la connectique à l’arrière :

  • Un interrupteur
  • Un double port USB
  • Le bouton menu de configuration
  • Un potentiomètre de volume
  • Une prise casque/haut-parleurs
  • Une sortie vidéo DB15
  • Une prise HDMI
  • La prise alimentation type DC

Sur le côté droit un connecteur type prise série permet le raccordement du second bloc joystick.

 une collection énorme de jeux

La mise en service est rapide surtout pour un usage avec une TV qui ne demande que le branchement de la prise HDMI pour la vidéo et le son. La borne arcade pourra par ailleurs être connectée sur un moniteur PC en VGA avec usage d’enceintes externes.

Une TV et vous voici avec une borne Arcade
Une TV et vous voici avec une borne Arcade

A la mise sous tension, la console retrogaming PANDORA’S KEY 7 démarre par une animation vidéo de 25 secondes avant que de faire apparaître son menu.

Apparaît alors le menu principal qui ne comporte que trois onglets avec des listes et une fenêtre de prévisualisation vidéo sur la partie droite.

L'interface de selection des jeux est simple
L’interface de selection des jeux est simple

Un premier onglet liste les jeux dit 3D, un second les 2D et le dernier, Latest montre les derniers jeux lancés.

Ce dernier onglet est pratique car naviguer dans une liste de plus de 2100 jeux est pénible. Les jeux sont présents en ordre quasi alphabétique.

J’ai été confronté au fait à chaque démarrage l’interface en Coréen. Ce problème était lié à ma TV LG (Coréenne !) qui devait envoyer à la console un ordre via la prise HDMI. Pas de soucis sur mes autres téléviseurs.

 Jusque 4 joueurs

Ne cherchez pas un menu paramètre directement. Celui-ci est accessible en pressant un petit bouton à l’arrière de la console.

Quelques écrans de configuration
Quelques écrans de configuration

Ce menu de configuration permet

  • De transformer la console en joystick simple pour une autre console ou ordinateur (USB Joystick Mode)
  • De tester les boutons et joysticks (IO Test)
  • De régler les préférences en matière de boutons en regard de la manette interne ou celles que vous viendriez à connecter en externe (Game Input Mapping). La console supporte en effet l’usage de Joystick en USB (type PS1 ou N64) pour jouer.
  • De masquer des jeux 2D dans la liste (Game List Settings)
  • D’activer ou non la musique de fond (Background Music)
  • De choisir un fond d’écran de paysage parmi 9 (Background)
  • De sélectionner la langue entre Coréen, chinois et Anglais
  • D’effacer la liste des derniers jeux joués affichée sur l’écran principal.
  • De remettre les paramètres par défaut et quitter (Discard and Exit).
  • De Sauvegarder vos changements et Quitter (Save and Exit).
Il est possible de rendre invisible les jeux inutiles ou doublons
Il est possible de rendre invisible les jeux inutiles ou doublons

Comme vous le voyez, dans ma version de firmware (1.0.2), les réglages restent assez limités. Il n’est pas possible de forcer un rapport d’écran ou une résolution vidéo par exemple.

 En avant vers le passé

L’interface principale de la borne Arcade Pandora est simple.

Avec 2167 jeux dit « 2D », même s’il y a des titres qui émulaient déjà la 3D dans cette liste, on atteint l’exhaustivité en matière de jeux des années 80/90 de bonnes d’arcade ou de consoles sur la la Pandora’s 7.
Tout comme les précédentes versions de Pandora’s Key, il y a de multiples doublons avec cette fois en plus quelques variations Coréennes ou Japonaises des titres.

La question qu’on ne peut éluder est de savoir combien est légale cette profusion de jeux. Le concept d’abandonware, jeux abandonnés est souvent mis en avant pour justifier la mise sur le marché de ces bornes Retrogaming

Je vous laisse découvrir la liste ci-dessous et vous faire votre propre idée :

Liste jeux Pandora's 7 3D
Liste jeux Pandora’s 7 3D
Quelques jeux, souvent en plein écran
Quelques jeux, souvent en plein écran

Vous retrouverez tous les genres sur cette console de retrogaming avec pas mal de jeux de combat, beaucoup d’arcade, de plateforme mais aussi sport ou réflexion. Tous les éditeurs sont là de Sega à Nintendo en passant par Capcom, Namco, Taito, SNK, ...

L’emulation « 2D » est sans aucun problème au niveau fluidité. Seuls quelques jeux comme les Arkanoid sont un peu trop rapides.

Selon les jeux, l’émulation est en plein écran, parfois tronqué légèrement, ou en 4/3 avec des bandes latérales. Certaines émulations proposent de de passer en 4/3 via le bouton PAUSE/QUITTER de la seconde manette.

La vraie nouveauté de cette Pandora’s KEY 7 est la compatibilité avec des jeux 3D. Les jeux en question sont de génération 32/64 bits et correspondent à ce que vous aviez sur des consoles type PSP, PS1, Dreamcast, N64.
La console propose 10 jeux avec notamment plusieurs Tekken et Dead Or Alive.

La fluidité est bien au rendez-vous.

Le son passe correctement via la prise HDMI vers le téléviseur. Je déconseille l’usage du haut-parleur interne de la box qui est de piètre qualité.

Pour la jouabilité en général, il faut intégrer que les boutons et manettes de la console sont de qualité ordinaire, acceptables à ce niveau de prix, et remplaçable au besoin.

Le ventilateur interne est relativement audible comme sur les précédentes générations .

 Démontage de la Box Arcade Pandora 7

Dix jeux c’est peu, sauf que, et c’est la bonne surprise, vous pouvez ajouter vos propres jeux dans la Pandora’s 7.
Pour cela il vous faut l’ouvrir car l’usage d’une clé USB ne fonctionne pas, du moins sur mon édition.

La console s’ouvre en dévissant 5 vis.

La Pandora's Key 7 ouverte
La Pandora’s Key 7 ouverte

Au cœur de la borne arcade portable se trouve une carte électronique PCB. Elle est accompagnée d’un haut-parleur ainsi qu’une barrette éclairage LED multicolore à l’avant.

La carte d'émulation Pandora's KEY 7

Cette mini carte mère (17,5 cm * 13) est animée par un soc 8 cœurs Arm cortex A53 cadencé à 2GhZ surplombé par le fameux ventilateur. Le processeur graphique est un mali T830 MHz à 650 MHz. La taille de la mémoire vive ainsi que celle du stockage n’est pas expressément indiquée car il existe plusieurs versions.
Le programme ainsi que les ROMS de jeux sont situés dans la mémoire interne donc inaccessible directement.

Un câblage simple à comprendre
Un câblage simple à comprendre

La carte dispose de connecteurs pour

  1. L’alimentation
  2. L’alimentation du ventilateur posé sur le processeur
  3. La sortie haut-parleur
  4. Pour le raccord de des boutons et manettes, Le connecteur des fils n’est pas au standard JAMMA mais il existe des adaptateurs si vous vouliez réutiliser cette carte.

La Pandora’s 7 est avant tout cette carte électronique. Il est possible de l’acheter sur certaines boutiques, indépendamment du boitier et des contrôles. Elle coûte seule moins de 80€, par exemple via EBAY.

La carte seule est vendue par exemple sur Ebay
La carte seule est vendue par exemple sur Ebay

La carte dispose d’un port micro-USB à l’avant dont le rôle est, je pense, destiné à la mise à jour. A côté se situe un port MicroSD. Il est prévu explicitement pour ajouter des jeux à votre console, 2D ou 3D.

 Ajouter des jeux à sa Box Arcade Pandora 7

Il faut créer un répertoire Roms sur la racine puis placer dans des répertoires distincts des fichiers compatibles. La documentation n’est pas très explicite à ce sujet et indique seulement les extensions des fichiers à utiliser : iso,cso,pbp,cdi,gdi,n64,c64,z64,nmd,nmi.

En d’autres moits, la borne arcade Pandora’s Key 7 peut émuler une Nintendo 64, une DREAMCAST, une PSX ou encore une PS1.

Le plus fort taux de réussite est côté émulation Nintendo 64 qui demande le moins de puissance. La console n’a cependant pas assez de boutons/manette pour des jeux comme Duke Nukem. J’ai commandé un Joystick USB pour tester plus en avant.

Pour les autres consoles, le taux de réussite est médian mais quand cela fonctionne, les graphismes sont de haute qualité et donnent une autre dimension.

C’est un avantage majeur de cette nouvelle génération sous reserve de se procurer les fichiers jeux adaptés.

Un câble malin pour déporter le lecteur MicroSD
Un câble malin pour déporter le lecteur MicroSD

Pour rendre le port MicroSD plus accessible, j’ai utilisé ce type d’adaptateur MicroSD vers carte SD qui m’a permis de placer le lecteur en externe.

 Se bonifie de génération en génération

Incontestablement, la Pandora’s Key 7 fait un bond qualitatif en regard des précédentes générations en proposant une collection exhaustive de jeux 2D retrogaming en général mais surtout l’accès à de l’émulation Dreamcast, N64, PSX ou PSP.

Elle n’est pas parfaite pour autant avec quelques bugs comme le retour systématique de la langue vers le Coréen.

Concernant mon modèle, basé sur un double module Joystick plutôt qu’une version simple bloc, le principe est intelligent pour réduire l’espace mais imparfait. Devoir continuer à utiliser la seconde manette pour quitter un jeu est idiot d’autant que tous les boutons ne sont pas utilisés sur le joystick principal.
Je vais m’occuper de recâbler les boutons car de nouveau il est bon de rappeler qu’il ne s’agit ici que d’une intégration de la carte PANDORAS’ KEY 7 dans un boitier qui pourrait être de tout autre nature voire un Bartop Arcade en Do It Yourself.

Je lui accorde une note de 3,5/5.

La Pandora’s 7 aura été en bon plan autour de 150€ : Black Friday, la Console borne Arcade Pandora’s Box 7 3D, 2167 jeux à 151€22 (testée). Ce prix est excellent considérant le prix de la carte, des boutons, joysticks et boitier acheté séparément.

La Pandora’s KEY 7 3D est actuellement en pénurie chez Gearbest mais devrait revenir en stock ce que je ne manquerais pas de relayer.

J’aime
Exhaustive en jeux 2D
Evolutive 3D
Prix doux
J’aime pas
Le bouton Quitter
Bruit du ventilateur

Pandora’s KEY 7

3