Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

vendredi 24 septembre 2004

12 commentaires

Succédant au boom des lecteurs DVD-divx, l’offre pour de nouvelles solutions multimedia elles-aussi compatibles divx se développe de façon fulgurantedepuis quelques mois : le format divx est mis à toutes les sauces, comme le fut en son temps le format MP3. On voit apparaître des combinés DVD-Divx-magnétoscope, des ensembles Home Cinema divx, des lecteurs enregistreurs de DVD compatibles divx, et la liste n’est pas exhaustive... Ce format n’effraie plus les constructeurs, et les plus grands noms de la vidéo grand public ont à présent leur appareil compatible.

Par pixiesII, modérateur des forums Planète Numérique et membre de l’équipe CD de test DivX (http://divxtest.surdvd.com/).

Le Danois Kiss a été le premier à proposer un lecteur divx intégrant un disque dur, ouvrant un peu plus les horizons des « divixovores » puisqu’elle leur a permis de s’affranchir du lecteur CD et de dématérialiser leur vidéothèque.

D’autres constructeurs leur ont naturellement emboîté le pas, et c’est de ce courant que sont nés les premiers disques durs multimedias, sorte de lecteurs divx simplifiés à l’extrême. L’un des premiers appareils de ce type fut le Noax, que nous vous annoncions dans cette brève du mois de janvier 2004.

C’est un autre lecteur de ce type que nous vous proposons de tester : le Dvico Tvix, un disque dur multimedia d’origine coréenne.

 A qui s’adresse le Tvix ?

Son positionnement ne semble pas limpide de prime abord : si les amateurs de vidéo apprécient de plus en plus le format divx pour sa compacité, la lecture de DVD vidéos avec toutes les possibilités que ce standard procure reste primordiale, ne serait-ce que pour permettre la lecture d’une vidéothèque patiemment constituée (ou reconstituée) après la chute du standard VHS.

D’autre part, il est depuis longtemps possible de visionner un divx sur son téléviseur depuis le disque dur de son ordinateur, puisque la grande majorité des PC est aujourd’hui dotée d’une sortie video, voire de sorties 5.1. Nombre d’amateurs avertis ont d’ailleurs investi dans des configurations spécialement dédiées à cet usage, assemblant selon leur budget et leurs besoins des PC dits « de salon » : petits, compatibles avec virtuellement tous les formats, ceux-ci restent toutefois encore onéreux en comparaison à un lecteur classique et ne fournissent pas toujours la simplicité d’utilisation que l’on attend d’un appareil vidéo grand public.

C’est là que le Dvixo Tvix entre en scène : meilleur marché (ce qui ne signifie pas forcément « bon marché »), il ne requiert pas les connaissances techniques nécessaires au montage d’un PC sur mesure, ni aucune installation ou préparation. C’est une solution prête à l’emploi et d’une facilité d’utilisation déconcertante. Passé donc le premier a priori, on se dit que cet appareil a très certainement sa place dans la multitude des solutions permettant de lire de la vidéo en général, et du divx en particulier.

 La première approche

Le Tvix est livré dans un emballage irréprochable qui contient :

  • le lecteur
  • un câble cinch audio-video (rouge-blanc-jaune)
  • un câble USB
  • une télécommande et deux piles (de marque Duracell)
  • un cordon d’alimentation (certains utilisateurs rapportent avoir reçu deux cordons)
  • un manuel papier en anglais, et une traduction française de celui-ci sur CD-R

Ce manuel est aussi téléchargeable sur le site du fabricant

Il est assez sommaire, tant en anglais qu’en français, et n’aborde pas un certain nombre de fonctions. On restera tolérant sur cette lacune, la majorité des fonctionnalités de cet appareil étant abordable de façon ergonomique et naturelle.

Le Tvix communique avec le PC par une connexion USB2. Comme tout périphérique adoptant cette norme, il est compatible USB 1. Etant donné le faible taux de transfert de cet ancêtre de l’USB, il ne pourra s’agir que d’une solution de dépannage. A titre indicatif, alors que le transfert en USB2 d’un fichier de 700 MO ne nécessite pas plus d’une ou deux minutes (selon la rapidité du disque dur dont il est équipé), il faut compter près d’un quart d’heure en USB1. Rappelons à toutes fins utiles que le débit théorique de l’USB2 est près de 40 fois supérieur à l’USB1.

Notons qu’il n’y a pas d’alimentation externe pour venir encombrer votre installation, l’alimentation étant intégrée au boîtier Tvix..

Une fois connecté au PC, celui-ci est immédiatement reconnu et ne nécessite aucune préparation. Le disque est livré formaté en FAT32, afin d’assurer une compatibilité avec le plus grand nombre de systèmes d’exploitation possibles. Il vous est bien sur possible de le reformater en NTFS si vous souhaitez passer outre les quelques limitations du FAT32 (principalement une limite de taille de fichier).

La bonne surprise est réservée aux utilisateurs d’ordinateurs Apple, puisque le Tvix est parfaitement reconnu sur MacOS, sans manipulation ou préparation particulière.

La première remarque qui vient à l’esprit dès la mise sous tension est : « quel bruit » ! En effet, et c’est très certainement là son défaut majeur, le Tvix est bruyant, il n’y a pas d’autre qualificatif. Impossible en fait de certifier que le disque dur est silencieux tant le bruit du ventilateur se fait entendre. Grosse déception... Les bricoleurs trouveront sans doute une solution pour remplacer le ventilateur d’origine par un modèle plus sophistiqué (comprendre plus silencieux), mais cela se fera au détriment de la garantie, sans compter que si l’on choisit cette solution, l’argument de la simplicité d’installation devient caduque et le prix de revient de l’ensemble s’en ressentira.


Passée cette désagréable surprise, on se consolera en installant le Tvix dans un meuble video fermé. Le calme retrouvé permettra enfin de se plonger au cœur du sujet : les essais de ce lecteur multimedia pas ordinaire.

La taille du Tvix est réduite, puisqu’il ne mesure que 17x12x7 cm. Son poids est d’environ 1,2 kg ce qui peut éventuellement en faire un appareil transportable.

Son design est simplissime, mais réussi : de couleur noire et habillé d’une façade de type aluminium brossé, il s’intègrera discrètement dans votre installation vidéo.


 La télécommande

De couleur noire, la télécommande est bien proportionnée, fine et légère. Les plastiques employés sont de bonne qualité et les touches agencées de façon cohérente. Elle se révèle agréable à l’utilisation et sa portée est bonne, de même que l’angle de visée vers le récepteur infrarouge du Tvix. Aucun reproche de ce côté là, il n’y a pas eu de fausses économies.

Les touches essentielles pour faire fonctionner le Tvix sans la télécommande sont reprises sur la façade du lecteur. Plus exactement sur le dessus. En plus des classiques play / FF et FR, on retrouve l’équivalent des flèches ainsi qu’une touche menu et OK.

 La connectique

C’est sur ce point que l’on pouvait éventuellement douter des capacités d’un disque dur multimedia. En effet, il ne s’agit pas d’un appareil vidéo classique, mais cela n’empêche pas le Tvix pde proposer des branchements variés : sortie video composite, sortie YUV (permettant un signal en progressive scan) et S-video. Pour l’audio on retrouve une sortie stéréo analogique (cinch rouge et blanc), mais également des prises numériques optique et coaxiale, permettant la restitution d’un son 5.1 pour ceux qui possèdent des divx encodés en AC3.

La prise peritel manque à l’appel. Cette absence est regrettable, car la peritel est indispensable pour permettre un branchement en RGB sur un téléviseur classique. Le RGB permet entre autres une meilleure qualité d’image et des menus irréprochables. Ceux qui le pourront se rabattront sur la sortie YUV.

Pour conclure sur ce thème, rappelons le, le Tvix dispose aussi d’une prise USB2 pour le transfert de vos vidéos depuis votre PC. Il permet d’ailleurs le transfert de n’importe quelle donnée, ce qui en fera un disque dur d’appoint pour ceux qui le désirent.


Parlons du disque dur justement : le Tvix qui nous est livré est équipé d’un disque dur IDE standard de 3,5 pouces et de 80 Go. Cette capacité s’avèrera suffisante pour une vidéothèque bien fournie. Les plus exigeants pourront acheter un modèle de 160 Go.

On peut regretter l’absence d’une version sans disque dur, pour ceux qui auraient un ancien disque à recycler. Cette option permettrait de plus de réduire son prix de façon significative. Un modèle nu existe pourtant bien chez les revendeurs coréens. Le Tvix est aussi décliné en version firewire (pour les possesseurs d’ordinateurs estampillés par la Pomme, où ce standard est plus répandu que l’USB2). Mais là aussi, ce modèle n’est pour l’instant pas proposé en Europe.

 L’interface, les menus

La puce qui équipe le Tvix est une EM8511 de Sigma Design. Il s’agit d’une évolution de l’EM8500, nous reviendrons sur ses capacités plus en détail. C’est donc naturellement une interface à la Sigma Design que l’on retrouve, on ne peut que s’en féliciter. En effet, si les puces du concurrent Mediatek sont incontestablement plus puissantes à ce jour, leur interface reste souvent un gros point faible.

Sur les menus Sigma Design, et sur le Tvix tout particulièrement, tout est fait pour une utilisation la plus conviviale possible :

  • reconnaissance des noms longs ;
  • affichage des caractères accentués dans les menus ;
  • réglages pas trop nombreux, mais l’essentiel est là. A noter la possibilité d’ajusterle volume, et la luminosité/contraste/saturation des couleurs ;
  • on dispose d’informations très complètes en cours de lecture, là aussi l’interface Sigma Design révèle une certaine convivialité : informations sur les codecs video et audio, résolution, débit... vraiment appréciable, bien que pas forcément indispensable ;
  • la version du firmware, apparaît directement dans le menu, aucune manipulation particulière n’est nécessaire. Il fallait y penser !

A la mise sous tension un écran de présentation apparaît très brièvement puis on arrive directement sur la liste des fichiers. Celle-ci sera plus ou moins longue à charger selon le nombre de fichiers présents sur votre disque dur. Contrairement aux firmwares habituels sur Sigma Design, les fichiers ne sont pas ventilés par type (video/audio/images). On les voit tous mais il est toujours possible d’effectuer ce tri si l’on appuie sur les touches video/audio/image prévues sur la télécommande. En bref, le firmware embarqué sur le Tvix surpasse la majorité des firmwares Sigma Design que l’on a l’habitude de rencontrer.

Venons en à une fonction qui nous est chère : la playlist. Il s’agit en fait d’un mode de programmation en lecture, applicable à tous les types de fichiers, qu’ils soient audio ou video. Là aussi l’interface Sigma-Design est bien meilleure que tout ce qui est proposé sur les lecteurs embarquant une puce concurrente : la programmation mixte regroupant fichiers audio/vidéo et photos est possible, et cela englobe la programmation de fichiers divx également, qui manque très souvent sur les puces concurrentes.

Tout cela est complet, en tous cas on ne se sent pas bridé.

La lecture en aléatoire n’est pas oubliée, mais uniquement en mode playlist. On aurait sur ce point souhaité que la touche shuffle soit active lorsqu’on lit des fichiers audio par exemple. Une fonction à venir ?

De même, on ne peut malheureusement pas programmer la lecture de dossiers. La programation se fait uniquement par fichiers. Une évolution que l’on souhaiterait bien voir apparaître dans un futur firmware.

Revenons un instant sur les réglages : on retrouve un menu spécifique pour les sous-titres divx. Celui-ci laisse deviner que nous sommes indiscutablement en présence d’un lecteur qui a été prévu pour une vraie utilisation des sous-titres !!

 Les sous titres divx

Cette fonctionnalité vaut bien un paragraphe dédié, lorsqu’on voit l’importance que de nombreux utilisateurs y accordent (cf les sondages sur Planète-Numérique ou sur nos Forums). Le Tvix est compatible avec les formats .srt et .sub.

Rien d’exceptionnel, mais ce qui fait sa particularité et qui demeure aujourd’hui remarquable est que l’on peut :

  • choisir parmi 2 tailles de sous-titres ;
  • choisir leur couleur (3 couleurs blanc/jaune/vert et deux couleurs pour le contour noir ou bleu). L’ajout d’un contour rend ces sous-titres bien plus lisibles en toute circonstance, il s’agit là d’un vrai plus.

Pour ne rien gâcher, ceux-ci sont parfaitement centrés, et nous avons pu afficher 3 lignes (voire 4 lorsque la grande police de caractère était activée), et 50 caractères par ligne.
En fait nous ne disposons d’aucun sous-titre qui possède plus de caractères, et l’on imagine aisément qu’il n’y a en fait aucune limite gênante à l’affichage.

Si la position des sous-titres ne vous convient pas, le Tvix vous permettra de la modifier en les décalant vers le haut ou vers le bas.
- Plus remarquable encore, la télécommande dispose d’une touche de synchronisation : si vous estimez que vos sous-titres ont un peu d’avance ou de retard, une pression sur cette touche vous permettra de les recaler à la volée.

Il n’y a pas de superlatif suffisant pour qualifier les efforts faits sur cette gestion des sous-titres : exceptionnel, remarquable, révolutionnaire ? Osons cette fois être catégoriques et affirmons sans concessions qu’il s’agit simplement du meilleur lecteur de sous-titres actuellement disponible.

Un grand bravo aux développeurs sur ce point : amateurs de VO en divx, ce lecteur est fait pour vous !


 Le firmware

Le Tvix que nous avons testé est livré en version 1.02

Signalons, s’il fallait encore prouver le sérieux et la motivation des développeurs, que quelques firmwares ont déjà été mis à disposition entre-temps, alors que ce lecteur vient à peine de sortir. Nous avons installé le dernier en date, à savoir la version 1.4

La procédure est simplissime et bien connue de possesseurs de Kiss ou autres HB 3110. Ajoutons que celle-ci ne présente pour ainsi dire aucun risque, trop de possesseurs de lecteurs à base de MTK ayant souffert d’une procédure de mise à jour si ce n’est incohérente, du moins parfois risquée.

On notera la correction de certaines erreurs de traduction en français, pas toutes cependant.

Cependant l’amélioration majeure introduite dans ce nouveau firmware est ... la compatibilité DVD ! Bien qu’il s’agisse d’un lecteur divx avant tout, les développeurs ont malgré tout pensé aux amateurs du genre et intégré une fonctionnalité absolument pas prévue à l’origine.

Evidemment, le Tvix étant dépourvu de lecteur CD/DVD, il faut transférer le contenu de ses DVD video sur son disque dur à l’aide d’utilitaires dédiés, les mêmes que ceux utilisés en général pour un rip classique. De ce fait, on ne rencontrera aucun problème de zone.

 La compatibilité

Commençons par le dernier point abordé : la lecture DVD. Aucune surprise, le Tvix se comporte comme un vrai lecteur de DVD avec accès aux menus, chapitrages et différentes parties interactives. Les sorties audio optique ou coaxiale prennent ici tout leur sens. Les touches audio/sous-titres/angle/menu etc.. sont évidemment activées. Seul manque à l’appel le ralenti, mais cette lacune est liée à la puce et non pas au Tvix et à son firmware. Les puces Mediatek lui sont supérieures sur ce point. Il faudra tout simplement se passer de cette fonction, en divx aussi d’ailleurs.

Concrètement, vous recopierez vos DVD (préalablement compressés ou non, à votre guise) dans des dossiers que vous aurez créés pour l’occasion. A l’appui de la touche lecture au dessus du dossier créé, le Tvix ira chercher automatiquement les fichiers pour démarrer la lecture DVD. Simple et efficace.

Une très bonne surprise pour un lecteur qui n’était pas, répétons le, destiné à cet usage.

Comme l’EM8511 ne comporte pas de protection macrovision, ceux qui y accordent encore de l’importance pourront sauvegarder leurs DVD sur une simple VHS. Mais cela a t’il encore un sens, puisque le Tvix vous permet justement cette copie de sauvegarde de bien meilleure qualité sur son disque dur.

Côté divx, les formats divx 3, 4 et 5 ainsi que le Xvid sont supportés. Les options d’encodage QPEL et GMC ne le sont pas, comme on pouvait s’y attendre. Ceux qui connaissent notre Forum (http://forum.surdvd.com) savent qu’il existe un Cd de test destiné à évaluer de façon très complète la compatibilité des lecteurs divx avec les différents formats. Vous retrouverez les tests du Tvix ici

C’est là qu’on constatera les limitations de la puce :

  • pas de divx pro
  • pas de WMA dans les divx
  • saccades sur le 3.11 lorsque le débit ou la résolution sont trop élevés ... bref les habituelles « lacunes » des puces Sigma Design. Ceux qui sauront s’en accommoder verront dans le Tvix le lecteur idéal. Rappelons qu’il suffit d’encoder en fonction des capacités du lecteur que l’on utilise et aucune déception ne viendra ternir l’utilisation que vous ferez du Dvico Tvix.

La compatibilité WMA en lecture audio seul est annoncée. Toutefois nous n’avons pu lire aucun fichier à ce format, bien que ceux-ci apparaissent dans le navigateur. Il semblerait qu’il y ait plusieurs révisions de la puce EM8511 : certaines reconnaissent le WMA, d’autres (comme le nôtre) non.

Surprise, dans le bon sens cette fois : le format OGG est supporté, mais seul évidemment. Donc pas de compatibilité .ogm pour les amateurs. Reste un accès à un format de plus en plus demandé du fait qu’il soit libre de droits.

Les fichiers .vob seuls ne sont pas reconnus non plus, malgré la compatibilité DVD et malgré la fiche de spécification qui mentionne le contraire. Il s’agit sans doute plus d’un oubli que d’une réelle incompatibilité. En réalité, la reconnaissance de ce type de format n’a que peu d’utilité dans la pratique.

Les fichiers au format mpeg1 ou mpeg2 seront aussi reconnus par le Tvix, de même que les fichiers .dat provenant de vos video-CD. Le format MP3 et le JPEG aussi.

Un mot sur la qualité vidéo, puisque rappelons le, ce disque dur est avant tout un lecteur vidéo : l’absence de prise peritel ne joue pas en sa faveur et les utilisateurs pointilleux regretteront ce point qui peut toutefois être amélioré en le branchant en S-video ou en YUV pour ceux qui en ont la possibilité. Le Tvix est moins performant que les lecteurs MTK pour cet aspect, c’est un point commun à toutes les puces Sigma Design. Les divx mal encodés montreront plus de blocs et de pixellisation, qui sont en général mieux rattrapés sur la puce concurrente MTK. Ne soyons pas trop négatifs cependant, le niveau de qualité de l’affichage reste tout à fait honorable et dans la lignée de ce que sait nous proposer Sigma Design.


 Fonctions en lecture

Le Tvix dispose d’une fonction d’accès temporel, également appelée GOTO. Celle-ci est active dans tous les modes video et est instantanée.

L’avance/retour rapide est fidèle à ce que l’on connaît sur les lecteur de la famille SigmaDesign : sans doute liée à une limitation de l’EM8511, l’avance se fait par petits sauts successifs. Trois vitesses sont disponibles : x8/x16/x32. On aurait apprécié des vitesses plus lentes (x2 ou x4). Par contre, la reprise est instantanée, ce qui réconciliera les déçus des puces Sigma sur cette fonction. En effet, l’intégralité des lecteurs de la famille Sigma Design ont le défaut extrêmement gênant de se bloquer quelques secondes avant la reprise qui succède à l’avance rapide. Souhaitons que cette fonction puisse être implémentée sur les congénères du Tvix qui auront encore la chance de voir des mises à jour. A moins qu’il ne s’agisse d’une spécificité de la 8511...

 Reprise de lecture

Dans tous les tests effectués à ce jour sur Planète-Numérique, nous avons toujours fini par mentionner ou regretter l’absence d’une reprise de lecture en mode divx, en nous consolant sur le fait que cette fonction était inexistante sur tous les appareils commercialisés à ce jour. Et bien le Tvix franchit là aussi un nouveau pas en utilisant à bon escient la fonction bookmark. Une pression sur cette touche vous permettra de reprendre la lecture de votre divx là où vous l’aviez laissée, et ce même après avoir éteint l’appareil. Une particularité de plus qui ne fait qu’ajouter à l’impression que nous avions déjà de ce lecteur : un appareil qui sort des sentiers battus ! Un bemol cependant, cette reprise ne fonctionne pas en mode DVD. Le monde à l’envers ?

 Le zoom

Dans un autre domaine, le zoom dit « progressif » cher à de nombreux utilisateurs est de retour : on contrôle le zoom pas par pas, en largeur et en hauteur, à son gré, l’utilisateur s’offrant ainsi la possibilité de rectifier éventuellement un mauvais ratio à l’encodage. Mieux encore, le Tvix propose une fonction « plein écran » (qui déforme l’image) ou encore pan scan. Si cette fonction est habituelle sur une lecture DVD, elle est totalement nouvelle en lecture divx et remplace avantageusement un zoom fixe x1,5 ou x2. Autre coquetterie, il est possible de recentrer l’image dans toutes les directions sur votre écran.

En mode DVD, le zoom pas par pas n’est pas actif mais on retrouve 3 niveaux de zoom fixe. De même le recentrage de l’image est inactif dans ce mode.

 La lecture JPEG et MP3 (ou OGG)

Un mot sur cette fonction parfois oubliée, mais bien utile aux amateurs de photographie numérique. Outre le fait que l’on puisse programmer les photos que l’on désire visionner, rien de très particulier à signaler. Seule option, le réglage de la temporisation. L’appui sur la touche angle permettra une rotation de la photo, et l’on pourra zoomer et se déplacer sur cette dernière. Une interactivité certaine, mais les concurrents à base de MTK nous ont habitué à mieux avec leur choix de transitions ou pour certains modèles la lecture en simultané JPEG/MP3

Pour les fichiers audio, rien de particulier à mentionner, si ce n’est l’absence de reconnaissance des tags MP3. Pour l’instant ? Là aussi, le mode playlist permettra une programmation sur mesure.

 En conclusion

Passé notre premier a priori, le Tvix s’est avéré être un appareil complet et surprenant sur bien des points. Nous avons pris plaisir à l’utiliser, et il s’en sort plutôt bien malgré une puce moins performante sur certains points que la concurrente MTK. Mais le nombre d’avantages et de fonctionnalités exclusives (sous-titres parfaitement gérés, reprise en mode divx) ont fait du Tvix un lecteur que nous n’hésiterons pas à qualifier d’unique.

S’il fallait formuler deux critiques, nous soulignerions le niveau sonore de l’appareil qui est trop élevé mais qui peut se faire oublier en l’enfermant dans un meuble vidéo, ainsi que l’absence d’une prise peritel et donc d’un rendu vidéo perfectible.

Quand au prox, compter début 2006 moins de 215 € pour un modèle 160 go.

Le principal site que nous pouvons vous recommander est Rue du Commerce, suivre ce lien pour la fiche du modèle 160 GO

Vos commentaires

  • Le 12 octobre 2004 à 12:07, par Jacky LECLERC En réponse à : > Dvico Tvix

    Bonjour,

    Suite à la lecture de votre excellente analyse, je viens d’acheter le TViX. Il apparait effectivement de suite sur le bureau d’un Mac, par contre, lorsque je le connecte sur le port USB de mon PC, ce matériel est bien détecté, et reconnu par le gestionnaire de périphérique comme « Périphérique de stockage de masse USB », mais le disque dur externe correspondant n’apparait nulle part !

    Pouvez-vous m’aider ? ou dois-je le retourner au fournisseur ?
    Merci !

    • Le 29 octobre 2004 à 14:34, par VJ Cream En réponse à : > Dvico Tvix

      Verifie d’abord le type de formatage de ton disque, s’il est au format Mac (HFS) Tu devras utiliser un logiciel type Macdrive pour pouvoir lire les partitions Mac sur ton PC ; ou le reformater le en NTFS ou Fat32, le Mac devrait y avoir acces lui aussi.

    • Le 9 décembre 2004 à 10:08, par ? En réponse à : > Dvico Tvix

      Bonjour à tous
      Attention le mac ne reconnais pas NTFS !!!
      Le FAT32 semble être le seul format reconnu par OSX et Windows
      A+

    • Le 3 juin 2005 à 10:48, par jlmfrance En réponse à : > Dvico Tvix

      j’ai le meme problème.

      En changeant (dans les propriétés) la case ’amovible’, en la cochant, le lecteur apparait alors bien. Cependant, il est alors nécessaire de le formater, et là je n’ose pas....

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2008 à 21:18, par squale En réponse à : Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    slt
    je vient d’acquerir le tvix en question en solde a 80 euros .pas cher mais 80gigas seulement bref ,le soucis c qu’il bug chaque fois que j’essaie de lire un dvx telechargé ,qui passe pourtant tres bien sur l’ordi ou gravé.
    et il bug 3 ou 4 fois sur un film alors il faut eteindre,reprendre a zero avance rapide et ca repart jusqu’au prochain bug.
    je l’ai pourtant mis a jour ,je pense le ramener malgre ce petit prix .
    si quelq’un a une explication et surtout solution
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin 2007 à 18:37, par CKERY En réponse à : Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    pour jacky leclerc
    j’ai eu le même problemes quand j’ai acheter mon tvix.
    il faut que tu format ton disk dur ensuite ton pc le reconnaitras.
    j’espere que je t’ai aider a resoudre le probleme

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin 2007 à 18:32, par CKERY En réponse à : Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    bonjour a tous,
    je souhaiterais savoir si je rajoute un disk dur de 500Go dans mon tvix y’a-t-il un risque que sa bloque.
    si vous en avez une avez vous des problemes de lecture ?
    si vous en avez une sous quel format l’avez vous mis fat 32 ou NTFS ?
    merci pour renseignement c’est urgent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2007 à 23:57, par Phil En réponse à : GALERE du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    je viens d’acquérir ce modèle en 500 go. PROBLEMES pour la lecture en accéléré 4x 8x 16x 32x de tout fichiers sauf VOB et DIVX.
    La fonction GOTO fonctionne uniquement sur DIVX.
    En fin de compte ça marche quand il veut, et il veut pas souvent !
    Demain retour chez SAV chez le fabricant.
    Ne manque pas de revenir sur le forum pour vous donner des nouvelles
    A vous lire

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2005 à 17:29, par rosco En réponse à : > Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    bonjour a tous j’ai acheter un tvix et je n’arrive pas a le mettre a jour.
    est ce quelqun peut me dire clairement comment faire.merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2004 à 12:05, par Xavier En réponse à : RENSEIGNEMENT

    Le TVIX peut il nous permettre de sauvegarder les émissions de télé directement sur le disque dur ou faut il passer par le PC avant de lire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2004 à 20:24, par mimi En réponse à : > Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

    j’ ai acheter le dvico 160 giga et j’ai telecharger la derniere mise a jour puis ensuite le manager qui theoriquement devrais me servir pour utiliser les touches numeroter de ma telecomande mais cela ne fonctionne pas avez vous une reponse

    merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2004 à 11:37, par Philip En réponse à : > Dvico Tvix

    Bonjour, je compte acheter un Dvico Tvix, mais avant j’aimerais savoir ci un jour il pourra lire le MPGE4 Qpel ? Merci.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Votre Note

3.98/5

Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix
  • Essai du disque dur lecteur DivX Dvico Tvix

  • .

  • Note moyenne : 3.98. 11 vote(s).
  • Commentaires : 12.

La boite à test