LaTNT pour tous, le plus rapidement possible (...)

LaTNT pour tous, le plus rapidement possible !

Alors que l’offre TNT vient tout juste de fêter sa première année, le Président de la République a émis le souhait de voir la télévision analogique s’éteindre à l’horizon 2012 au profit d’une diffusion 100% numérique. L’objectif « ambitieux, mais réaliste » fixé par le Président est de « réaliser en cinq ans le basculement complet de la télévision traditionnelle ou analogique vers la télévision numérique ». C’est ce qui a été annoncé par Jacques Chirac le 4 mai, lors du lancement du Comité Stratégique pour le Numérique. Le passage au numérique se fera graduellement, zone par zone, jusqu’à couvrir plus de 70% du de la France en 2011 ; le président a même demandé la mise en place, « dès cette année », d’une diffusion par satellite de la TNT qui offrira ainsi l’accès « partout en France et sans abonnement » aux chaînes gratuites de la TNT .

JPEG - 15.6 ko
logo-tnt
18 chaînes gratuites en numérique

Les anciennes fréquences analogiques libérées lors du passage au numérique seront attribuées en fonction des besoins issus des nouvelles technologies (télévision sur téléphone portable, télévision en haute définition, etc.). « C’est la clé du développement de nouveaux services à fort potentiel », a précisé Jacques Chirac.

Un peu moins de 70% des téléspectateurs français sont encore aujourd’hui équipés simplement d’un système analogique via l’antenne râteau, qui leur permet de recevoir uniquement les six chaînes (quand tout va bien !). La mutation vers le numérique ne peut s’opérer que par l’achat d’un adaptateur ou d’un téléviseur de dernière génération (iDTV) qui intègrent déjà un tuner numérique (et parfois aussi 1 ancien analogique). Les personnes âgées, handicapées ou aux ressources limitées pourront être aidées pour acquérir un moyen d’accès à la télévision numérique. Un fonds d’accompagnement doté d’une première enveloppe de 15 millions d’euros est d’ores et déjà prévu, mais les modalités pour bénéficier de ces aides en sont pas encore parues.

Préparons nous au numérique, car 2012, c’est… demain !

Voir en ligne Pour voir ou revoir l’allocution du Président à ce sujet