Les DVD-Audio et SACD demystifiés

Les DVD-Audio et SACD demystifiés

 Le concurrent SACD

Philips et Sony, membres du DVD Forum, n’ont pas souhaité participer à l’élaboration du DVD-Audio. Nous aurions envie de dire, une fois de plus !
Ils ont développé un format concurrent du DVD-Audio : le SACD (Super Audio CD).

Le SACD propose une technologie numérique appelée Direct Stream Digital (DSD) en remplacement du PCM ainsi qu’une compatibilité partielle avec les lecteurs de CD-Audio ancienne génération.

De plus, contrairement au DVD-Audio, La licence SACD est offerte aux fabricants qui disposent déjà d’une licence CD-Audio.

 Les caractéristiques physiques du SACD

Les disques SACD sont fondés sur les mêmes caractéristiques physiques que les DVD. Les spécifications publiées en mars 1999 par Philips et Sony sous le nom de Scarlet Book définissent trois types de disques :

  • un disque simple couche qui peut contenir jusqu’à 4,7 Go de données (construction type DVD-5) ;
  • un disque double couche qui contient 9 Go de données environ (construction type DVD-9) ;
  • un disque hybride constitué d’une couche haute densité associée à une couche CD-Audio traditionnelle.

Le SACD hybride se compose de deux substrats de polycarbonate de 0,6 millimètre d’épaisseur collés l’un sur l’autre. Le premier des substrats a un format identique à celui du disque compact digital audio (74 minutes, son PCM, 44,1 kHz, 16 bits). Le second est semblable à celui d’un DVD et contient les données audio SACD (74 minutes maximales).

La couche DVD, située le plus prêt de la surface du disque, est invisible pour le faisceau laser d’un lecteur CD qui focalise à 780 nanomètres, mais réflective pour être lue par le laser d’un lecteur SACD.

 DSD ou une nouvelle technique de codage audio

Le SACD utilise une nouvelle technique de codage de l’information analogique d’un enregistrement : le DSD (Direct Stream Digital). Cette technologie opère avec une fréquence d’échantillonnage de 2 822,4 kHz, soit soixante-quatre fois celle du CD audio (44,1 kHz), près de quinze fois celle, maximale, du DVD-Audio (192 kHz).
Là où la norme CD-Audio utilise 16 bits par échantillon, le SACD n’en utilise qu’un seul. Ce bit représente uniquement la variation incrémentale en plus ou en moins de l’onde audio.

Le débit de données nécessaire pour un SACD n’est donc que quatre fois celui du CD-Audio : 2 822,4 kHz x 1 bit (2 822 000 bits par seconde) par rapport à 44,1 kHz x 16 bits (705 600 bits par seconde) pour le CD.

Le processus DSD inclut une technique d’encodage qui travaille par prédiction de l’échantillon suivant et qui encode la différence (erreur de prédiction) avec une compression non réductrice RLE (Run Lengh Encoding), ce qui produit une réduction d’environ 2:1 du signal.
Les techniques de protection

Le SACD utilise une technique de protection de type Watermarking appelée Pit Signal Processing (PSP). Cette technique consiste à modifier la largeur des microcuvettes écrites sur le disque pour insérer une signature électronique.
Les lecteurs SACD disposent de circuits pour décoder cette information et ainsi s’assurer que le disque est original.
Les lecteurs DVD-Rom montés sur les ordinateurs ne disposent pas actuellement de ce type de circuit. Ils ne peuvent pas lire de disques SACD.

 Le SACD face au DVD-Audio

Le SACD présente l’avantage d’être compatible avec les lecteurs CD audio traditionnels pour sa version hybride. L’intérêt, pour les distributeurs, est de ne pas avoir à gérer un double inventaire de disques et, pour le consommateur, de commencer une collection de disques SACD sans avoir à changer immédiatement de matériel.

En ce qui concerne le contenu additionnel, le SACD dispose d’une zone appelée extra data pouvant contenir des informations texte et image (pas de vidéo), mais cette structure ne permet pas autant d’interactivités que le DVD-Audio.

Lors de la lecture sur un lecteur SACD, l’intrractivité sera aussi réduite que celle d’un disque CD.

 Quels choix en SACD ?

Une recherche rapide sur Amazon France avec le filtre SACD(voir ici). rapporte plus de 2800 résultats !

Contrairement au DVD-Audio, vous constaterez une section variété plus riche avec ds tout petits prix. La quasi totalité de titre est hybride c’est à dire que vous pouvez également utiliser le disque sur un simple lecteur compatible CD. C’est un argument de choix.

 Quel lecteur SACD ?

Quelques rares lecteurs CD sont compatibles SACD. Il s’agit de produits audiophiles comme le Lecteur CD Marantz SA-7001.

De fait, ce sont plutôt les lecteurs DVD de salon qui reconnaissent ce format. généralement, ces lecteurs sont à la fois compatible SACD mais aussi DVD-Audio, comme le OPPO DV-980H que nous avons testé (Oppo DV-980H, un lecteur DVD nouvelle génération ).

Lecteur CD SACD Marantz SA-7001

Au final, DVD-Audio et SACD sont des standards d’audiophile. Nous sommes loin de l’esprit MP3.
Le plaisir d’écoute est cependant bien réel y compris sur une simple installation home cinéma. cette compatibilité constitue un avantage certain pour les appareils qui la propose.

Comparaison DVD-Audio, DVD-Video, SACD et CD-Audio