Laser bleu (blu-ray) : TDK s'engage

Laser bleu (blu-ray) : TDK s’engage

 Le mot de Planète Numérique

Profitons de ce communiqué de presse TDK pour donner quelques informations sur le format Blu-ray. Pour simplifier, il s’agit d’un des formats candidats à la succession de notre DVD-Video préféré. De capacité largement supérieure grâce à l’utilisation d’un laser bleu de plus grande finesse, le Blu-ray est dèjà une réalité avec un premier enregistreur Sony disponible depuis Mars. Compter 4000 EURO pour acquérir ce bijou (non vendu en dehors du Japon). Découvrez-le ici
Pourquoi vouloir changer notre DVD ? D’abord pour l’enregistrement de programme, un Blu-ray a une capacité de base de 23 GO (5 fois celle d’un DVD simple couche), ce qui permet 12 heure de vidéo sans concessions.
L’autre intérêt porte sur la télévision haute définition. C’est encore un rêve lointain en Europe mais pas au japon ou aux Etats unis.

JPEG - 8.6 ko
Un disque Blu-Ray
La cartouche permet une protection obligatoire vue la densité d’information. Imaginez les dégats d’une simple rayure !

Y croire ou pas ?

Le Blu-Ray est surtout poussé par Sony Sony. Sur le papier, beaucoup d’autre sont d’accord (Hitachi, Philips, Pioneer, Thomson, ...) mais dans la réalité, peu pousse dans cette direction. Chacun voudrait proposer sa vision du successeur de notre DVD, surtout si elle est à base de ses propres brevets. Par exemple, il existe un format concurrent sous le nom AOD (Advanced Optical Disc) défendu par Toshiba et NEC.

Plein d’avantage, le laser bleu a un gros handicap : le prix. en lecture et surtout en fabrication des disques. Il conviendra surtout pour des enregistreurs vidéo mais du côté des disques pressés, les évolutions à attendre sont plus du côté de l’amélioration des techniques de compression.

Un DVD avec de la vidéo MPEG-4 sera certainement l’avenir du DVD actuel....
L’avenir nous dira si nous avions raison.

JPEG - 17.3 ko
Enregistreur Sony Blu-ray bdzs77
Une réalité ... au Japon seulement

 Le communiqué TDK

11 September 2003
Laser bleu : TDK rend public son engagement sur le marché des supports d’enregistrement Blu-ray

Les nouveaux disques Blu-ray réenregistrables de TDK destinés au grand public offrent 12 heures d’enregistrement en qualité VHS ou 2 heures en qualité HDTV (Télévision Haute Définition).

11 septembre 2003 - TDK dévoile aujourd’hui son arrivée sur le marché des supports d’enregistrement Blu-ray avec le lancement de son disque Blu-ray, démontrant une fois de plus sa volonté de mettre au point des formats de supports d’enregistrement innovants.

D’un diamètre de 12 cm et enchâssé dans une boite de protection, ce nouveau disque optique met à disposition 23 Go, l’équivalent d’environ cinq fois la capacité d’un DVD actuel. Le taux de transfert des données de 36 Mbps est également très élevé. Ce nouveau disque peut contenir jusqu’à 12 heures en qualité VHS ou 2 heures en qualité HDTV.

Uniquement disponible au Japon actuellement, le disque Blu-ray de TDK satisfait aux standards Blu-ray Disc proposés en février 2002 par neuf grands fabricants japonais, européens et coréens.

« TDK s’attache à faire gravir toujours plus d’étapes à l’enregistrement optique et la sortie de son disque Blu-ray en est la meilleure preuve. En s’associant au nom de Blu-ray, TDK confirme sa position de fait d’autorité mondiale dans le domaine des supports d’enregistrement » commente Jean-Paul Eekhout, Senior Marketing Manager chez TDK Recording Media Europe.

La technologie Blu-ray fonctionne avec un laser bleu-violet et offre une capacité d’enregistrement de 23 giga-octets sur une seule face et un seul type de couche d’enregistrement pour un diamètre de 12 cm, identique à celui des cd ou DVD. Le taux de transfert élevé atteint 36 Mbps.

Le disque Blu-ray offre 2 heures d’enregistrement en mode numérique haute définition ou 12 heures en mode basse résolution et ce, pour une qualité correspondant au format VHS.

Une telle capacité d’enregistrement a été rendue possible grâce à la mise au point d’un laser à longueur d’ondes extrêmement courte - 405 nanomètres - qui permet un écartement des pistes de 0,32 mm (comparativement aux 0,74 mm des DVD-RW). La longueur la plus courte d’un élément d’enregistrement (le pit) est de 0,16 mm alors que celle d’un DVD-RW est de 0,4 mm.

Quelques caractéristiques techniques
Un certain nombre de progrès techniques en enregistrement optique ont été incorporés sur le disque Blu-ray de TDK afin d’atteindre cette densité d’enregistrement particulièrement élevée :
· une précision accrue du support du disque permet l’adaptation à la longueur d’ondes plus courte du laser et garantit un faible taux d’erreurs à l’enregistrement ;
· une couche d’enregistrement de conception nouvelle pour des enregistrements de densité élevée et répétés. Cette couche est exceptionnellement robuste et stable pour que, même après un millier d’enregistrements, la qualité soit toujours aussi bonne ;
· des fonctions pratiques pour la gestion du disque, incluant l’affichage du titre, la durée d’enregistrement et le temps restant, seront disponibles sur les lecteurs équipés de fonctions de gestion ;
· la conception du disque permet également des enregistrements d’images protégés (recopiage impossible) pour, par exemple, les programmes audiovisuels ;
· la cartouche transparente permet d’avoir toujours un oil sur le support et le protège contre la poussière et les rayures.

TDK a la conviction que le disque Blu-ray marque l’avènement d’une nouvelle ère, particulièrement prometteuse, pour le monde des loisirs audiovisuels. Ce nouveau format devrait aussi donner de précieuses impulsions à d’autres formes d’enregistrement de données.