Le XVCD en pratique !

Le XVCD en pratique !

La qualité VCD ne vous convient pas ? Voici la solution !

Atelier par Moustique

 C’est quoi ?

Le XVCD est un VCD sur lequel la vidéo a été codée avec un bitrate différent de celui fixé par la norme, à savoir 1.150 kbit/sec pour la vidéo.

 Pourquoi ?

La qualité du VCD laisse parfois un peu à désirer. D’abord à cause de la résolution assez réduite (352 x 288) mais principalement à cause des artéfacts (surtout des macroblocs trop visibles) causés par le bitrate insuffisant (1.150 kbit/sec).
Augmenter la résolution n’est pas possible pour des raisons de compatibilité. Il faut bien que les CD restent lisibles sur la majorité des DVD de salon.
Par contre, une augmentation du bitrate est facile à réaliser et ne pose problème qu’à une minorité de lecteurs DVD de salon.
Le seul inconvénient, outre l’incompatibilité avec quelques DVD de salon, est la réduction de la durée maximale par CD. Mais cet inconvénient n’en est pas vraiment un. En effet la majorité des films ont une durée supérieure à 74 ou 80 minutes et ne peuvent donc pas être mis sur un seul CD. Presque toujours on utilisera deux CD pour un film, soit une capacité de stockage de 148 ou 160 minutes. Du gaspillage quand on sait que la durée d’un film se situe le plus souvent entre 90 et 120 minutes.

 Quelle amélioration ?

Quelques images valent mieux qu’un long discours …
image 100 x 78
Extrait du film « Les Bronzés » ?
Cliquez pour agrandir

L’image de gauche a été codée à 1.150 Kbit/sec et l’image de droite à 1.500

J’ai choisi cette image parce que plus de 90% de la surface est occupée par la mer (ici l’image a été recadrée), or les images d’eau en mouvement sont un des gros points faibles du codage MPEG.

image 100 x 106
Extrait du film « Terminator »
Cliquez pour agrandir

L’image du haut a été codée à 1.150 Kbit/sec et l’image du bas à 1.500

Il s’agit d’une scène très rapide. Beaucoup d’objets en mouvement et avec des mouvements rapides.
Même à 1.500 kbit/sec les macroblocs sont encore visibles. Heureusement quand on regarde le film en vitesse réelle cela ne se voit pas trop. Pour ce genre de scène, un bitrate encore plus élevé serait mieux. Mais on voit quand même bien la différence avec le 1.150 kbit/sec.

image 100 x 85
Extrait d’une vidéo personnelle
Cliquez pour agrandir

L’image de gauche a été codée à 1.150 Kbit/sec et l’image de droite à 1.500

Il s’agit d’une scène assez rapide et avec énormément d’éléments en mouvement (le cheval est au trot et la caméra suit son déplacement, la totalité de l’arrière-plan est donc en mouvement).

On distingue 2 types de défauts : une forte pixelisation (oreilles et crinière du cheval, guêtre) et des macroblocs (chemise de la cavalière, antérieurs du cheval).
Pourquoi pas du SVCD ?

Le SVCD a été créé pour remédier au faiblesses du VCD. C’est une norme bien établie, les résultats sont meilleurs à ceux obtenus en VCD, pourquoi ne pas l’utiliser ?

Il y a plusieurs raisons :
- les lecteurs DVD de salon ne sont pas tous compatibles avec le SVCD. Les lecteurs compatibles XVCD sont bien plus nombreux.
- le SVCD est limité à 40 minutes sur un CD de 74 minutes (ou 43 sur un CD de 80). Pour beaucoup de films, il faudra donc 3 CD.
- les encodeurs MPEG1, qu’ils soient hardware ou software, sont plus courants que les MPEG2. En outre, ils demandent moins de ressources et sont souvent gratuits.
- le XVCD et le VCD travaillent sur une seule des deux trames. Les problèmes liés à l’entrelacement (fréquents en SVCD) n’existent donc pas.

  Comment faire ?

J’expose ici seulement deux façons de faire des XVCD : conversion d’un fichier AVI en MPEG avec Tsunami (TMPGEnc) et acquisition directe en MPEG avec une carte FAST DVD MASTER.
C’est seulement au niveau de la création des fichiers MPEG qu’il y a une différence entre le VCD et le XVCD. La gravure se déroule exactement de la même façon (du moins avec NERO).
D’abord il faut choisir le bitrate adapté. Il dépendra de la durée du film et des capacités de votre lecteur DVD.

Voici un aperçu des durée d’enregistrement approximatives avec quelques bitrate courants :

Bitrate CD-R 74 CD-R 80
1.500 58 min 62 min
1.700 51 min 56 min
1.900 47 min 51 min

On le voit, même en choisissant un bitrate de 1.900 on parvient encore à mettre plus d’une heure et demi de vidéo sur deux CD-R de 74 minutes.
Quant au bitrate 1.500 qui donne déjà de très bon résultats, il permet de caser un film de deux heures sur deux CD.

Bien sûr, vous êtes libre de fixer vous-même le bitrate. Il n’est pas obligatoire d’utiliser un chiffre rond comme dans le tableau ci-dessus. On peut trouver sur Internet des petits programmes « calculatrice » pour bitrate qui permettent de choisir très exactement le bitrate adapté pour utiliser à 100% la capacité des disque en fonction de la durée d’enregistrement.
Pour ma part, je me contente de l’approximation suivante : film de moins de 1h40 —> 1.900, entre 1h40 et 1h50 —>1.700, entre 1h50 et 2h00 —> 1.500. Au dela de 2 heures, on peut passer à 3 CD ou réduire encore le bitrate ou revenir au VCD ordinaire.
Ensuite il faut créer le(s) fichier(s) MPEG1 en utilisant le bitrate choisi.

Si vous utilisez TMPGEnc (TSUNAMI) pour convertir un fichier AVI en MPEG1, procédez comme ceci
La procédure est exactement la même que pour un VCD standard. Il faut juste changer le bitrate.
Commencez par sélectionner le profil VCD standard nommé « VideoCD (PAL).mcf ».Ensuite allez dans le menu de configuration.
Allez dans la case « Bitrate » et indiquez le bitrate que vous avez choisi.
Cliquez sur OK.
Vous pouvez éventuellement enregistrer le profil que vous venez de créer en cliquant sur « Save ». La prochaine fois, vous n’aurez qu’à sélectionner le profil XVCD ainsi sauvegardé. Je vous conseille de nommer ce profil « XVCD 1500.mcf » ou « XVCD 1700.mcf » ... en mettant comme chiffre le bitrate choisi. Vous pouvez sauvegarder autant de profil que vous le désirez.
Vous pouvez maintenant utiliser TMPGEnc comme d’habitude (sélectionnez le fichiers source, indiquez le nom du fichier de sortie et cliquer sur « Encode »).
Il est possible que la case Bitrate soit grisée et donc impossible à modifier. Dans ce cas, après avoir chargé le profil « VideoCD (PAL).mcf », cliquez une nouvelle fois sur « Load » et choissisez le profil « Unlock.mcf ».

Si vous n’avez pas le profil « Unlock.mcf », il faut éditer « VideoCD (PAL).mcf » avec le bloc-note et à la ligne « MPEG.Video.RateControlMode_ReadOnly » remplacer « True » par « False ».
Si vous utilisez une carte DAZZLE DVD MASTER pour faire vos acquisitions en MPEG, procédez comme suit :
Dans le menu « enregistrement », sélectionnez le modèle « VideoCD ».
Ensuite allez dans le menu « Personnaliser » (1), tapez le nom de votre modèle, par exemple « XVCD 1500 » (2), cliquez sur « Sauvegarder » (3), indiquez le bitrate choisi (4), cliquez une deuxième fois sur « Sauvegarder » (5) et cliquer sur « OK » (6).
Votre modèle a été créé et il suffit de le sélectionner pour enregistrer un XVCD.
Enregistrez votre vidéo comme d’habitude.
Enfin il suffit de graver votre XVCD exactement comme si il s’agissait d’un VCD tout à fait standard. Avec NERO, il n’y a aucun problème pour créer un XVCD en utilisant le projet « Vidéo-CD ».

  Mon lecteur est-il compatible XVCD ?

Avant d’adopter le XVCD, il serait prudent de s’assurer que votre lecteur sera capable de le lire. Si il accepte le VCD, il y a de bonnes chances pour qu’il accepte aussi le XVCD mais il vaut bien vérifier et surtout savoir jusqu’à quel bitrate il peut aller.
Vous pouvez réaliser très simplement un XVCD de test en téléchargeant ce fichier (test XVCD.zip) et en le gravant avec NERO. Il contient 3 extraits (1.500, 1.700 et 1.900 kbit/sec). A vous de voir comment il passe sur votre lecteur DVD. Ce fichier est une image disque NERO (.nrg) et il est compressé en ZIP.
Vous pouvez aussi faire vous-même un XVCD de test en utilisant d’autres bitrate. Certains lecteurs sont capables de monter bien plus haut (j’ai un Tokai 715s qui accepte sans broncher des XVCD codés à 2.500 kbit/sec).