Au coeur de Ahead Nerovision Express 2.0

Au coeur de Ahead Nerovision Express 2.0

Oubliées les frontières entre logiciels de gravure de données, logiciels de création de disque vidéo (système auteur) et logiciels de montage. Chaque nouveau produit mis sur le marché se montre de plus en plus polyvalent. Une illustration ? NERO, un des meilleurs logiciels de gravure qui dans sa version 6 propose un utilitaire de création de VCD/SVCD/DVD particulièrement réussi.

Article publié dans le cadre
du second concours de contribution
Auteur : stéphane ménielle (voir les autres contributions du concours)

 Nero 6 : une suite logicielle complète

Vouloir faire un article exhaustif sur Nero 6, relèverait d’un travail de Titan dont je suis certainement capable mais auquel se refuse obstinément mon dilettantisme naturel.

Le logiciel de gravure NERO 6 devient version après version de plus en plus complet. A l’origine reconnu principalement pour ses fonctions de gravure de données et de copie, les équipes de Ahead ont su ajouter au fil des versions de nouveaux projets (audio et vidéo principalement).

Cette diversification est particulièrement réussi du côté vidéo avec l’outil Nerovision Express 2.0, disponible de base dans les versions complètes (boites) de Nero ou en téléchargement complémentaire sur les versions OEM.

 Le lanceur d’application

Nero 6 est maintenant livré avec StartSmart, un assistant qui vous aide à définir le disque que vous allez créer.

  • Il vous faut d’abord choisir le type de disque à créer entre CD et DVD.
  • Ensuite, votre catégorie (données, audio, Photo et vidéo, ...)
  • Enfin une tâche (création, lecture, capture, ...)

Certains projets peuvent être menés à bien dans deux applications différentes : par exemple, la création de VCD/SVCD est possible dans NERO lui même (une création classique telle que connue dans NERO version 5) mais aussi dans un outil dédié appelé NeroVision Express 2.

NeroVision Express 2 offre une plus grande liberté et de plus importantes possibilités graphiques/interactives.

 Un DVD Express, vite !

Vous en avez assez des logiciels tristounets qui reprennent inlassablement le graphisme de l’explorateur de fichiers ! Vous aimez les logiciels faciles à utiliser et aux graphismes chatoyants, la nouvelle version de NERO devrait vous convenir.

L'assistant de sélection de projet

  • Lancez StartSmart.
  • Choisissez un projet DVD 1
  • Choisissez la catégorie Photo et Vidéo 2
  • Cliquez Créer un DVD-Vidéo 3

Par défaut NERO utilisera pour ce type de projet NeroVision Express 2. Vous pourriez tout autant directement lancer NeroVision Express 2 par votre menu démarrer.

 La capture

L’interface de Nerovision Express 2 apparaît.

JPEG - 14.1 ko

La première étape peut être de capturer une vidéo depuis votre caméscope numérique. Si les clips ont déjà été capturés auparavant et archivés sur le disque dur, vous utiliserez la commande « Ajouter des fichiers vidéo » pour les intégrer à votre projet (fichiers AVI mais aussi MPEG-1, 2, VOB, DAT, ...).

Dans le cas d’une capture, NVE sélectionne automatiquement le modèle de capture DVD, mais vous pouvez également le personnaliser en capturant votre vidéo aux formats AVI, DV et MPEG2 (en modifiant le bitrate).
Puisque vous souhaitez créer un DVD, Nero a déjà fait le choix pour vous et vous pouvez lui faire confiance.

JPEG - 14.7 ko
La capture vidéo
Une capture de vidéo au format MPEG-2 compatible DVD direct est possible

Une fois la vidéo capturée, cliquez sur « suivant » pour qu’elle se trouve insérée dans votre projet.

Chaque vidéo peut recevoir des chapitres. Pour chaque vidéo chapitrée, un menu sera créé.
Une option permet de laisser NVE créer automatiquement les chapitres. Ce sont en fait des propositions qui vous sont faites et que vous pouvez modifier en déplaçant ensuite les curseurs bleus de la fenêtre de lecture du clip.

JPEG - 15.2 ko
L’ajout de point de chapitre

Sur la table d’organisation de votre projet, vous pouvez modifier l’ordre de projection par un simple cliquer-glisser ou par les flèches vertes.

JPEG - 18 ko
L’organisation des différentes vidéo
Vos pouvez réorganiser l’ordre des vidéo par la souris

 La mini table de montage

L’option « Editer le film » vous emmène sur la table de montage de NeroVision Express. Comme lorsque vous choisissez de « Créer un nouveau film » ou de « Créer un nouveau diaporama » d’ailleurs. Cela permet de s’y retrouver facilement d’une fonction à l’autre puisque l’utilisation est la même à quelques nuances prêtes.
Vous avez donc ainsi la possibilité de modifier vos vidéos, en supprimant des passages, en ajoutant d’autres vidéos, tout cela avec des filtres, des transitions et des animations de textes bien choisis, complets et cependant modifiables sur plusieurs paramètres.

JPEG - 19.9 ko
La table de montage
Tout simplement efficace pour un montage basique

C’est un plaisir d’avoir toutes ces fonctions avec un seul logiciel. Vous voyez sur la fenêtre de montage vidéo qu’il y’a deux pistes audio (et malheureusement une seule piste vidéo) qui permettent donc la superposition de 2 fichiers sons (un commentaire sur le film et une musique de fond, par exemple).

Un petit bémol qui aura son importance pour les maladroits comme moi, la correction d’erreurs, le retour en arrière ou encore l’annulation d’une mauvaise manipulation n’est pas facile, voir impossible.

 Vidéo mais aussi photos

Comme je le disais plus haut, les fonctions servant à éditer un film, à en créer un, se retrouvent pour la création de diaporamas. En fait, si il est possible d’ajouter du texte ou d’appliquer des filtres à vos photos (avec le menu contextuel sur chaque image et non sous forme de fiches comme pour la vidéo), il est surtout très agréable de pouvoir ajouter des effets de transitions. Ces effets sont en plus d’une excellente qualité et très visuels (éclatement 3d, par exemple).

 La gestion des menus

Un autre moment intéressant avec NeroVision Express 2 est la création des menus.

Il faut reconnaître ses limites (uniquement 2 niveaux de menu possible, dont le second pour les chapîtres, les liens sont forcément des images ...). Reconnaissons-lui aussi des points forts. L’arrière plan peut être un fond de couleur, une photo, mais vous pouvez également choisir une vidéo. Si vous cliquez sur l’onglet PLUS, en bas de la fenêtre, il est possible de définir un clip d’introduction avant d’accéder au menu principal (le clip en question fera néanmoins parti de ce menu).

JPEG - 18.5 ko
Le module de gestion des menus
Rare, l’outil permet de positionner les boutons où vous souhaitez

La mise en page des vignettes reste très géométrique si vous suivez uniquement les menus déroulant de droite, mais si vous cliquez dans la fenêtre d’aperçu vous vous apercevrez avec surprise (enfin, cela a été mon cas, mais vous avez le droit d’être blasé...) que l’on peut déplacer tous les éléments (vignettes, en-tête et pied de page). Cela permet une disposition moins rigoureuse des titres.
J’ai apprécié aussi le choix des couleurs de surbrillance lors de la sélection des titres à jouer (couleurs d’interaction).

Bien entendu, les cadres des vignettes, la police et la disposition peuvent être différent d’un menu à l’autre.

 Prévisualisation et gravure

JPEG - 16.3 ko
Le module de simulation

Après la prévisualisation de votre futur disque, vous passez à la gravure avec la possibilité de graver directement sur un DVD ou de créer un dossier de type VIDEO_TS contenant notamment les fichiers .VOB.

JPEG - 15 ko

Vous avez passé la soirée à créer votre film ? Vous pouvez aller vous coucher tranquille, NerVision Express ne viendra pas vous border, mais il éteindra votre PC dès qu’il aura fini de travailler pour vous.

JPEG - 15.4 ko

Pour conclure, si vous possédez Nero6, que vous n’avez pas de logiciel d’authoring, optez pour NeroVision Express. Il offre de nombreuses fonctionnalités même si certaines sont parfois difficiles à maîtriser (ne vous attendez pas à faire des miracles avec le module de montage vidéo).

Au niveau de la sélection des disques (SVCD, VCD, DVD...), il autant de possibilités que la plupart des logiciels à moins de 100 €. Les esprits chagrins diront qu’on finit par s’y perdre mais il propose de s’occuper de tout, avec une excellente efficacité et une bonne simplicité, de la capture à la création du disque en passant par le montage et la création des menus, ce qui est on ne peu plus pratique.


Note de Planète Numérique : Nerovision Express 2 offre une possibilité jusqu’alors rencontrée uniquement sur MedioStream NEODVD version USA : la capacité d’éditer directement des disques au format DVD+VR. Ces disques, crées principalement par un enregistreur de salon Philips (type DVDR 75, testé sur notre site) peuvent être modifiés de A à Z (menus, boutons, vidéo, chapitres, ...) directement dans l’outil sans que ne soit gravée de nouveau la vidéo et sans perte de qualité.

JPEG - 3.8 ko
Enregistreur DVD Philips DVDR75
Le meilleur rapport qualité prix du moment en « magnétoscope » DVD

Nero 6, contrairement à de nombreux concurrents qui clament cette compatibilité DVD+VR édite les disques avec une piste audio AC3 (Roxio EasyCD/DVD 6 et Ulead DVD Movie Factory ne le peuvent pas !). Nero propose également l’enregistrement direct du camescope vers le DVD (encodage + gravure) par ce même format DVD+VR.

JPEG - 7.8 ko

Si vous envisagez d’acheter NERO6 complet, nous vous recommandons la boutique en ligne Amazon qui, outre un bon prix (67 € 50, vous offrira les frais de port (cliquez ici)
B0000CCMA3