Le mot du jour : 'Container' ou quand AVI ne veut pas (...)

Le mot du jour : ’Container’ ou quand AVI ne veut pas dire DivX.

Après le mot ’Thetering’ de la semaine passée, le mot de cette semaine est ’Container.’

 Une comparaison

Un document texte en sortie d’un traitement texte peut être sauvegardé dans une enveloppe de fichier DOC ou ODT par exemple. De même en sortie du tableur Microsoft Excel format utilisé est un .XLS.

Ces structures sont en fait des containers, enveloppes qui organisent un contenu autorisé fonction de règles.

Du côté vidéo c’est le même système : pour être transportées, les données numériques doivent également être encapsulées dans une structure, conjointement ou non avec une ou plusieurs pistes audio, des sous-titres, des données de chapitres, ...
Les différentes données sont entrelacées avec les informations permettant de les synchroniser au moment de la restitution.

 AVI, le plus célèbre des containers, MKV celui qui monte

AVI, MPG, MP3, AVI, WMV, MKV, OGM, MP4, MOV ... sont les extentions de fichier que vous manipulez sur vos ordinateurs.

Ces extensions sont en fait la matérialisation d’un container.

 Container n’est pas codec !

Le piège est de confondre Container (pour simplifier enveloppe de fichier) et CODEC.

Chaque container est plus ou moins adapté à un codec, c’est à dire un moyen de compression audio ou vidéo et il ne faut pas confondre les deux, ce qui est très commun, y compris sur les fiches des produits dans le commerce.

AVI (Audio Video Interleave) par exemple est un container qui pourra tout aussi bien contenir de la vidéo compressée avec un codec XviD ou DivX, DV (caméscope numérique), MJPEG (appareil photo) avec une piste audio en MP3, WMA ou encore AC3.

MKV (Mastroska) storera une vidéo compressé en MPEG-4 AVC (H264), MPEG-4 ASP, Realvidéo, ... avec des pistes audio de tout genre (y compris HD), des sous-titres intégrés ou encore des points de chapitre.

 Au travail

Voici pourquoi, le simple fait de voir le type d’un fichier ne permet pas de savoir si il sera relu par un de vos appareils.
Imaginez l’enfer que vivent les sociétés qui nous vendent nos lecteurs multimédias. Ils doivent tester toutes les combinaisons et toutes les variantes possibles y compris les plus improbables.

Je vous recommande la lecture de notre dossier sur le logiciel SUPER.

Vous y apprendrez comment utiliser ce logiciel gratuit pour compresser vos vidéos dans le container adapté (y compris iphone, ps3, ...).

Super vous montre le détail du codage de vos fichiers

Avec ce même outil vous pourrez également déterminer le codage de vos fichiers car il incorpore le logiciel Mediainfo.

DivX, Mp4, 3GP, ... Découvrez SUPER ou LE convertisseur gratuit de vidéo universel