Le SVCD pour les nuls
La qualité DVD sur CD

Le SVCD pour les nuls

ARTICLE PROBABLEMENT OBSOLETE

Le petit monde des disques vidéos se satisfaisait jusqu'en 1999 du DVD et du VideoCD. Puis, de Chine nous est arrivé en 1999 le SuperVCD.

Le SuperVCD (SVCD) est pour simplifier l’évolution du VideoCD et il vise à offrir une meilleure qualité vidéo et audio que le VCD, sans rivaliser avec le DVD tout en s’appuyant sur des technologies peu coûteuses (technologie CD-ROM standard, MPEG-2).

 Un peu d’histoire

Le format VideoCD a eu un succès énorme en Asie du sud-est et notamment en Chine. Il est cependant apparu nécessaire aux chinois de faire évoluer ce standard pour aller vers plus d’interactivité et une meilleure qualité.
Une solution simple aurait été d’utiliser le standard DVD-Video sauf que ce dernier présentait un ensemble de handicap :
celui d’être un format cher à mettre en oeuvre. Plusieurs centaines de brevets protègent tant au niveau de l’image, du son (Dolby), de la protection (macrovision), etc . Or la population Chinoise n’a pas un fort pouvoir d’achat.
celui d’être un format étranger. Aucune entreprise Chinoise n’est partie dans le DVD-Forum (association de mise en oeuvre et promotion du format DVD).
Pour cela, la Chine a décidé de mettre en oeuvre son propre format. 3 projets concurrents se sont affronté un temps (CVD, HQ-VCD,SVCD) avant que la raison l’emporte en fusionnant ces trois propositions de disque dans ce qui allait devenir le SuperVCD.
L’histoire aurait pu s’arrêter en Chine si Philips n’avait pas décidé de demander la standardisation par l’IEC (organisme Européen de Normalisation), chose faite depuis Mi 2000 (Document "IEC 62107 Super vidéodisque compact - Système d’échange de disques - Spécifications).

 Les caractéristiques

Le SVCD est résolument une évolution du VideoCD. La structure de fichiers et répertoire d’un disque SVCD ressemble beaucoup à celle du VCD.
Destiné principalement à des applications Vidéo, il utilise une vidéo compressée en MPEG-2 en débit variable ou constant. La résolution d’image est dite 2/3 D1 ce qui correspond pour un système de télévision 625/50 (PAL) à une image de 480 colonnes sur 576 lignes, donc moindre de la résolution classique du DVD (704/720 * 576). Le débit de donnée maximal permis est de 2.6 Mbps, ce qui reste relativement faible (environ moitié du DVD). 35 à 70 minutes de vidéo peuvent être gravée sur un simple disque CD avec une qualité dite SVHS.

image 25 x 75
La résolution 352 * 576 peut également être utilisée pour créer un disque SVCD même si elle n’est pas standard mais l’héritage des formats fusionnés dans le SVCD. De la même manière que le VideoCD, le SVCD est capable de stocker des photographies en haute résolution (704 * 576 Pal).

Voici maintenant les quelques évolutions du SVCD par rapport au VCD :

- Deux pistes stéréo ou 4 monos peuvent être utilisées simultanément (1 stéréo pour le SVCD). Il est possible de stocker une piste son en MPEG-2 5.1 pour des effets surround discrets équivalent au DVD.
ATTENTION : Le format sonore MPEG-2 5.1 est différent du son Dolby Digital (AC3) rencontré sur les DVD. Ce dernier NE PEUT PAS être utilisé sur un disque SVCD contrairement à ce que vous pourrez lire sur certains sites.

- 4 pistes destinées à du sous-titrage ou des incrustations vidéo sont possibles sur un disque SVCD (aucune sur un VCD).
Par contre, le SVCD abandonne la possibilité de mettre des pistes CD-Audio comme le pouvait le VCD.

 La lecture

 Sur lecteur DVD de salon

[
image 220 x 165
Le premier lecteur compatible SVCD a été commercialisé en décembre 1999. Il s’agissait d’un lecteur DVD Taiwanais importé par la société TOKAI : le lecteur DVD 715, devenu depuis une référence.
Les grandes marques se sont maintenant mises à supporter ce format de manière plus ou moins officielle. Je vous conseille plus particulièrement la marque Pioneer et son lecteur DV444. La compatibilité SVCD est rarement indiquée sur la documentation de l’appareil. Le plus efficace est de consulter la liste de lecteur maintenue sur le site www.vcdhelp.com. Sans être 100% fiable, elle est aujourd’hui la référence. Philips, Pionner, Thomson, Daewoo, Tokai sont quelques marques compatibles.

 Sur ordinateur

Sur ordinateur, la lecture de disques SVCD reste limitée et toujours par le biais de logiciels DVD-Video. Ces logiciels ne savent pas correctement interpréter les structures intéractives de ces disque. PowerDVD XP de Cyberlink (http://www.gocyberlink.com) et WinDVD 2000 de Intervideo (http://www.intervideo.com) sont les plus compatibles. Du côté matériel, les cartes Realmagic Hollywood plus et Xcard de Sigmadesigns (http://www.sigmadesigns.com) sont également capables de lire ces disques.

 La création

L’ utilisation principale du SVCD est la vidéo ou il permet de faire ce qui est parfois appelé le « DVD du particulier ».
Pour mettre vos vidéos de votre caméscope sur un CD de type SVCD et le relire sur votre platine DVD de salon compatible, il vous faut un fichier de vidéo numérique MPEG-2 répondant aux exigence de la norme : 480 * 576, 2600 Kbps max. Plusieurs solutions permettent d’obtenir une telle vidéo qui dépendent de vos sources vidéos, de vos besoins en terme de montage, de votre équipement informatique, …
Par exemple, si vous avez un caméscope numérique MiniDV, votre logiciel récupérera grâce à une carte iEEE1394 de la vidéo au format DV (incompatible SVCD de base). Cette vidéo devra être convertie par un autre traitement en format SuperVCD. Pour cela, vous utiliserez les fonctions export du logiciel livré avec votre carte (Pinnacle STUDIO, Ulead VideoStudio, ...), un logiciel extérieur tel TmpgEnc (http://www.Tmpgenc.net), ou le logiciel de création de SVCD s’occupera de cette opération directement (Magix Vidéo sur CD/DVD, Ulead DVD Movie Factory).

image 25 x 75
Il est possible d’outrepasser la norme SVCD tant en débit (par exemple 4 Mbps) que résolution Video (par exemple 720 * 576). Certains lecteurs peuvent accepter de lire les disques ainsi crées parfois appelés XSVCD.

Il existe également des cartes ou boîtiers qui permettent DIRECTEMENT de créer en temps réel un fichier à cette norme SVCD. La carte DAZZLE DVD MASTER est une référence en ce domaine. Voir notre section ESSAI.

 Les logiciels de création de SVCD

Pour la plupart ce sont des logiciels capables également de créer des disques Video-CD, voire DVD-Video. Ils se répartissent en trois familles

Les logiciels de montage avec fontions de création de disque SVCD : on citera par exemple Ulead VideoStudio 6, Magix Vidéo sur CD/DVD, …
Les logiciels de gravure : Ahead Nero 5.5 ou encore WinonCD 5.

Les logiciels d’Authoring spécialisés (création des menus, boutons, intéractivité, …) comme Ulead DVD movie Factory, Pinnacle Express ou Roxio VideoPack 5.

A noter également l’excellent logiciel gratuit VCDEasy (http:///www.vcdeasy.org) pour créer vos premiers SVCD.

image 200 x 145
Hors concours : Enreach I-author. Ce logiciel est le logiciel historique de référence de création de SVCD. Lui seul permet de créer des disques contenant plusieurs pistes audio et sous-titre. Il n’est pas vendu en dehors de l’Asie du Sud Est et son prix dépasse les 1500 EUR.


L’intégralité des logiciels de création de disque SVCD, le détail du standard, comment créer des disques vidéo et photos à ce standard sont détaillé sont détaillé dans mon ouvrage. Le CD-ROM d’accompagnement (qui est également un disque Video-CD) contient plusieurs utilitaires (dont certains gratuits) pour créer ces disques.