Un enregistreur DVD de salon : la meilleure des cartes d'acquisition et bien plus ! Un enregistreur DVD de salon : la meilleure des cartes (...)

Un enregistreur DVD de salon : la meilleure des cartes d’acquisition et bien plus !

samedi 16 décembre 2006

3 commentaires

La vidéo numérique s’est considérablement démocratisée ces dernières années, que ce soit du côté des camescopes que des ordinateurs. Pour autant créer un DVD à partir de vidéo VHS, 8 MM ou Hi8 tient toujours du parcours du combattant. Il faut un matériel spécialisé tel une carte ou un boîtier et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Oubliez cela en utilisant un enregistreur de salon !

A l’approche de cette fin d’année 2006, vous venez enfin de prendre une grande résolution : vous avez décidé de mettre votre pile de K7 vidéo, de photos numérique sur DVD et ranger le magnétoscope au placard.


Article proposé dans le cas de notre challenge de contribution n°6.


Petit problème : vous n’avez pas d’ordinateur et vous frémissez à l’idée de devoir en utiliser un. Votre voisin plus doué que vous vient tout juste de créer son premier DVD de trois minutes. 6 mois de travail entre la capture de sa vidéo (2 mois), le montage (3 mois sans dormir) et la gravure (100 DVD, 1 mois).

Non, vous ne vous en sentez pas le courage.

 La sainte acquisition ....

Vous allumez la TV pour tomber sur une émission des frères Bogdanof justement sur l’enregistrement de vidéo.

Super vous prenez alors des notes.

JPEG - 15.8 ko
Des k7 analogiques comme nous en avons tous

Grichka : « Il existe en fait deux type de capture vidéo : tout d’abord une capture avec conversion analogique vers numérique. Ce type de capture est nécessaire quand la source à enregistrer est analogique. Sans entrer dans le détail, la vidéo analogique est celle que vous avez sur vos K7 enregistrées par votre magnétoscope ou encore celle des camescopes VHS-C, 8 mm ou encore S-Video. »  Igor : « Tout a fait mais l’autre type de capture est 100% numérique vers numérique. Il s’agit en fait plus d’une simple copie entre support. C’est entre autre le cas de la vidéo enregistrée sur des K7 numérique d’un camescope DV qui ne subit aucune conversion quand elle est transmise de la bande DV vers le PC. »

Vous zappez alors sur une autre chaîne. Super. Coup de chance, un spécial téléachat vidéo numérique.

JPEG - 14.9 ko
La capture de vidéo d’un camescope DV est relativement simple

Pour la capture 100% numérique , on vous propose une carte d’acquisition IEEE1394, aussi appelée i-link ou encore firewire histoire de faire simple. Super ! Voilà une solution pratique pour qui n’a que de la vidéo d’un camescope numérique à enregistrer ... ce qui n’est pas votre cas. En plus vous avez lu que les fichiers générés par ce type de capture pèse pas moins de 12 Go de l’heure. De plus elle ne peut sans conversion préalable être exploitée pour créer un DVD...

Que cela ne tienne, un second produit est proposé : un kit d’acquisition analogique prêt à capturer tout type de vidéo. Pas mal si ce n’est le prix, 150 €. Il s’agit dans le cas présent d’un boîtier d’acquisition USB signé ADSTECH....

JPEG - 21.2 ko
Ads propose des produits d’acquisition performants

 La solution est dans votre salon

Cette petite histoire pour illustrer que pour beaucoup la vidéo numérique, ce n’est pas aussi simple à apréhender la peut être compliqué.

Et pourtant, il existe une solution qui cumule les avantages d’être simple, polyvalente, universelle, rapide de qualité et économique.

Rien que cela et ce n’est pas un berlingot de minimir !

JPEG - 11.7 ko
Lecteur enregistreur DVD/DivX/TNT avec disque dur 160 Go DMR-EX75EC1S

Il s’agit en fait d’utiliser un enregistreur DVD de salon pour faire ses acquisitions, montage et gravure.

Revenons quelques instant sur les avantages suscités.

  1. Polyvalence : De manière évidente un enregistreur de DVD est polyvalent puisqu’il peut enregistrer la télévision et donc remplacer un magnétoscope, enregistrer de la vidéo externe et faire lecteur dans le salon avec souvent la capacité DivX.
  2. Universalité : un enregistreur propose différentes entrée vidéo de manière à pouvoir accepter d’enregistrer des vidéos analogiques (via entrée composite, s-video ou péritel) mais aussi des vidéos numérique grâce à une prise firewire.
  3. Facilité / Placez un disque vierge, choisissez la qualité d’enregistrement et la source à capturer et appuyez sur le bouton enregistrer. C’est tout ! Certains modèle d’enregistreur proposent un assistant pour vous guider dans ces différentes étapes. Quand il s’agit d’un enregistrement numérique à partir du port firewire, il est possible de piloter le camescope (avance/retour/play/...à à partir de la télécommande de l’enregistreur.
  4. Rapidité : l’enregistrement numérique se fait en temps réel. Dans le cas d’une capture vidéo, il est impossible de faire plus rapide. En plus ici, la vidéo est directement en format compressé utilisable sur un DVD sans autre conversion (du MPEG).
  5. Qualité : les enregistreurs DVD proposent tous un mode haute qualité qui permet d’enregistrer de la vidéo au format MPEG au maximum de débit du standard DVD, de l’ordre de 8 Mbps. A ce débit, la qualité est au rendez-vous et peut sans problème rivaliser avec un encodage logiciel.
  6. Économique : Soyons clair, il vous faudra débourser plus que le prix d’une carte Firewire mais vous seriez peut être surpris du prix possible pour un enregistreur de salon. Il est possible de trouver un modèle en entrée de gamme à 100 € (attendez les soldes de Janvier) ! Soit de fait pas plus cher qu’une carte d’acquisition d’entrée de gamme avec tous les avantages ci-dessus.
JPEG - 8.1 ko
Amstrad DR300, un premier prix en graveur DVD/DivX

La preuve :

  • 109 € est le petit prix qu’il faudra débourser pour un AMSTRAD Lecteur enregistreur DVD/DivX DR300 à la compatibilité DivX.
  • Vous voulez un disque dur en plus, cela vous coûtera moins de 150 € (voir ici) !

Dernier avantage : vous avez peu de chance de voir une erreur de protection générale dans le module kernel et autre erreur Windows.

  • Reagir
  • 3 Commentaires

  • RSS 2.0

  • Le 21 octobre 2008 à 19:40, par jc

    Suite a cet article idéal pour un vieux

    C’’’ comme moi,quel est a ce jour l’appareil idéal (en connectique)enregistreur-lecteur dvd a disque dur Merci a l’avance.

    Lui répondre
  • Le 30 décembre 2007 à 20:03, par BERTHY

    Bonjour. J’ai un Sony RDR-HXD870 et je vais l’utiliser comme dans votre article pour enregistrer et sauvegarder mes cassettes 8mm. J’ai aussi quelques cassettes VHS a traiter. Ma question est simple, quelle qualité d’enregistrement prendre ? je suppose que pour des cassettes DV et D8 il faut prendre la qualité maxi, pour du HI8 et du S-VHS une qualité moindre, mais quel bitrate conseillez-vous pour mes cassettes analogiques qui ne doivent pas dépasser 240 lignes de définition ? Merci d’avance pour vos conseils et j’en profite pour vous souhaiter une bonne année 2008. Bye, BERTHY.

    Lui répondre
  • Le 20 août 2007 à 15:11, par ?

    Bonjour, ce dossier est très intéressant et m’ a d’ailleurs poussée à acquérir un enregistreur Samsung DVD-HR734. Les 2 appareils sont connectés par la peritel

    Voici les problèmes que je rencontre :

    il y a un sifflement sur toutes les vidéos que j’ai pu encoder pour le moment Nero est obligé de réencoder les vidéos pour les traiter. Sinon Nerovision ne les reconnait pas. Or il refait un autre encodage derrière, et je trouve tout cela un peu opaque le son est très bas

    des idées pour solutionner ces problèmes ?

    Merci

    Lui répondre

Nouveau message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Votre Note

3.34/5

Un enregistreur DVD de salon : la meilleure des cartes (...)
  • Un enregistreur DVD de salon : la meilleure des cartes (...)

  • .

  • Note moyenne : 3.34. 7 vote(s).
  • Commentaires : 3.

La boite à test