Ford Système Sync in-car. La simplicité est-elle de mise (...)

Ford Système Sync in-car. La simplicité est-elle de mise ?

Nous vous parlions il y a deux jours de l’autoradio Parrot Asteroid, un autoradio révolutionnaire sous l’OS Google, Android.
Voilà maintenant Ford qui annonce un système éléctronique complet basé sur les connexions de différents appareils mobiles comme des smartphones ou des lecteurs MP3.

 Une connectique importante

Au niveau de la connectivité, il y aura 2 ports USB, ils peuvent donc être utilisés pour brancher par exemple un lecteur MP3 mais une autre possibilité est de mettre une clé 3G et le système distribue internet à travers le WiFi dans la voiture. Avec les deux ports, les deux options sont disponibles instantanément.

Un téléphone Bluetooth pourra être également appairé pour bénéficier du kit main libre intégré.

 La voix comme interface homme - machine

Le plus impressionnant dans ce système SYNC est en fait la reconnaissance vocale et la synthèse vocale. En effet, tout le système est dirigeable grâce à la voix. Dans la vidéo, on assiste à un exemple de prise en compte d’adresse destination sur le GPS intégré via la voix. On voit également que la prise en charge du téléphone peut être gérée par la voix comme l’appel, la lecture des SMS qui sont directement dictés par le système.

La première Ford Focus pourvue de ce système arrivera en Grande-Bretagne en 2012.

Clairement, cela peut faire un peu peur d’avoir de plus en plus de distractions dans la voiture. Quid de la sécurité ? Cela-dit, le fait que l’écran soit en position centrale et que tout soit pilotable par la voix permet de se focaliser sur la route. Des améliorations sont encore possible, comme par exemple un affichage sur le pare-brise...

 Asteroid ou Sync ?

Par rapport au Parrot Asteroid, Le système de Ford fait un peu old-style, il n’intègre pas les services en ligne. Mais il se défend quand même pas mal avec une intégration à la voiture plus poussée de par le fait que c’est l’autoradio constructeur. Par contre, il faut acheter Ford.

Voir en ligne La vidéo en Anglais sur le site the Inquirer