Essai un peu fou de l'enregistreur de salon ASTRY (...)
ASTRY 2850, arggg essayez-le encore.. plus tard ! Mais moi je l’aime déjà !

Essai un peu fou de l’enregistreur de salon ASTRY 2850...

ARTICLE PROBABLEMENT OBSOLETE


 Et en plus cela marche !

Bref on finit par paramétrer l’engin, dimanche vers 20h43, juste 7 minutes avant Urgences que Maman veut maintenant collectionner puisqu’on vient d’acheter le matériel idoine. Fier, on prend alors un DVD+RW (on est devenu méfiant vu le WE), DVD dont on se sert tous les jours au bureau et qui contient foultitude de datas et on l’insère dans la bête (surnom maintenant donné à l’engin par toute la famille) et là, à 2 minutes de l’arrivée du Docteur Carter couvert d’hémoglobine, la bête rejette le disque et indique sur son front panel LCD (à traduire) ERROR ! Damned ! Reste une minute ! On prend alors un beau DVD+R vierge (ben ouiap, sinon déjà écrit là, c’est sûr, ça va coincer) et on appuie sur la touche record de la télécommande (évidemment la fonction majeure du produit qui aurait nécessité une touche rouge sur la télécommande a été volontairement oubliée...je vois pas d’autre explication que la mauvaise volonté) et l’enregistrement en SP (2h02- 5Mb/s) durée standard démarre enfin.

 Relecture : c’est okay !

Incroyable. C’est propre. Le disque n’a pas fondu, l’image est en couleur, elle bouge et le son est synchronisé lorsque les acteurs parlent. Le docteur Carter, tout plein de sang ne bave pas à l’écran et l’épisode est complet, le record s’est arrêté quand j’ai appuyé sur arrêt : moi qui avait peur d’être obligé de passer par une commande type CRTL + ALT + SUP + PAUSE + REC + OSD + ZOOM à pratiquer en famille ou avec ses deux mains et ses pieds...

Relecture sur un autre DVD et sur un PC équipé d’un lecteur de DVD
Relu sur un H&B DX3220, le DVD +RW enregistré la veille est reconnu sans problème et offre même une qualité de restitution supérieure à la lecture directe sur le ASTRY... incroyable ! Le menu proposé est d’une pauvreté affligeante, le design du DVD a dû être commis par le designer russe qui s’est acharné sur le packaging, mais bon, l’intérêt final n’est pas dans le menu. La relecture et le « rippage » sur le PC fonctionnent sans problème. Les puristes ripperont donc le DVD enregistré via l’ASTRY sur leur PC et fabriqueront l’autorun de leur choix, avec le menu esthétique, aussi inutile que chronophage, ou décideront de l’encodage Divx...chacun son choix, non ?

 Une V2 à l’avenir ?

Une prise DVI en face serait un plus pour les détenteurs de caméscopes numériques, 2 péritels incluses seraient les bienvenues, une notice intelligible et sans fautes serait une réelle évolution, un OSD plus intuitif et sans fautes devrait apparaître à terme et la compatibilité Divx en lecture (en record aussi ?) transformerait alors ce coup d’essai hâtif en un succès populaire assuré !
Permettre l’enregistrement video sur CD et CD-RW serait aussi un plus intelligent car sur un CD on peut quand même mettre 16-18 minutes soit 6 clips en SP et jusqu’à 1h10 dans la plus basse qualité offerte (VCD). Une connectique de type USB avec une NEOTION Box serait un énorme plus car le signal livré depuis celui-ci est 100% numérique et offrirait ainsi la possibilité aux utilisateurs de se faire des vrais DVD depuis le satellite.

 Conclusion

Aussi étonnant que cela puisse paraître après 2672 mots plutôt amers et moqueurs, le ASTRY 2850 offre une qualité d’enregistrement plutôt très satisfaisante et passées les premières heures vraiment douloureuses, ce graveur DVD de salon devient un compagnon familial dont il sera difficile de se séparer. Que paye-t-on au final avec une marque ? Un livret utilisateur et un OSD bien ficelés, un packaging quadri explosif et un SAV que l’on pense de qualité... est-ce que cela mérite de payer 3 à 8 fois le prix ? C’est une question à laquelle chacun se doit de répondre selon ses compétences, sa patience, son niveau d’exigence en matière d’ergonomie et bien d’autres éléments de décision personnels. Pour ma part, l’ASTRY me convient car j’ai pris pour éléments de jugement la qualité du record et la compatibilité des DVD gravés : au final je me moque bien de l’OSD, de la télécommande, de la notice et du packaging... comme je vous le disais dans le titre, « Moi, je l’aime déjà ! »

 On continue sur le site du distributeur

Site du constructeur en français mais d’une grande pauvreté, pas de notices, pas de docs téléchargeables, ni de photos pour la presse en grande taille, navigation douloureuse... Ne pas manquer le lien Divx dans la rubrique multimédia : la description du produit est un vrai régal... moi, maintenant sur mon lecteur Divx, je cherche l’emplacement pour les sacs...

Un site réalisé par celui qui s’est acharné sur la notice ?

 Le tableau des durées // qualité de l’enregistrement

Mode Durée Bit Rate Format
HQ 1 heures 9.716 Mpbs MPEG2
SP 2 heures 5.073 Mpbs MPEG2
LP 3 heures 3.382 Mpbs MPEG2
EP 4 heures 2.537 Mpbs MPEG2
SLP 6 heures 1.691 Mpbs MPEG1